manga-classique-soleil-critique

Trois chefs-d’œuvre de la littérature classique adaptés en manga aux éditions Soleil

Ulysse, de James Joyce, Divine comédie, de Dante, et L’Iliade et l’Odyssée, d’Homère, font tous trois l’objet d’une adaptation en manga aux éditions Soleil. C’est Variety Artworks qui s’en charge, en clerc et avec succès.

Après Victor Hugo et Les Misérables, Adam Smith et La Richesse des nations ou encore Marcel Proust et À la recherche du temps perdu, c’est au tour de James Joyce, Dante et Homère de se voir mis à l’honneur par les éditions Soleil, le temps d’une adaptation en manga réalisée par le collectif de mangakas Variety Artworks. Comme l’a très bien verbalisé Jan Baetens aux éditions Les Impressions nouvelles, chaque adaptation s’inscrit à la frontière entre la réappropriation, l’hommage, le sacrifice et l’apport. Il ne faut dès lors (fort heureusement) pas attendre de ces trois publications une stricte restitution de l’œuvre d’origine. Mais en chapeautant avec fidélité ses mangas, le collectif Variety Artworks nous invite à une initiation ou une redécouverte, avant éventuellement de se replonger dans les textes classiques présentement adaptés.

La formule est attrayante et efficace. Débarrassés des éventuelles entraves liées à leur format originel, Ulysse, Divine comédie et L’Iliade et l’Odyssée adoptent un rythme nouveau, plus léger, auquel s’ajoutent des dessins engageants, venant supplanter certains des descriptifs qui auraient pu rebuter le lecteur profane. Ce qu’on perd en densité, en liant et en poésie, on le gagne en construction figurative et en dynamisme. L’allégorie de l’au-delà chrétien se fond parfaitement dans l’adaptation de Divine comédie, tandis qu’Ulysse et L’Iliade et l’Odyssée, ainsi superposés, voient leur récit conçu en écho éclater plus que jamais au grand jour. Et s’il était à craindre de perdre le lecteur dans les multiples rebondissements d’Homère ou dans la restitution du quotidien irlandais ou les variations de points de vue de James Joyce, il n’en est rien : les trois adaptations s’avèrent passionnantes et didactiques (sans jamais empeser le récit).

Le manga se prête parfaitement à Divine comédie : sa représentation symbolique des animaux, son immersion dans les cercles de l’enfer ou au purgatoire, ses créatures iconiques (Minos, Centaure, Géryon…) connaissent un prolongement presque naturel dans ce format. Quant au fond du livre de Dante, il semble tout entier annoncé en ces termes : « L’homme n’est t-il pas doué de libre arbitre ? Ce libre arbitre devrait lui permettre de décider par lui-même de ce qu’il veut devenir, de se forger une moralité et d’agir en conséquence. » L’Iliade et l’Odyssée, avec ses guerres claniques et ses interventions des Dieux sur la destinée des hommes, est certes quelque peu schématisé mais reste clair au lecteur. Quant à Ulysse, s’il est par nature moins spectaculaire que les deux adaptations précitées, il se fond parfaitement dans un manga-fleuve de quelque 400 pages, revenant tour à tour sur l’antagonisme entre l’Irlande et l’Angleterre, le mariage, le suicide, l’homosexualité ou encore les ambitions littéraires de l’un de ses personnages.

Le collectif Variety Artworks parvient très bien à restituer toute la complexité narrative et la densité thématique des trois œuvres adaptées. Et chez Soleil, on peut se gargariser d’avoir fait un pari gagnant : donner une nouvelle vie à des classiques de la littérature (dans son acception la plus large, allant de Karl Marx à Victor Hugo) et susciter la curiosité de lecteurs qui, une fois appâtés, pourraient certainement se tourner vers les œuvres originelles. On attend en tout cas la suite du programme avec impatience.

Ulysse, James Joyce et Variety Artworks
Soleil, décembre 2021, 384 pages

Divine comédie, Dante et Variety Artworks
Soleil, décembre 2021, 192 pages

L’Iliade et l’Odyssée, Homère et Variety Artworks
Soleil, décembre 2021, 192 pages

Note des lecteurs0 Note
4

Responsable des pages Littérature, Essais & Bandes dessinées et des actualités DVD/bluray