Cannes 2015: La Tête Haute, d’Emmanuelle Bercot En Ouverture

la-tete-haute-rod-paradot-et-benoit-magimel-film-ouverture-cannes-2015-Emmanuelle--Bercot

La Tête haute d’Emmanuelle Bercot ouvrira le Festival de Cannes 2015

Un film de femme ouvrira le 68e Festival de Cannes, le 13 mai, la réalisatrice, Emmanuelle Bercot, la co-scénariste de Polisse, de Maïwenn (en Compétition cette année à Cannes avec Mon Roi, dont elle tient le rôle principal) ouvrira le bal avec le film, La tête haute, elle met en scène Malony (Rod Paradot), un enfant habitué dès le plus jeune âge aux visites chez une juge pour enfants (Catherine Deneuve), élevé par une mère dépassée (Sara Forestier), et un éducateur à la vie personnelle tourmentée (Benoît Magimel). Il va rencontrer une jeune femme (Diane Rouxel, vue dans le dernier Larry Clark, The Smell of us) qui va tenter de l’apaiser.

Un film d’auteur avec des implications sociales déroge à la règle de ses soirées de Gala mettant en scène des films plus spectaculaires mais loin d’avoir toujours une réelle sensibilité artistique.

Thierry Frémaux, Délégué général de la manifestation déclare : « Le choix de ce film pourra paraître surprenant au regard des codes généralement appliqués à l’ouverture du Festival de Cannes »

« Cette année, on a voulu commencer par un bon film. C’est un film universel, qui exprime bien les questions qui se posent sur nos modèles de société ; un film qui parle de la jeunesse, de transmission, du rapport entre la justice et la société, des mécanismes sociaux et éducatifs mis en place dans un pays comme la France pour traiter des cas de délinquance… »

La Tête Haute – Bande annonce

Distribué par Wild Bunch, Le film, La tête haute, sortira en salles le 13 mai, le jour de la sortie cannoise. une sortie parallèle en salles qui a pour objectif d’encourager les cinémas à lancer le film en même temps que la projection cannoise, et à retransmettre en direct la soirée d’ouverture.

 

 

Plus d'articles
dark-waters-dvd-todd-haynes-mark-ruffalo-2019
Sortie en DVD de Dark Waters, de Todd Haynes : pour que justice soit faite