olive-critique-bd-2

« Olive » : contre-la-montre

Dans ce second tome intitulé Allô la Terre ?, Olive, adolescente solitaire et repliée sur elle-même, enquête sur le disparition d’un astronaute qu’elle aperçoit dans son univers intérieur.

Olive est une adolescente introvertie. Elle éprouve les pires difficultés à sociabiliser et a l’habitude de se retrancher dans un monde intérieur particulièrement fécond. Elle y retrouve des amis imaginaires sécurisants, avec lesquels elle peut échanger sans jugement ni hypocrisie. Dans le premier tome de la série, sa mère prenait la décision de lui imposer une colocataire, Charlie, tellement bavarde qu’elle parasitait ses séances de « méditation ». Allô la Terre ? nous montre cependant une héroïne davantage tournée vers les autres, et mue par un objectif difficilement avouable : retrouver l’astronaute Lenny Popincourt, porté disparu, mais qui apparaît cependant régulièrement dans son univers intérieur.

« J’essaie d’être compréhensive, mais vous débarquez sans prévenir, vous gelez ma maison et vous volez mes créations ! » Au début, les rapports entre les deux personnages sont discourtois. Lenny affirme être chez lui, mais Olive le voit comme un intrus, ou à tout le moins un invité inopportun. Très vite, il apparaît que la lune bleue, le lac, les blocs de pierre constituent un héritage commun aux deux protagonistes. Partant, Véro Cazot et Lucy Mazel vont continuer à nous immerger dans cet univers fantaisiste et inventif, tout en lançant le compte à rebours d’un sauvetage inespéré. Car pour retrouver Lenny, il va falloir composer « avec une poignée d’indices ridicules ».

Dans sa quête, Olive se fait aider par Charlie. Sa colocataire va même passer les fêtes de Noël chez elle. Les deux adolescentes s’ouvrent l’une à l’autre. Bien entendu, les rapports sociaux erratiques d’Olive continuent malgré tout d’alimenter l’album : elle est peu appréciée par les autres lycéens, qui ne manquent pas de souligner ses bizarreries. L’un d’entre eux s’amusent d’ailleurs à collectionner les étiquettes qu’elle place sur ses pulls… pour savoir dans quel sens les porter. Ces différents élément s’emboîtent avec logique et se glissent dans des planches toujours aussi enchanteresses. Lucy Mazel parvient à donner corps à un monde imaginaire coloré, somptueux et surprenant. Il suffit de se reporter aux pleines pages (la 24, par exemple) pour s’en convaincre.

Si la recherche de Lenny Popincourt occupe une bonne partie de l’album, elle débouche surtout sur une meilleure appréhension d’Olive, dont le passé douloureux nous est dévoilé. Il apparaît ainsi que la jeune héroïne a une histoire commune avec Lenny, mais surtout que sa famille n’est tout à fait ce qu’elle croit. Le crash d’avion qui ouvrait le premier tome de la série prend alors tout son sens…

Olive – Tome 2 : Allô la Terre ?, Véro Cazot et Lucy Mazel
Dupuis, février 2021, 56 pages

Note des lecteurs0 Note
3.5

Responsable des pages Littérature, Essais & Bandes dessinées.