le-prince-egypte-cinema-enfance-redaction-animation-souvenirs
Durant son cycle sur l'enfance au cinéma, Le Magduciné a interrogé sa rédaction pour découvrir les secrets d'enfants de certains rédacteurs. Quels films les ont marqués et ont construit leur goût pour le septième art ? La rédaction se livre sur ses souvenirs d'enfance au cinéma à travers certains incontournables comme Wall-E, Batman, Blanche-Neige ou encore Harry Potter.
0
Maurice-Pialat-l-enfance-nue-revue-du-film
Pialat y tient : du réalisme certes, mais né d'un scénario écrit bien en amont, très documenté et criant de vérité. Pourtant, pour le cinéaste, il s'agissait presque du contraire de ce « cinéma-vérité » qui renversait les genres les uns après les autres en sortant des studios et des scripts de papa. Ainsi comme on reconnaît parfois les grandes décorations à ceux et celles qui les refusent, le film ne marche pas en salles. Trop cru, direct et franc du collier, il ne nie rien des obscurités de l'enfance quand on la bascule trop près des bords.
Certains clichés ont la vie dure. Malgré sa diversité folle, le cinéma d'animation reste pour beaucoup cantonné à un public d'enfants. Des préjugés persistants, contradictoires avec la réalité du milieu, qui se sont construits au fur et à mesure de l'histoire du 7ème art. Dans le cadre de notre cycle sur l'enfance, on s'interroge sur ces idées préconçues. Mais surtout, au-delà, entre Le Voyage de Chihiro, Les Tortues Ninja et Kirikou et la sorcière, qu'est-ce que cela raconte de nous ? Les adultes savent-ils encore rêver ?