Green-Room-Jeremy-Saulnier-2015

Green Room, grand vainqueur du Festival du Film Fantastique de Neuchâtel 2015

Palmarès du Festival International du Film Fantastique de Neuchâtel 2015 

Avec Sitges, Gérardmer, Bruxelles ou encore Strasbourg, le festival fantastique de Neuchâtel est l’un des plus prestigieux d’Europe. L’édition 2015 s’est tenu du 03 au 11 juillet présidée par un jury exclusivement féminin composé de Sabrina Baracetti, Axelle Carolyn, Julie Bergeron,  Sylvie Fleury et Zoë Bell (Boulevard de la Mort, doublure Uma Thurman dans Kill Bill). C’est l’un des plus fréquentés festival européen. Ses chiffres donnent d’ailleurs le vertige : 157 films présentes, 30 pays représentés et plus de 35 000 spectateurs se sont déplacés en masse dans les salles suisses durant ces huit jours.

Les femmes du jury ont dévoilé leur palmarès ce samedi 11 juillet :

Green Room de Jérémy Saulnier remporte trois prix dont le plus prestigieux, le Prix H.R. Giger «Narcisse» du Meilleur Film. Il succède à Housebound de Gerard Johnstone. A cela, il faut rajouter le Prix du Public et le Prix de la Jeunesse Denis-de-Rougemont.

C’est un film danois qui a également su se démarquer dans cette vaste sélection puisque c’est Men & Chicken de Anders Thomas Jensen (Les Bouchers Verts, Adam’s Apple) avec son habitué Mads Mikkelsen qui ont remporté le Méliès d’Argent du Meilleur Long Métrage Fantastique Européen.

Il semblerait que Karyn Kusama ait décidé enfin de montrer toute l’étendue de son talent. Après les très décriés Aeon Flux et Jennifer’s Body, la réalisatrice new-yorkaise remporte le très select Prix du jury de la critique internationale pour The Invitation. Ce dernier est d’ailleurs déjà annoncé dans la programmation du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg (FEFFS).

Un étonnant film éthiopien fait partie du palmarès suisse. Il s’agit de Crumbs de Miguel Llansò qui remporte le Prix Imaging The Future (meilleur production design). Egalement sélectionné au prochain FEFFS, Crumbs est un film dont l’audace visuelle ne cesse de faire le buzz depuis quelques mois, présents dans tous les festivals de genre.

Du côté de l’Asie, c’est l’hongkongais Full Strike de Henri Wong & Derek Kwok qui a remporté le Prix du Meilleur Film Asiatique.

Enfin côté court-métrage, la Suisse est à l’honneur puisque deux de ses films se partagent les trois récompenses consacrés aux courts : Es War Finster und Merkwurdig Still de Mirella Brunold & Nina Calderone remporte le Prix HR Giger «Narcisse» du Meilleur Court Métrage Fantastique Suisse et le Méliès d’argent du Meilleur Court Métrage Fantastique Européen. Enfin,  Parasit de Diego Hauenstein repart avec le Prix Taurus Studio à l’innovation. 

Présenté à la Quinzaine des Réalisateurs en mai dernier, Green Room a déjà été vu par notre rédaction.

Reporter/Rédacteur LeMagduCiné
Plus d'articles
rouge-farid-film-bentoumi-critique-lemagducine
Festival Lumière 2020 : le vibrant Rouge de Farid Bentoumi