PositionRédacteur LeMagduCiné
Inscrit1 mai 2015
Articles302
NCIS-saison-17-critique-serie
Pour McGee, Vance et les autres, l'épisode 2 de la saison 18 est particulier : il s'agit, en effet, du 400ème épisode de la série NCIS. Un épisode qui raconte, sous formes de flashbacks, la rencontre de Gibbs et de "Ducky" Mallard. Voilà l'occasion de revenir sur une série toujours aussi populaire, malgré les changements survenus ces dernières années.
enfance-ivan-andrei-tarkovski-critique-film
L'enfance d'Ivan repose sur une opposition entre rêves et réalités, opposition qui permet de mettre en évidence les potentiels de l'enfance gâchés par la Guerre. Dans un contexte de cinéma du Dégel, et quelques années après Quand passent les cigognes, rarement la guerre n'avait été présentée dans le cinéma soviétique comme une telle catastrophe, aussi bien pour des individus que pour tout un peuple.
premier-maitre-kontchalovski-critique-film
Dans son premier long métrage, Le Premier Maître, Andreï Kontchalovski filme la confrontation entre un instituteur bolchévique parfaitement convaincu de son engagement idéologique, et des villageois kirghizes qui ne voient pas l'intérêt d'abandonner leurs traditions pour adopter ce communisme soviétique qu'ils perçoivent comme une nouvelle religion. Cela permet d'instaurer une réflexion sur le rôle politique de l'éducation, ou comment installer une révolution dans les mentalités.
le-vieux-fusil-film-robert-enrico-philippe-noiret-romy-schneider-critique
Même si la carrière de Robert Enrico reste riche, avec des films d’aventures à la française (Les Grandes Gueules, Les Aventuriers, Boulevard du Rhum), des polars (Pile ou face) et même un grand film historique (la première partie de La révolution Française), c’est Le Vieux Fusil qui reste son œuvre la plus célèbre, récompensée par plusieurs Césars. Un film fort, dominé par la présence et le talent de ses comédiens.
volga-volga-grigori-alexandrov-lioubov-olrova-critique-film
Parmi les films dont on soupçonne difficilement l'existence, il y a les comédies musicales soviétiques. Pourtant, les films de Grigori Alexandrov, le grand spécialiste du genre, ont connu un succès phénoménal dans l'URSS stalinienne. Pour s'en faire une idée, rien de mieux que de découvrir Volga Volga, tourné en 1938, et que la légende a promu "film préféré de Staline".
trilogie-koker-sortie-dvd-abbas-kiarostami
Les trois films qui constituent la Trilogie de Koker (Où est la maison de mon ami ?, Et la vie continue et Au Travers des oliviers) marquent une date essentielle non seulement dans le cinéma d'Abbas Kiarostami, mais dans le cinéma contemporain en général. Aussi travaillées esthétiquement que profondes dans leur réflexion sur la mise en scène de la réalité, les trois oeuvres sont un des sommets de la filmographie d'un des grands cinéastes des dernières décennies.