The-Wicked-Die-Young-Nicolas-Winding-Refn

Nicolas Winding Refn présente : The Wicked Die Young

Un an après la sortie en salle de son dernier long-métrage, The Neon Demon, Nicolas Winding Refn revient aujourd’hui avec une compilation intitulée : The Wicked Die Young.

Sortie le 17 avril 2017 en France, cette compilation marque la continuation de la collaboration entre Nicolas Winding Refn et le label Milan Records. Un label avec lequel il a déjà sorti la bande originale de ses précédents films mais aussi sous la signature « Refn presents » les bandes originales de It Follows, Terminator ou encore Robocop.

Nicolas Winding Refn est donc un cinéaste qui travaille énormément le lien entre l’image et la musique, souhaitant faire de ses films des opéras. Ici, avec cet album, il livre les musiques qui l’ont inspiré pour écrire et réaliser The Neon Demon. La pochette de l’album rappellera d’ailleurs à certains une scène du film. On y retrouve différents genres musicaux, comme de l’electro, du punk ou encore du disco.

Ainsi, la compilation comporte des morceaux d’artistes comme Suicide, 999, Giorgio Moroder ou encore Claudio Gizzi et Amanda Lear. On y retrouve également un artiste danois, Tommy Seebach avec Bubble sex, un morceau que le réalisateur essaie de placer dans l’un de ses films depuis Drive mais sans succès.

Vinyl-the-wicked-die-young
L’édition Vinyle de l’album

L’album comporte aussi des morceaux tirés de bandes originales de films, comme Theme from the Valley of the Dolls, tiré du film La vallée des poupées réalisé par Mar Robson en 1967. Ou encore Dressed to Kill : The Shower, un morceau de Pino Donaggio tiré du film Pulsions de Brian De Palma.

Enfin, trois titres présents sur l’album sont inédits. Il s’agit tout d’abord du morceau Good Blood d’Electric Youth, un groupe canadien de synthpop dont A Real Hero, l’un de leurs précédents morceaux avait été utilisé par Nicolas Winding Refn dans Drive. On retrouve également un morceau de Cliff Martinez, le compositeur de la musique des films de Nicolas Winding Refn depuis Drive; Becoming, un morceau originellement composé pour The Neon Demon mais qui n’a finalement pas été retenu au montage final. Pour finir, When You Want To Hurt Someone, un nouveau morceau du neveu de Nicolas Winding Refn, Julian Winding qui avait déjà composé The Neon Dance, un morceau utilisé par le réalisateur dans The Neon Demon.

Cette compilation permettra donc au fan de patienter jusqu’à la sortie l’année prochaine du prochain projet de Nicolas Winding Refn, Too Old To Die Young, une série développée avec Amazon Studio qui suivra la criminalité de Los Angeles.

The Wicked Die Young Tracklist :

Pour aller plus loin :

Une interview française du réalisateur concernant la compilation par Nova Club.

Plus d'articles
l-operateur-buster-keaton-film-analyse
L’Opérateur, de Buster Keaton : le cinéma réinventé