the-100-critique-serie-saison-3-jason-rothenberg-review

The 100 saison 3, une série de Jason Rothenberg : Critique

[Critique] The 100 Saison 3

Synopsis : Trois mois se sont écoulés depuis que nos héros ont tué les habitants du Mont Weather et libéré leurs amis. Alors que Clarke est recherchée par les natifs, la prenant pour Wanheda, la commandante de la mort, le camp Jaha s’est beaucoup développé, et renommé Arkadia. Bellamy recherche, avec son équipe, Clarke qui s’est exilée, mais aussi des survivants d’autres arches. Des tensions commencent à apparaitre entre Octavia et Lincoln, et pendant ce temps, Murphy, qui s’était enfermé dans un bunker, retrouve Thelonius qui a enfin trouvé la Cité des Lumières…

affiche-poster-the-100-saison-3-eliza-taylor-cotter-bob-morley « We Are The 100 »

Comme la saison précédente, The 100 saison 3 se construit en deux intrigues parallèles, la première partie voit monter en puissance Pike en prenant la direction d’Arkadia dans le but de vaincre les natifs de la Terre. De son côté, Clarke essaye de dissuader Lexa d’entrer en guerre, pendant que Jaha et A.L.I.E. réfléchissent au meilleur moyen de recruter tout le monde dans la cité de la lumière, devenant l’ultime menace à combattre à la fin de la saison.
Une fois encore, nous sommes entrainés dans une histoire plus adulte où les enfants agissent en prenant leurs propres décisions. La saison 3 confirme cette maturité à travers des storylines bien plus sombres où nos héros font face à des épreuves encore plus difficiles. La guerre et les tensions entre le peuple du Ciel et les natifs de la Terre n’ont jamais été autant au cœur de l’intrigue. De plus, les scénaristes ont pris le risque d’éliminer des personnages principaux, aimés du public, entrainant la mort de deux d’entre eux. Nous regrettons la polémique autour de la mort de Lexa qui entache cette saison exceptionnelle. En effet, il peut sembler cruel d’avoir tué ce personnage au moment où Clarke et Lexa arrivent enfin à s’avouer leur amour, après s’être apprivoisées pendant quelques épisodes. Cependant, malgré la colère des fans et en particulier celle de la communauté LGBT plus ou moins justifiée, le décès de l’ancienne commandante aurait pu être néfaste à la qualité des histoires, notamment pour le personnage de Clarke, mais les showrunners nous ont prouvé le contraire, en faisant avancer notre récit sur l’Histoire des commandants et l’influence de La Flamme qu’A.L.I.E. veut récupérer. Ils sont parvenus à tourner leurs scénarios en fonction du planning de l’actrice Alycia Debnam-Caray, régulière dans la série Fear The Walking Dead.

the-100-saison-3-eliza-taylor-cotter-alycia-debnam-careyLe scénario est assez bien ficelé dans son ensemble. Nous semblons dépaysés lors des deux premiers épisodes puisque nous découvrons de nouveaux peuples sans connaître réellement les connexions avec celui de Lexa. Toutefois, on arrive à voir où les scénaristes veulent en venir par la suite, en réussissant à créer différentes intrigues complexes, mais fluides dans la compréhension de l’histoire globale.
Ainsi, cette troisième saison se renforce dans sa dramaturgie, dans sa mythologie en rejoignant les croyances des natifs à la science d’A.L.I.E. connectée au peuple du Ciel, à l’origine de la destruction du monde 100 ans plus tôt. Par conséquent, il est assez ingénieux de voir que toutes ces intrigues que l’on suit sont liées les unes aux autres.

[irp posts= »19591″ name= »Critique Série – The 100, Saison 1″]

Le succès de cette série se place dans l’évolution et l’approfondissement de ses personnages. De ce fait, la saison 3 se consacre d’avantage sur des rôles trop secondaires lors des saisons précédentes.
Alors que Clarke, Octavia, et Bellamy ont suffisamment fait leurs preuves, ce sont désormais Jasper, Murphy, Raven et Monty qui deviennent les vedettes du show, avec un développement constant tout le long de la saison. Ils nous surprennent assez dans leurs décisions, notamment Monty qui assume ses choix, difficiles pour la plupart, et arrive à faire ce qui est juste pour sauver ses amis, quitte à tuer sa mère possédée par A.L.I.E., quant à Raven, nous pouvons féliciter son interprète Lindsey Morgan qui a réussi à parfaitement reproduire le caractère de l’intelligence artificielle pendant plusieurs épisodes. Auparavant, Raven était trop assimilée à sa romance avec Finn, ou trop en retrait par rapport au reste du casting. Les autres protagonistes qui feront tout pour la sauver nous prouvent qu’elle est aussi essentielle, particulièrement lors du final où elle aura son rôle à jouer pour aider Clarke à détruire la cité des Lumières.

the-100-saison-3-lindsay-morgan-devon-bostick-christopher-larkinLe début de saison s’est éparpillé sur plusieurs storylines, permettant aux spectateurs de se familiariser à l’univers, mais les circonstances qui rapprochent nos héros nous affirme que l’histoire reste focalisée sur les 100.  Thelonius et A.L.I.E. réussissent à prendre le contrôle d’Arkadia, et d’un grand nombre de natifs, ce sont donc nos jeunes héros qui doivent chercher le remplaçant de Lexa, le nouveau commandant pour affronter l’intelligence artificielle.
Ils mettent leurs différents de côtés, et s’unissent pour arrêter leur ennemi, malgré certains conflits internes au sein du groupe.

Justement, par rapport aux défaillances de la saison, Clarke continue son ascension d’héroïne forte cherchant à trouver les meilleures solutions pour garantir la paix, alors que Bellamy et Octavia sont deux personnages en perdition.

the-100-saison-3-bob-morley-marie-avgeropoulos-henry-ian-cusickLa plupart semble évoluer, mais Bellamy, aveuglé par la peur et la haine de Pike contre les natifs, n’a fait que des mauvais choix jusqu’à la mort de Lincoln, dont il est en partie responsable, entrainant un faussé entre les deux frère et sœur.
Ces conséquences entrainent Octavia dans une spirale infernale en voulant se venger de Pike. Ces erreurs montrent leur humanité, qu’ils ne sont pas invincibles.
Clarke a peut-être beaucoup de mal à surmonter son génocide au Mont Weather, mais Bellamy n’arrive plus à distinguer le bien du mal, mais il essayera de corriger ses erreurs auprès de ses amis en les aidant à stopper A.L.I.E.
Monty reste l’atout majeur de cette saison, à l’écoute des autres, il sera un soutient moral important pour Jasper qui ne se remet pas de la mort de Maya, ou même pour Octavia, tiraillée entre le peuple du Ciel et les natifs, alors qu’il lui rappelle qu’elle est bien plus que ça, qu’ils font avant tout parti de leur propre communauté des 100.

the-100-saison-3-eliza-taylor-cotterCette saison 3 frôle la perfection, à un détail près, le final est légèrement en deçà de ce que la série nous a proposé jusqu’à présent. Tous les indices nous laissaient croire depuis longtemps que Clarke serait « l’élue » qui prendrait La Flamme pour se rendre dans la cité des Lumières pour vaincre A.L.I.E. et son programme. Cela nous permet de revoir une dernière fois Lexa, afin d’apporter un véritable adieu aux fans du couple (même si ces quelques scènes sont assez minimes face à l’ampleur du season finale).
On pourrait reprocher à Jason Rothenberg d’avoir réitéré le choix qui s’impose à Clarke de devoir actionner le levier pour détruire A.L.I.E. qui avait comme unique but de protéger le peuple de l’Apocalypse nucléaire qui approche. Le parallèle à la situation de Clarke et Bellamy au Mont Weather à la fin de la saison 2 est un peu gros et exagéré.
Néanmoins, l’idée de l’intelligence artificielle a bien été exploitée depuis le début. Les scénaristes ont voulu clore ce chapitre sans gros cliffhanger comme la saison précédente. Seulement, en dehors de la futur fin du monde, d’Octavia quittant ses amis après avoir assassiné Pike, nous n’avons pas énormément d’informations sur ce que nous réserve la prochaine saison. On imagine Abby, Marcus et Thelonius rassembler leurs forces pour reconstruire Arkadia et trouver un terrain d’entente avec les natifs pour trouver la solution face à l’attaque nucléaire à venir.

[irp posts= »76565″ name= »Westworld, une série de Jonathan Nolan et Lisa Joy : critique du pilote et épisode 2″]

Une saison riche en rebondissement, haletante à chaque épisode,  qui nous donne envie de toujours revenir pour voir la suite. Nous ne sommes pas inquiets à l’idée de retrouver cette même dynamique et cette qualité d’écriture dans la saison 4 qui sera diffusée à partir de janvier 2017.

La troisième saison de The 100 a réuni, en moyenne, 1,3 millions de téléspectateurs et un taux de 0,48 sur les 18/49 ans.

The 100 saison 3 : Bande-annonce

The 100 saison 3 : Fiche Technique

Créateurs : Jason Rothenberg, Kass Morgan
Interprétation : Eliza Taylor-Cotter (Clarke), Bob Morley (Bellamy), Paige Turco (Abby), Marie Avgeropoulos (Octavia), Devon Bostick (Jasper), Christopher Larkin (Monty), Lindsey Morgan (Raven), Ricky Wittle (Lincoln), Richard Harmon (Murphy), Isaiah Washington (Thelonius), Henry Ian Cusick (Marcus)
Producteurs : Matthew Miller, Jason Rothenberg, Bharat Nalluri, Leslie Morgenstein, Gina Girolamo
Société de production : Bonanza Productions Inc., Alloy Entertainment, Warner Bros. Television, CBS Television Studios
Format : 16 épisodes de 42 minutes
Genre : dramatique, science-fiction
Diffusion : The CW
Etats-Unis – 2014