the-spectacular-now-film-James-Ponsoldt-critique

The Spectacular Now de James Ponsoldt : Critique du film

 The Spectacular Now de James Ponsoldt, une douce romance des douleurs adolescentes

The Spectacular Now, le premier film de James Ponsoldt, a été révélé par le Festival de Sundance, et rencontra de nombreuses critiques élogieuses outre-Atlantique. Dès les premières images, une maturité et un réalisme se dégagent des images de ce récit sur l’éveil adolescent et le passage à l’âge adulte : les premiers émois amoureux, la naissance d’une relation, les premières dissonances… Il y a beaucoup de délicatesse et de sensibilité dans ce film, à travers une mise en scène subtile et pudique, comme la scène du premier baiser ou de la première fois, sobre et nuancée, telle une aquarelle.

James Ponsoldt filme avec justesse ces deux adolescents, qui ne sont pas aussi mièvres et transparents qu’il y paraît. Le réalisateur aborde certes, sans pathos ni complaisance, le problème délicat de l’alcool chez les adolescents. Mais ce n’est pas le sujet essentiel du film. The Spectacular Now aborde surtout des thématiques beaucoup plus complexes (voire philosophiques) que les standards rebattus du teen moovie classique : les difficultés liées aux relations parentales, la nécessité de la construction de soi-même, de s‘affirmer, d’imposer ses propres choix envers et contre tout…

Cette production indépendante, au scénario linéaire et classique, mais loin d’être simpliste, au rythme volontairement calme, celui du rite initiatique, est soutenu par l’interprétation toute en retenue de son duo d’acteurs : Miles Teller, aperçu dans Projet X et tête d’affiche dans 21 & over, se révèle véritablement dans The Spectacular Now. De l’adolescent fêtard, il atteint peu à peu une certaine maturité, où les choix de l’âge adulte doivent s’imposer naturellement. Shailene Woodley, découverte au cinéma dans The Descendants, et présente dans le prochain Gregg Araki, dans son rôle de jeune adolescente amoureuse et candide, s’affirme peu à peu pour assumer pleinement la tendresse nouvelle qu’elle éprouve. La mise en scène douce, juste, doublée d’un scénario simple mais bien écrit, et de dialogues ciselés, révèle la vraie alchimie de ses deux interprètes.

Sundance nous livre une nouvelle fois, un film sensible et intense, certes imparfait mais attachant, qui aborde sans fard les douleurs des interrogations adolescentes. Nous aimons tous ce cinéma vrai qui dévoile une beauté simple, qui dépeint avec finesse une romance universelle, la complexité de toute relation humaine. De ce cinéma sobre et nuancé, le spectateur ressort de la salle comme apaisé. Et c’est déjà en soi une belle prouesse ! Sundance nous livre une nouvelle fois, un film sensible et intense, certes imparfait mais attachant, qui aborde sans fard les douleurs des interrogations adolescentes. Nous aimons tous ce cinéma vrai qui dévoile une beauté simple, qui dépeint avec finesse une romance universelle, la complexité de toute relation humaine. De ce cinéma sobre et nuancé, le spectateur ressort de la salle comme apaisé. Et c’est déjà en soi une belle prouesse !

Synopsis : Sutter (Miles Teller) est un adolescent brillant, drôle, charmant et très porté sur la boisson. Son quotidien est chamboulé par sa rencontre avec la timide Aimee (Shailene Woodley), une jeune femme totalement différente de lui.

The Spectacular Now : Bande-annonce

Fiche Technique : The Spectacular Now

Titre : The Spectacular Now
Réalisateur(s) : James Ponsoldt
Casting : Miles Teller (Sutter Keely), Shailene Woodley (Aimee), Brie Larson (Cassidy), Jennifer Jason Leigh (Mme Keely), Kyle Chnadler (Mr Keely), Mary Elizabeth Winstead (Holly Keely), Bob Odenkirk (Dan),
Kaitlyn Dever (Krystal)…
Genre : Comédie, Drame
Durée :1h 35
Scénariste(s) : Scott Neustadter, Michael H. Weber
Date de sortie : 8 janvier 2014
Pays : États-Unis
Budget : 2 500 000 $

 

Plus d'articles
The-Thing-film-john-carpenter
The Thing (1982) de John Carpenter : le grand film qui ne veut pas de vos compliments