PositionRedactrice LeMagduCiné
Inscrit3 août 2016
Articles57
entre-ses-mains-anne-fontaine-tueurs-en-serie
Dans le cadre de notre dossier sur les tueurs en série, focus sur Entre ses mains d'Anne Fontaine, un thriller intimiste à la française qui revient sur les états d'âme et la culpabilité d'un tueur en série torturé. Victime de sa propre humanité, le personnage invite le spectateur à s'interroger sur un tabou : les serial killers seraient-ils finalement capables d'éprouver des sentiments ?
La-folle-journee-de-Ferris-Bueller-John-Hughes-joie-au-cinema
John Hughes signe avec La Folle journée de Ferris Bueller un hymne à la joie et à la liberté à travers les pérégrinations aussi réjouissantes que saugrenues d'un adolescent et ses deux amis, et parvient à nous livrer un récit d'apprentissage intelligent et entraînant, au ton feel-good rarement égalé. Résultat : une œuvre réjouissante et vintage qui fleure bon les années 80, pour un message fort, aussi universel qu'intemporel.
Avec Matador, le maître du cinéma espagnol Pedro Almodovar signe un film singulier et imparfait qui pose efficacement les jalons de son oeuvre, tant sur un plan esthétique que thématique. En dépit d'un scénario un peu faible, on apprécie le visuel marquant de ce long métrage aussi atypique que criard, témoignage d'un univers artistique très personnel.
En chair et en os est un drame paresseux et terne qui ne trouve pas son identité et qui reste une oeuvre mineure en dépit d'un message socio-politique intéressant. Dommage que le sérieux prenne le pas sur la comédie et que l'aspect thriller soit mal géré. A voir pour la performance de Javier Bardem et la touche madrilène typiquement almodóvardienne.
jury-57-semaine-critique-Cannes-2018
Grand habitué du Festival de Cannes depuis ses débuts, le cinéaste norvégien Joachim Trier, qui avait déjà présenté Oslo, 31 août dans la sélection Un Certain Regard en 2011 et Back Home en Compétition Officielle en 2015, revient cette fois sur la Croisette en qualité de Président du jury de la 57e édition de la Semaine de la Critique, qui aura lieu du 9 au 17 mai 2018. Chloë Sevigny, Nahuel Pérez Biscayart, Eva Sangiorgi et Augustin Trapenard composent le reste du jury.
la-nuit-a-dévoré-le-monde-dominique-rocher-anders-danielsen-lie-critique-film
Avec La Nuit a dévoré le Monde, Dominique Rocher signe un premier long métrage fort et poignant où le spectateur est confronté à la solitude d'un homme sur fond d'apocalypse de zombies. Ce huis-clos intimiste, presque gênant parfois, nous prend aux tripes avec un minimalisme maîtrisé qui concentre la majorité de son action dans un immeuble haussmannien à l'abandon, pour un résultat remarquablement poétique.
the-crown-saison-2-critique
Toujours aussi intelligente et fastueuse, cette deuxième saison de The Crown nous offre 10 épisodes aussi subtils que majestueux au cours desquels se déploient huit ans d'Histoire, mais aussi huit ans de vie pour la Reine Elizabeth et son entourage, qui tentent tant bien que mal de concilier devoir royal et vie personnelle, étouffés par le poids des non-dits et d'un protocole qui annihile l'individualité au profit de l'institution.