jours-de-36-theo-angelopoulos-critique-film
En 1972, cela fait déjà cinq ans que la Grèce est redevenue une dictature militaire. Ne pouvant aborder directement l'état politique de son pays du fait des restrictions à la liberté d'expression, le réalisateur Theo Angelopoulos décide de faire un parallèle avec le coup d'état militaire de 1936. Jours de 36, son deuxième long métrage, impose ce style si particulier au grand cinéaste.
little-odessa-critique-film-james-gray
Sorti il y a déjà 25 ans, le premier long métrage de James Gray, Little Odessa, reste toujours aussi fascinant. La maîtrise de la mise en scène transforme une histoire de tueur à gages en une tragédie familiale éblouissante, interprétée avec maestria. Retour sur un chef d’œuvre qui marqua le point de départ d'une belle carrière.