scandal-saison-6-shonda-rhimes-critique

Scandal Saison 6, une série de Shonda Rhimes : Critique

La soirée Thanks God It’s Thursday de ABC est partie en vacances après la diffusion du double épisode final de Scandal saison 6. Grâce à de nombreux rebondissements, la série de Shonda Rhimes propose l’une de ses meilleures saisons à ce jour.

Synopsis : Olivia et son équipe font face aux résultats des votes aux élections présidentielles. Alors que tout le monde espérait Mellie gagnante, c’est finalement son adversaire Frankie Vargas qui devient le nouveau président. Cependant, le président-élu est abattu sur scène en plein discours de victoire. La question pour Olivia Pope est désormais de savoir qui est le responsable de cet assassinat…

La Maison-Blanche en plein chaos

scandal-saison-6-posterAttention critique avec spoilers !

Succédant à The Catch et Grey’s Anatomy, la troisième série de Shonda Rhimes s’est terminée ce jeudi 18 mai avec succès par l’inauguration du nouveau président.
Saison raccourcie à 16 épisodes à cause de la grossesse de son actrice vedette, et au travers d’un scénario bien ficelé, il n’y a eu aucun épisode dit « bouche-trou » et c’est une bonne chose. De plus, diffuser les nouveaux épisodes à la mi-janvier fut absolument bénéfique à la série, laissant les spectateurs respirer suite aux événements de l’an dernier.
Après une saison 5 mitigée, centrée sur la politique et plus particulièrement sur Mellie Grant en campagne présidentielle, Scandal confirme son intrigue qui va suivre un fil rouge du début à la fin sur le nouveau président, qui sera bien la première présidente des États-Unis.
Les épisodes se suivent et se succèdent sans qu’on se lasse. Le Season Premiere a clairement annoncé la couleur de la sixième saison. Le meurtre du président-élu Frankie Vargas en plein discours fait s’enchainer rebondissement sur rebondissement. À travers son intrigue bien ficelée, les spectateurs se demanderont pendant longtemps qui est responsable de cet assassinat et dans quel but.

scandal-saison-6-kerry-washington-bellamy-young-darby-stanchfieldLes protagonistes ont aussi pour la plupart une storyline réussie qui rejoint l’histoire principale. Chaque épisode en début de saison se focalise sur un personnage en particulier, ainsi nous avons une évolution régulière notamment pour Cyrus, Abby, Quinn, Huck et particulièrement Eli, le père d’Olivia, qui se trouve pour la première fois victime des événements. En effet, le grand méchant de la série se retrouvera coincé par le groupe qui a orchestré l’assassinat. Impuissant, il n’aura d’autre choix que de faire ce qu’on lui dit pour protéger sa fille.
En contrepartie, on pourrait regretter le manque d’investissement d’autres personnages comme Markus et Jake. Même la mort surprise d’Elizabeth surprend certes, mais ne nous affecte pas vu le peu de présence qu’elle avait à l’écran cette année.
Il est regrettable aussi que pour son centième épisode Shonda Rhimes n’ait pas été plus originale. Il est vrai que l’épisode qui se passe dans un monde alternatif était intéressant, mais rien de transcendant quand on sait que la créatrice s’est déjà par deux fois prêté au jeu du « et si » dans sa série phare Grey’s Anatomy.

scandal-saison-6-kerry-washington-darby-stanchfield-katie-lowesEn ce qui concerne Olivia Pope, ses actions depuis plusieurs saisons confirment son évolution d’anti-héroïne. Les spectateurs étaient déjà conscients de son envie de pouvoir en retournant à la Maison-Blanche grâce à Mellie en saison 5. Désormais, Olivia laisse son cabinet entre les mains de Quinn, tout à fait destinée à reprendre le flambeau en constatant tout le travail qu’elle a pu faire jusqu’à présent. Olivia de son côté semble rejoindre peu à peu le côté obscur.
Alors que le mandat de Fitz se termine, ils étaient prêts à se retrouver et vivre leur histoire, mais Kerry Washington interprète une femme forte qui veut s’imposer au bureau ovale. Pour ce faire, la prochaine (et dernière) saison ramènera sur le devant de la scène le B-613 avec Olivia à la tête des opérations. Elle devient donc le nouveau Commandant, digne héritière de son père. Les spectateurs font face depuis plusieurs années à un personnage complexe et torturé à cause de son père mais aussi de sa mère qui fait un come-back réussi pour le double season finale. Travaillant pour le groupe qui a tué Frankie Vargas, elle avait pour mission de tuer à son tour Mellie Grant lors de l’inauguration. A l’image de la saison, le spectateur sera toujours en interrogation lors du final quant aux agissements de Mama Pope si elle est vraiment là pour aider sa fille ou pour assassiner la nouvelle présidente.

scandal-saison-6-bellamy-youngJustement, c’est dans l’écriture que la saison est vraiment réussie. Il est vrai que Scandal souffre toujours de son trop plein de cliffhangers parfois invraisemblables (comme la fausse mort de Huck en milieu de saison), mais l’intérêt et la curiosité des spectateurs ne diminuent jamais et ils resteront accrochés jusqu’au bout pour savoir qui a tout orchestré.
Là aussi nous sommes surpris lorsqu’on découvre qu’il s’agit en réalité de Luna, la femme de Frankie Vargas, qui le considère plus mémorable en tant que président mort que vivant. Elle espérait ainsi reprendre son flambeau et diriger comme une Jackie Kennedy aurait pu faire en son temps.
Mais là où Rhimes réussi son coup c’est vraiment dans les toutes dernières minutes où les spectateurs comprennent avec Olivia que le véritable organisateur de tout ce qu’il s’est passé n’est autre que Cyrus. Celui qui fut le premier à être accusé, puis finalement libéré s’avère être véritablement le cerveau de toute cette opération dans le but final de devenir le vice-président. Suite à tous ces événements, lui et Olivia sont les véritables maîtres de l’échiquier pour la saison à venir.

Les pions sont en place pour la septième et dernière saison qui sera diffusée sur ABC en septembre prochain. Shonda Rhimes déploie ses dernières cartes en espérant que Scandal maintienne une qualité scénaristique aussi soutenue que ce fut le cas pour la saison 6.

La sixième saison de Scandal a réuni, en moyenne, 5,6 millions de téléspectateurs avec un taux de 1,42 chez les 18/49 ans.

Scandal saison 6 : Bande-annonce

Scandal saison 6 : Fiche Technique

Créateur : Shonda Rhimes
Réalisation : Roxann Dawson, Tom Verica, Shonda Rhimes
Scénario : Shonda Rhimes
Acteurs principaux : Kerry Washington (Olivia Pope), Darby Stanchfield (Abby Whelan), Guillermo Diaz (Huck Finn), Katie Lowes (Quinn Perkins), Tony Goldwyn (Fitz Grant), Jeff Perry (Cyrus Beene), Bellamy Young (Mellie Grant), Joshua Malina (David Rosen), Scott Foley (Jake Ballard), Portia De Rossi (Elizabeth North), Cornelius Smith Jr (Marcus Walker), Joe Morton (Eli Pope)
Direction artistique : George Edman
Décors : Lisa K. Sessions
Costumes : Lyn Paolo
Photographie : Justin M. Lubin
Montage : Gregory T. Evans, Matthew Ramsey
Musique : Chad Fischer
Casting : Andrew Mackin, Jamie Castro
Producteurs : Shonda Rhimes, Betsy Beers
Société(s) de production : ABC Studios, ShondaLand
Format : 22 épisodes de 42 minutes
Diffusion : ABC
Genres : dramatique, judiciaire

Etats-Unis – 2012

[irp]

Plus d'articles
k-contraire-sarah-marx-film-critique-sandor-funtek
K contraire : Sous ce titre énigmatique, la française Sarah Marx cache un film intense et engagé