Le traitement de Hans Herbots : Critique du film

Ce thriller psychologique est une adaptation du livre The Treatment de l’écrivaine britannique Mo Hayder. Le scénariste Carl Joos (Dossier K, De Zaak Alzeimer, The Broken Circle Breakdown) s’est chargé de retravailler le script.

Un enfant assiste à l’enlèvement de son frère. 25 ans plus tard, l’enfant est devenu enquêteur de police. Il reste hanté par cette disparation et harcelé par le vieil homme soupçonné d’en être l’auteur. Un nouvel enlèvement d’enfant à lieu. Il prend l’affaire à cœur et soupçonne ce vieil homme, qui est prêt à lui raconter sa vérité, sauf que….

Le film, Le traitement – De Behandeling – est sombre, la lumière est obscure, l’atmosphère est irrespirable du début à la fin. Le passé s’invite dans le présent. Nick est seul, sans vie sociale et se jette corps et âme dans cette nouvelle affaire, ou les pistes sont multiples et souvent trompeuses, à la recherche de ce troll qui effraie les enfants.

Fenêtre sur Troll

Le réalisateur Hans Herbots ne perd pas de temps en route. Le chemin sera long et sinueux, mais il ne va pas nous épargner. Même si l’on ne voit rien ; un style toujours aussi efficace, mettant à contribution notre imagination ; il colle aux basques de son acteur principal Geert Van Rampelberg, écartelé entre son passé et ce présent, et victime de le mal-être qu’il porte en lui.

Adapté d’un roman du Britannique Mo Hayder datant de 2001, cette ambiance et cette histoire bien particulières évoquent l’excellent thriller psychologique Prisoners de Denis Villeneuve. Cette plongée dans la pédophilie, ne peut-être que dérangeante. Un univers malsain qui abrite aussi bien des hommes, que des femmes, ou se cache le troll et le mordeur : ou est-il une seule et même personne ?…

Nous suivons l’enquêteur Nick Cafmeyer. Nous découvrons les indices comme lui, nous recherchons la moindre piste qui mène à ce psychopathe, en se demandant si nous l’avons déjà croisé, s’il a un lien avec la disparition de son frère.

Un thriller noir comme l’intrigue. Les différents personnages que l’on croise, nous mettent mal à l’aise. L’immersion est totale, la vérité sera éprouvante, le final aussi violent visuellement, que psychologiquement. Le spectateur est à cours d’oxygène. Il lui faudra du temps pour se vider l’esprit, et de « se nettoyer » de la crasse des ces pseudos êtres humains.

Synopsis : Björn, un garçonnet de huit ans s’est enfuit et a disparu après s’être disputé avec son frère Nick, âgé d’un an de plus que lui. Suite à ce traumatisme, sa mère l’a rejeté. Nick Cafmeyer, maintenant enquêteur, reste perturbé par ce drame. Il habite dans le voisinage d’un pédophile notoire, Ivan Plettinckx, qui a été relâché après avoir été suspecté de cette disparition. Danni, la supérieure de Nick, est la seule personne qui a une bonne relation avec lui. Après avoir hésité, elle lui confie une affaire difficile. Un couple a été séquestré pendant trois jours par un homme qui s’est introduit chez eux. Il a disparu, de même que le fils du couple, Robin, âgé de neuf ans. Nick enquête pour le retrouver. 

Fiche technique : Le Traitement

Titre original :De Behandeling
Belgique – 2014
Réalisateur : Hans Herbots
Scénariste : Carl Joos
Casting : Geert Van Rampelberg, Laura Verlinden, Johan Van Assche, Ingrid De Vos, Brit Van Hoolf, Michael Vergauwen, Dominique Van Malder, Ina Geerts
Durée : 2h
Genre : Thriller
Image : Frank Van Den Eeden
Montage : Philippe Ravoet
Musique : Kieran Klaassen, Melcher Meirmans, Chrisnanne Wiegel
Costumes : Nathalie Leborgne
Producteur : Peter Bouckaert
Production : Eyesworks Film & TV Drama

Auteur : Laurent Wu

Plus d'articles
Francois-Truffaut-critique-bd
« François Truffaut » : une vie en vignettes