ben-hur-2016-Jack-Huston-remake-sortie-dvd

Ben Hur de Timur Bekmambetov en VOD, DVD et Blu-Ray le 17 janvier

Avis aux amateurs de péplums : le légendaire Ben Hur fait son come-back sous les traits de Jack Huston (Boardwalk Empire). Entre courses de chars survitaminées et immersion dans les galères, cette épopée antique revisitée sort en DVD et Blu-ray le 17 janvier 2017 !

Synopsis : En Judée, Judah Ben-Hur est un prince zélote respecté qui vit en harmonie avec sa famille et son frère adoptif Messala. Ensemble, ils nourrissent de grands projets et leur amitié semble indestructible. Pourtant, Messala l’ambitieux n’hésite pas à rejoindre les troupes romaines et à trahir Judah, réduit en esclavage dans les galères. Des années plus tard, son navire fait naufrage, occasion pour Ben-Hur de s’affranchir de ses chaînes et de retrouver sa liberté. Il entreprend alors de battre Messala aux légendaires courses de chars, souvent mortelles.

Un énième remake décevant 

Quatrième adaptation cinématographique du roman de Lewis Wallace, ce Ben-Hur revisité à la sauce moderne n’est pas le film à grand spectacle que l’on attendait. A la fois très traditionnel dans sa forme et très porté sur les valeurs religieuses, ce remake est déconcertant dans le sens où le réalisateur opère d’importantes ruptures de style à grands renforts d’effets spéciaux mal maîtrisés, d’un montage nerveux parfois illisible et d’une musique pop-kitsch incongrue. Somme toute fidèle à l’esprit du péplum antique et totalement épique, Ben-Hur présente quelques qualités (scénario linéaire honnête, belle reconstitution historique et interprétation correcte) mais cela ne suffit pas à faire oublier la faiblesse globale du long-métrage, qui emprunte à 300 : La Naissance d’un Empire, Exodus et Noé pour un résultat douteux et tape-à-l’oeil.

Ajoutons à cela une tête d’affiche insipide et fade, une parabole christique un peu lourde et des passages prétendument époustouflants (les galères, la course de chars) qui ne convainquent pas à cause de l’utilisation intempestive du CGI : on obtient un film divertissant mais totalement dénué d’émotions et dont l’action survoltée manque cruellement d’authenticité. Cela sonne creux. Ceci étant, pour les amateurs du genre, Ben-Hur s’impose comme une fresque antique certes mineure, mais remplit le cahier des charges si toutefois on choisit de ne pas effectuer de comparaison avec le grand classique de 1959.

[irp posts= »74780″ name= »Ben-Hur, un film de Timur Bekmambetov : Critique »]

Caractéristiques techniques du DVD :

Langues : Anglais, Français et Espagnol
Sous-titres : Anglais, Français, Espagnol et Néerlandais
Son : 5.1 Surround
Image : 16/9 2.40 :1 Letterbox
Durée : 1h58
Bonus : Un casting épique / La course de chars

Caractéristiques techniques du Blu-Ray :

Langues : Anglais Français, Allemand, Espagnol, Italien et Japonais
Sous-titres : Anglais (sourds et malentendants), Français, Allemand, Danois, Espagnol, Finnois, Italien, Japonais, Néerlandais, Norvégien et Suédois
Son : DTS-HD Master Audio 7.1 Surround,
Image : 16/9 2.40:1 Letterbox
Durée : 2h03
Bonus : Un casting épique / La course de chars / Ben-Hur l’héritage / Une histoire contemporaine / Un récit du Christ / Scènes coupées et version longues

Ben-Hur : Bande-annonce (VF + VOstfr)

https://www.youtube.com/watch?v=6tSFgbzAp-Q

[irp posts= »56680″ name= »Remake de Ben-Hur : une première bande-annonce »]

Redactrice LeMagduCiné
Plus d'articles
cavalier-de-bronze-pouchkine-analyse
Le Cavalier de Bronze et la catastrophe à Saint-Pétersbourg