american-gothic-une-serie-televisee-tv-de-shaun-cassidy-produite-par-sam-raimi-copyright-renaissance-pictures-cbs-universal-television-elephant-films
Copyright : Renaissance Pictures, CBS, Universal Television, Elephant Films.

American Gothic, une série produite par Sam Raimi en DVD chez Elephant Films

Depuis fin novembre est disponible en DVD, American Gothic. Éditée par Elephant Films, la série créée par Shaun Cassidy et produite par Sam Raimi entre 1995 et 1996 se dévoile enfin en vidéo.

Synopsis : Le shérif Lucas Buck règne d’une main de fer sur la petite ville de Trinity, en Caroline du Sud. Charmeur en apparence, c’est un personnage diabolique doté de pouvoirs surnaturels, qui n’hésite pas à éliminer tous ceux qui pourraient s’opposer à lui. Il prend en charge l’éducation de Caleb, un jeune garçon qu’il a enfanté suite à un viol, à qui il compte bien inculquer sa façon de voir les choses…

« AMERICAN GOTHIC de SAM RAIMI »

Cette mention peut être remarquée sur le lien Youtube de la bande-annonce mise en ligne par Elephant Films sur leur chaîne Youtube. Bien sûr, Sam Raimi, producteur de la série, représente un élément marketing afin de promouvoir ce show qui n’a pas été renouvelé et qui n’a pas été diffusé dans son entièreté (cf. The Sci-Fi Channel Encyclopedia of TV Science-Fiction). Pire, on accuse même CBS d’avoir saboté sa diffusion en ne proposant pas les épisodes dans l’ordre (cf. American Gothic in tv tropes). La série avait toutefois réussi à effrayer les spectateurs du petit écran assez marqués si l’on en croit les commentaires sur IMDB et d’autres retours sur des blogs.

Dévoiler ce show mal connu aux US comme en France tient donc d’une forme de pari pour Elephant Films, éditeur à qui l’on doit parmi les meilleures récentes sorties DVD-Blu-ray depuis quelques temps. Ainsi vendre la série comme étant une œuvre « de Sam Raimi » lui permettra surement d’être davantage découverte. Une série d’épouvante-horreur peut probablement trouver son public, une série « de Sam Raimi » permettra à plusieurs de se rattacher à un nom, et donc à une filmographie qui les aura fait frissonner de bien des manières. Toutefois, dire d’American Gothic qu’elle est une série de Sam Raimi ne tient pas juste de l’élément marketing.

american-gothic-sarah-paulson-et-lucas-black-copyright-renaissance-pictures-cbs-universal-television-elephant-films
Sarah Paulson, déjà dans l’épouvante en 1995, et Lucas Black, formidable protagoniste d’American Gothic.
Copyright : Renaissance Pictures, CBS, Universal Television, Elephant Films.

La série a été produite par Sam Raimi et Robert Tapert. Ce dernier était aussi le producteur de Raimi pour les Evil Dead. On retrouve aussi à la musique Joseph LoDuca, compositeur de la saga Evil Dead. Et puis on trouve notamment derrière la série la société américaine de production Renaissance Pictures, fondée par Raimi, Tapert et Bruce Campbell, le célèbre Ash de la licence horrifique. Justement, on note dans la réalisation d’American Gothic les plans Raimi-ens portés par le point de vue du mal, ses dutch angles cassés à vous inquiéter jusqu’aux tripes, des effets visuels et des maquillages parfois dignes d’Evil Dead même si American Gothic se veut davantage sérieux dans le ton. Exit le cartoon et les rites païens originaux. Très inspiré (on pense à La Nuit du Chasseur ; et on vous conseille la critique de Celluloïdz qui revient sur ses motifs (Stephen) King-iens), l’intriguant récit imaginé par Shaun Cassidy est davantage connecté au monde chrétien et à ses signes. En effet, le bien doit faire face à un mal incarné par une forme de diable interprété par Gary Cole qui semble prendre plaisir à jouer au « vilain » tant il cabotine dans certaines scènes, pour notre plus grand plaisir. On remarque enfin une autre marque de Raimi sur la conception visuelle d’American Gothic, le travail du point de vue dans un récit traversé par des forces internes (les personnages) et des puissances extérieures. La série, qui suit plusieurs individus, aurait pu se contenter de suivre leur parcours d’un point de vue objectif. Elle tient ici à suivre le point de vue de chacun des personnages, des premiers aux seconds rôles, qui réagissent avec passion ou subissent avec effroi les événements fantastiques de la petite bourgade de Trinity. Ses habitants qui semblent se faire discrets en se soumettant à la volonté du shérif Lucas Buck et donc en soumettant leur perception. Les plus soumis se verront réveillés en tant qu’êtres individuels et donc individus perceptifs par des forces lumineuses à l’inverse de certains insoumis qui tendront à suivre les règles du shérif et donc à effacer leur point de vue tant diégétiquement que narrativement.

american-gothic-gary-cole-en-sherif-diabolique-copyright-renaissance-pictures-cbs-universal-television-elephant-films
Gary Cole, diabolique shérif dans American Gothic.
Copyright : Renaissance Pictures, CBS, Universal Television, Elephant Films.

American Gothic DVD

L’édition d’Elephant Films est fondée sur un master vidéo probablement déjà proposé en DVD par Universal Pictures UK en 2006. Hélas, la qualité vidéo attendue n’est pas au rendez-vous. On note, de façon générale, des problèmes de flou, de saccades, un bruit vidéo assez important et une gestion parfois hasardeuse de la couleur et du mouvement. Certains de ces problèmes visuels sont peut-être dus au caractère entrelacé du master video loin d’être optimal et à sa compression. Heureusement, de temps à autre, un manque de qualité d’image semble bienvenu tant certains effets visuels n’étaient pas au mieux de leur forme, déjà à l’époque. Au niveau de la bande-son stéréo originale, il y a peu à redire. Les voix, les effets, la musique fonctionnent efficacement avec un rendu sonore assez harmonieux et vif. Ce qui n’est pas le cas de la version française assez plate qui s’en sort tout de même convenablement avec des voix claires malgré un manque de puissance tant dans les dialogues que du côté des effets sonores.

Du côté des compléments, Elephant Films a fait mieux qu’Universal en proposant des bandes-annonces et un portrait de Sam Raimi d’une dizaine de minutes porté par des entretiens avec des réalisateurs de film de genre dont la passion fut notamment enflammée par le cinéma de Raimi.

L’édition d’Elephant Films est bienvenue tant American Gothic mérite d’être (re)découverte. Toutefois, on aurait apprécié un master video davantage digne du support DVD.

Bande-annonce – American Gothic

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DVDamerican-gothic-visuel-du-coffret-dvd-elephant-films

4/3 – 1.33 :1 – Images : Couleurs – Audio : Français 2.0 & Anglais 2.0 Dolby Digital – Sous-titres : Français – 6 DVD-9 – Durée : 946’ (15h46) – Éditeur : Elephant Films – Distributeur : Sony Pictures Home Entertainment

COMPLÉMENTS

Portrait de Sam Raimi

Bandes-annonces

Contenu DVD-Rom – Lien internet

Sortie le 27 novembre 2019 – Prix conseillé : 40,13 €

Plus d'articles
Capitalisme-et-progres-social-critique-livre
« Capitalisme et progrès social », une réconciliation est-elle possible ?