PositionReporter/Rédacteur LeMagduCiné
Inscrit27 septembre 2014
Articles195
Commentaires2
la-felicita-un-film-de-bruno-merle-critique
Felicita de Bruno Merle est un pari risqué au premier abord. 13 ans après Héros, souvent présenté comme un bide, le réalisateur revient sur les écrans. Il propose une comédie enlevée, souvent bancale, avec trois formidables acteurs et beaucoup de poésie. A découvrir en salles dès le 15 juillet 2020.
filles-de-joie-critique-film
Filles de joie sort sur les écrans après près de 100 jours sans salles obscures. Le film suit le parcours de trois femmes dont la prostitution est le gagne-pain. Au-delà, les réalisateurs tentent de regarder quelle solidarité se noue entre ces femmes et quels regards sont portés sur le féminin. C'est quoi une "pute" ? Pourquoi les hommes qui adorent les fréquenter, adorent surtout les détester ? Comment sortir de ce schéma ? Autant de questions que le film soulève, s'intéressant aussi au destin social de ses héroïnes.
Soleil vert est surtout connu pour être un film d'anticipation, une dystopie presque cannibale (mais qui s'ignore!)  autour d'une enquête pour meurtre. Mais à l'origine c'est un livre de fiction, lui aussi dystopique, Make room, make, room ! publié en 1966. L'occasion de revenir, dans le cadre de notre cycle sur les dystopies en littérature, sur ces deux œuvres surpeuplées et déshumanisées.
champs-elysees-film-festival-2020-cinema-films-avis
Le Champs-Elysées film festival est un festival du cinéma indépendant américain et français. S'il est difficile de savoir ce que l'on met derrière le mot "indépendant", le défi est de présenter des films aussi inattendus que variés. On peut ainsi suivre les tribulations de deux potes partis en vacances dans le sud, une famille noire américaine filmée pendant vingt ans ou encore la petite vie d'un kiosque du 16e arrondissement de Paris. On peut même croiser Johnny Hallyday. Cette année le festival se déroule entièrement en ligne et l'accès est gratuit. Plongée au cœur de quelques films de la compétition officielle. 
il-était-une-fois-dans-l-est-film-Larissa-Sadilova-critique-cinema
Il était une fois dans l'est est inspiré d'une histoire vraie. C'est à l'origine un court métrage que sa réalisatrice a transformé en long métrage afin de suivre le chemin de ses personnages. Et ça se sent car si le film ne dure qu'une heure vingt, il paraît un peu longuet. Heureusement qu'il s'en sort par ses qualités contemplatives. Sortie en VOD le 11 juin.
jumbo-champs-elysees-film-festival-2020-critique-cinema
Le Champs-Elysées Film Festival 2020 a ouvert ses portes en ligne et en beauté. Jumbo de Zoé Wittock a été diffusé dès 20h30 (enfin presque !). On y découvre Noémie Merlant, presque un an après Cannes et Portrait de la jeune fille en feu. Cette fois, elle incarne Jeanne, une jeune femme dont l'amour pour un objet va bouleverser la vie. Une petite pépite poétique et visuellement magnifique. Le film sort en salles le 1er juillet 2020.
n-guerre-stephane-brize-anti-système
Avec En Guerre, La Loi du marché ou encore Quelques heures de printemps, mais plus largement à travers son cinéma, Stéphane Brizé s'intéresse à des personnages qui refusent d'être écrasés par le système. Ils veulent faire leurs propres choix quitte à s'y perdre mais en gardant le poing levé, la liberté chevillée au corps. Un parfait exemple à la française pour notre cycle anti-système.
serie-veronica-mars-avis
Il faut d’abord confesser que sortie en 2004, Veronica Mars est un sérieux plaisir coupable d’ados. Parce qu’on adorait aimer-détester Logan, parce que Veronica était vraiment trop forte et impertinente ! On passera sur l’existence récente d’une saison 4 plus que discutable (Logan !), mais force est de constater que pour une série d’ados, Veronica Mars se pose en petite pépite réjouissante sur les affres d’une période de lycée pas toujours ragoûtante ! A découvrir dans le cadre de notre cycle sur les séries de notre enfance.
green-boys-carte-blanche
Green Boys est la rencontre entre deux enfants qui construisent une cabane. Un peu comme dans Le Havre de Aki Kaurismäki (une pointe de burlesque en moins), il s'agit pour eux d'aller l'un vers l'autre, tout en douceur. On comprend à demi-mots, la traversée de deux ans qu'à été le "voyage" d'Alhassane. Cette rencontre est comme celle de deux planètes qui entrent tout à coup dans le même orbite, simple et poétique.
polisse-maiwenn-cannes-2011
Lorsqu'elle reçoit le prix d'interprétation féminine pour Mon Roi (2015), Emmanuelle Bercot déverse une émotion palpable, presque "trop" envahissante pour certains. Elle a été prise dans le dispositif émotif à la Maïwenn où tout explose, où l'affect est roi. Polisse, son film le plus intime à ce jour dit-elle, n'échappe pas à la règle. Il avait marqué le festival de Cannes 2011 dont il est reparti avec un Prix du Jury. 
douce-france-documentaire-carte-blanche
Douce France, c'est l'histoire sans fin de l'argent contre le bien manger, le bien vivre, la douceur du monde. Douce France est un documentaire sur la jeunesse qui ne sait plus rien, dit-on, mais qui construit son avenir. C'est enfin un conte contre ceux qui voudraient écrire notre histoire à notre place. A voir pour l'instant en e-cinema via la 25ème heure et à soutenir sur Kiss Kiss Bank Bank.