On a failli être amies : Un film en demi-mesure

Synopsis : Marithé travaille dans un centre de formation pour adultes. Sa mission : aider les autres à changer de métier et à trouver leur vocation. Se présente alors Carole, qui vit et travaille dans l’ombre de Sam, son mari, énergique et talentueux chef étoilé. Ce n’est cependant pas tant de métier, dont Carole semble avoir besoin de changer, mais de mari. Marithé se donnera à fond pour aider Carole à se projeter dans une nouvelle vie. Mais quelle est la nature profonde de ce dévouement, quand Marithé ne semble pas insensible au charme de Sam, ni à sa cuisine ?

Devant et derrière la caméra

Plus connue pour ses rôles au cinéma et à la télévision, Anne Le Ny s’est essayée à la réalisation en 2007 avec le très réussi Ceux Qui Restent, film sensible et touchant sur le destin solitaire de ces gens dont le conjoint est hospitalisé pour une maladie grave. Elle revient sept ans plus tard avec On a failli être amies : tout à la fois vaudeville, film social, film gastronomique, film familial et comédie. Un film riche donc, trop riche peut-être, en tout cas un film qui aurait gagné à plus de sobriété scénaristique. Cette histoire d’une formatrice qui reçoit comme stagiaire l’épouse d’un grand chef cuisiner aurait largement suffit à la réussite d’un bien meilleur film.

Un film brouillon

On a failli être amie veut traiter trop de sujets à la fois, courir plusieurs lièvres pour finalement n’en attraper aucun. Si Anne Le Ny a un talent de réalisatrice certain, il semble être encore insuffisant pour parvenir à aborder dans une même œuvre les questions de l’adultère, de l’amitié, du chômage et bien d’autres encore. Aucune d’entre elles n’est suffisamment approfondie et perd alors beaucoup d’intérêt, cette dispersion du scénario fait du coup perdre sa profondeur à cette histoire qui ne trouve jamais vraiment son fil conducteur. Sa courte durée ajoute à ce goût d’inachevé qui persiste après la fin : cette idée que chaque histoire prise séparément aurait pu être plus belle, plus touchante ou plus drôle.

Un titre en trop

Le film commence en fait sur une erreur grossière, sur ce titre qui en dit trop avant même de s’asseoir dans la salle de cinéma. On a failli être amies, résume à la fois la conclusion du film et toute son histoire. On ne peut s’empêcher de la garder en tête tout en le regardant et de n’y voir, tout du long, cette conclusion dont on sait par avance qu’elle est inexorable. Pourtant, cette histoire de deux femmes qui ne se comprennent pas mais tentent malgré les circonstances d’être amies, aurait pu être plus convaincante si elle n’était éventée dès l’affiche. C’est d’autant plus dommage qu’on en oublierait presque les petits moments de grâce et d’humour qui le sauvent du naufrage. On repense bien sûr à l’ordinateur dévoilant à Carole qu’elle est sa véritable vocation, délicieux instant d’humour totalement absurde.

Mais d’excellents acteurs

Il n’y a guère que la troupe de comédiens pour jouer sans fausses notes, Emmanuelle Devos en tête ; désormais habituée des films d’Anne Le Ny, elle renforce de film en film un talent de plus en plus évident, qui fera un jour d’elle un mythe du cinéma français. Roschdy Zem campe lui un étonnant chef cuisiner et outre le fait qu’on ne l’attend pas dans de tel rôle, on découvre que cette « gueule » de cinéma peut se glisser dans tous les personnages. Ce triangle amoureux se referme avec Karin Viard, décidemment incapable d’une contre-performance et finalement aussi douée pour la comédie que pour le drame. Ces acteurs ont tout compte fait plus de relief que la réalisation d’Anne Le Ny, car certes son film ne se prête pas à des prouesses en la matière, mais un peu plus de fantaisie (en plus de celle du générique) aurait été appréciable. Dans le fond sa mise en scène n’est pas bonne ou mauvaise, mais laisse juste indifférent.

Pour un film plein de regrets

On A Failli Être Amies a failli être réussi, plutôt plusieurs films qui auraient pu être réussis et qui, mêlés les uns aux autres, font un amalgame souvent indigeste malgré le fait que quelques bons moments le traversent. Il confirme en tout cas que le cinéma français semble traverser une période de doute qui, à quelques exceptions près, fait qu’on n’a plus droit à ces étonnants succès critiques et publics que l’on n’attendait pas. Anne Le Ny est finalement dans l’air du temps, livrant un film en demi-teinte, plein de demi-mesure et finalement, guère plus qu’un demi-film.

Fiche Technique : On a failli être amies

Réalisation: Anne Le Ny
Scénario: Anne Le Ny
Interprétation: Karin Viard (Marithé), Emmanuelle Devos (Carole Drissi), Roschdy Zem (Sam Drissi), Anne Le Ny (Nathalie), Philippe Rebbot (Pierre), Annie Mercier (Jackie)
Date de sortie: 25 juin 2014
Durée: 1h31
France – 2013
Genre: Comédie
Image: Jérôme Alméras
Décor: Yves Brover
Costume: Isabelle Pannetier
Montage: Guerric Catala
Musique: Éric Neveux
Producteur: Bruno Levy
Production: Move Movie, Mars Films
Distributeur: Mars Distribution

Auteur de la critique: Freddy M.

 

 

Plus d'articles
ghosts-of-mars-rétro-Carpenter
Ghosts of Mars (2001) de John Carpenter : un mars et un départ