Cannes 2016 : Mal de Pierres de Nicole Garcia (Compétition Officielle)

La Review de Cannes : Mal de Pierres de Nicole Garcia

Synopsis : Gabrielle a grandi dans la petite bourgeoisie agricole où son rêve d’une passion absolue fait scandale. A une époque où l’on destine d’abord les femmes au mariage, elle dérange, on la dit folle. Ses parents la donnent à José, un ouvrier saisonnier, chargé de faire d’elle une femme respectable. Gabrielle dit ne pas l’aimer, se voit enterrée vivante. Lorsqu’on l’envoie en cure thermale pour soigner ses calculs rénaux, son mal de pierres, un lieutenant blessé dans la guerre d’Indochine, André Sauvage, fait renaître en elle cette urgence d’aimer. Ils fuiront ensemble, elle se le jure, et il semble répondre à son désir. Cette fois on ne lui prendra pas ce qu’elle nomme « la chose principale ». Gabrielle veut aller au bout de son rêve.

Avec Mal de Pierres, Nicole Garcia et Marion Cotillard partagent un chiffre. Pour toutes les deux, il s’agit de la troisième fois qu’elles se retrouvent en compétition officielle à Cannes. L’une après avoir présenté L’Adversaire et Selon Charlie, l’autre pour avoir interprété les  mal-de-pierre-marion-Cotillardpremiers rôles de De Rouille et d’os et Deux jours, une nuit. Et chaque fois, elles sont reparties bredouilles. La donne va-t-elle changer avec ce récit romanesque provençal ?

C’est donc avec une adaptation de Milena Angus (Mal di pietre) que Nicole Garcia fait son retour sur la Croisette. Soit le portrait d’une femme folle d’amour interprétée par une Marion Cotillard libérée, démente et passionnée. Dans une société traditionaliste des années 1950, elle se résout à accepter un mariage orchestré par ses parents. Mais son mal-être la conduira en cure thermale où elle fera la rencontre d’un soldat blessé en Indochine. Là, elle se libère et trouve enfin la passion qu’elle a toujours cherché auprès de ce soldat empathique, qui la touche en plein cœur par son élégante allure et sa souffrance physique. Et c’est justement dans la passion physique que les deux personnages oublient leurs maux. A ce petit jeu, Nicole Garcia s’adonne à de formidables élans de sensualité et une scène charnelle magnifique entre Marion Cotillard et Louis Garrel. Mais les soins en cure se terminent pour les deux amants et le retour à la réalité sera extrêmement difficile. Même l’arrivé d’un enfant ne pourra lui enlever son désir de retrouver cette passion charnelle et enflammée.mal-de-pierres-louis-garrell

Marion Cotillard n’a jamais laissé insensible la critique, qui lui compte autant d’adorateurs que de détracteurs. Elle s’abandonne dans ce personnage fragile qui a perdu la raison en même temps qu’elle a perdu la passion. Le tout avec une grâce et une justesse qui font de la comédienne l’une des plus belles représentantes du cinéma français, quoiqu’en disent ses détracteurs. Louis Garrel est plus discret, moins présent dans ce récit alors qu’il est paradoxalement le centre de toutes les attentions. En revanche, on saluera la force tranquille de l’espagnol Alex Brendemühl, un mari dévoué et mélancolique qui doit faire avec la condition difficile de sa femme.

De ce triangle amoureux des années 1950, Nicole Garcia brouille les pistes entre la réalité et l’imaginaire jusqu’à un final bouleversant. Car c’est bien dans sa structure narrative que le film -bien que classique- retourne le spectateur dans ce chemin de croix d’une femme brisée par les traditions sociales et son désir insatisfait. Mais à trop vouloir être propre, Mal de Pierres manque de souffle, d’ampleur et de sauvagerie. Tout y est trop lisse, trop appliqué comme un devoir pour lequel on voudrait faire plaisir au professeur. Mais il serait paradoxalement hypocrite de le reprocher au film tant c’est dans ce cadre qu’il fonctionne et nous emporte dans un ultime élan cinématographique.

Mal de Pierres regroupe ainsi toute l’essence du grand cinéma romanesque français, à savoir une passion amoureuse impossible, une guerre meutrière en arrière plan, un décor en bord de mer aux senteurs de lavande et un trio d’acteurs convaincants. Nicole Garcia signe un mélodrame classique, beau et pudique. Pas sûr cependant que cela ne soit suffisant pour convaincre le jury de figurer au palmarès.


Mal de Pierres

Un film de Nicolas Garcia
Avec Marion Cotillard, Louis Garrel, Alex Brendemuhl…
Distributeur : StudioCanal
Durée : 120 minutes
Genre : Drame
Date de sortie : 19 octobre 2016
France, Belgique – 2016

Mal de Pierres : Extrait

Reporter/Rédacteur LeMagduCiné