heath-ledger-joker-batman-the-dark-knight-christopher-nolan

Heath Ledger : son appartement était un sanctuaire dédié au Joker

L’obsession de l’acteur Heath Ledger pour son rôle du Joker, le criminel psychopathe emblématique de la saga Batman, dans le blockbuster de Christopher Nolan The Dark Knight, est bien connue des fans qui ont pleuré la mort de cet acteur exceptionnel et a été déjà révélée dans la presse par le passé. Mais de nouveaux éléments concernant son appartement à Manhattan viennent d’être dévoilés aux Etats-Unis. Heath Ledger avait transformé son habitation en un véritable sanctuaire entièrement dédié au Joker.

Alors que les fans du Joker attendent de pied ferme la version longue de Suicide Squad pour découvrir de nouvelles séquences de l’interprétation du clown triste psychopathe par Jared Leto en compagnie de sa charmante dulcinée, Harley Quinn (Margot Robbie), pour une grande majorité de cinéphiles et de mordus de Batman, l’interprétation de Heath Ledger dans The Dark Knight reste indépassable.

De nouveaux éléments ont été dévoilés ces derniers jours aux Etats-Unis concernant les lieux et le cadre dans lesquels s’était plongé l’acteur pour préparer son rôle de super vilain.

Selon des informations du New York Post, obtenues grâce aux forces de l’ordre, les officiers de police qui sont intervenus dans le loft de l’acteur Heath Ledger, après son overdose médicamenteuse de 2008, ont pénétré dans un espace entièrement dédié à l’univers du créateur de Batman, Bob Kane : des piles innombrables de bande dessinées de l’homme chauve-souris, des ouvrages sur le Joker et les clowns, des petites statuettes de clowns ainsi que de très nombreux enregistrements sonores de Ledger en train de travailler sur les différentes intonations et les changements d’octaves dans sa voix pour ce rôle inoubliable de super vilain.

Le jeune comédien a pris ce rôle du Joker très à cœur. Cette partition inoubliable et fascinante a demandé énormément de travail et d’investissement à Heath Ledger pour préparer ce rôle en amont.

Son appartement a été transformé en véritable sanctuaire dédié au personnage du Joker.

Ledger s’était plongé dans des ouvrages qui remontaient aux origines de la saga et dans des livres et des lectures sur les personnages de Batman, du Joker et des artistes clowns.

La source proche de l’enquête et qui s’est confiée au New York Post a donné des informations sur le travail méticuleux et très approfondi de Heath Ledger pour préparer ce délicat rôle du Joker de la meilleure des manières possibles :

Il étudiait même jusqu’aux origines des clowns et toutes les précédentes interprétations du personnage du Joker comme celle de Jack Nicholson ou bien encore Cesar Romero, le tout premier Joker à la télévision. Il essayait de se différencier de ces précédents rôles et de ces anciennes représentations du Joker. Il essayait même de rendre sa voix différente par rapport à eux.

Les inspecteurs ont également été impressionnés par la propreté et la qualité de l’agencement de tous ces éléments et documents de travail dans des piles bien alignées. Le loft situé au 421 Broome Street était impeccablement rangé.

C’était un perfectionniste qui avait beaucoup de respect pour le personnage. Tous ces éléments étaient bien rangés et ordonnés.

L’interprétation du Joker par Heath Ledger le place au panthéon d’Hollywood pour cette performance inoubliable et sensationnelle aux yeux de nombreux critiques et de cohortes de fans du monde entier de la saga Batman.

[irp posts= »24076″ name= »the-dark-knight-le-chevalier-noir-un-film-de-christopher-nolan-critique »]

Sa mort accidentelle, suite à une overdose médicamenteuse, le 22 janvier 2008, à seulement 28 ans, a laissé un grand vide à Hollywood ainsi qu’un sentiment de désespoir et d’injustice auprès des nombreux fans et des admirateurs du travail et du jeu d’acteur de Heath Ledger. Il était promis à une brillante carrière.

Too Young to Die, un documentaire sorti en 2008, avait révélé l’existence d’un carnet, d’un journal de bord dans lequel l’acteur prenait des notes durant le tournage du film The Dark Knight aux côtés de Christian Bale.

Ce carnet avec le mot Joker griffonné sur la couverture contenait des photos inquiétantes, des planches de bande dessinées ainsi que des dessins du Joker, de clowns ou bien encore de hyènes. Une photographie de Malcolm McDowell, dans son rôle marquant d’Orange Mécanique, était également présente dans ce carnet.

Au dos de l’une des pages de ce carnet, Heath Ledger avait inscrit une note pour le moins perturbante et de mauvais augure au vu du drame et de sa disparition. L’acteur avait griffonné les mots bye, bye.

Peu avant sa mort, Heath Ledger avait accordé un entretien à Empire Magazine. Il avait expliqué comment était né son rôle du Joker et comment il avait pu forger son interprétation, à Londres, en complément de son appartement New-Yorkais :

Je m’étais installé dans une chambre d’hôtel à Londres pendant un mois. Je m’y suis enfermé. J’ai commencé par écrire un journal et j’ai fait de nombreuses expérimentations avec ma voix. C’était capital d’essayer de trouver une voix et un rire assez uniques et emblématiques.

L’acteur a malheureusement exploré et s’est aventuré dans les aspects, les travers et les replis les plus sombres de l’âme humaine dans son approche et son travail préparatoire du personnage de Joker.

J’ai fini par atterrir plutôt dans l’univers d’un psychopathe, quelqu’un qui n’a presque aucune conscience de ses actes. C’est un dangereux sociopathe, un tueur de sang-froid, un clown tueur de masse. Rien ne l’intimide et tout est une vaste blague pour lui.

Certains observateurs avaient considéré que le film avait rendu Ledger dépressif et que ce rôle tourmenté avait pu avoir une influence sur le geste fatal du comédien, la prise de médicaments à haute dose.

Hollywood pleure encore la perte de cet acteur talentueux et hors-du-commun, parti trop tôt.

Heath Ledger a notamment joué dans Chevalier, Le Secret de Brokeback Mountain, L’Imaginarium du docteur Parnassus ou bien encore A l’ombre de la haine (Monster’s Ball).

Extrait – Too Young To Die (VO):