annonce-selection-festival-cannes-2019-dolan-almodovar

Cannes 2019 : Annonce de la sélection officielle, Malick, Dolan, Almodovar…

On l’attendait depuis des semaines… Jeudi 18 avril, le Festival de Cannes, représenté par Thierry Frémaux et Pierre Lescure, a enfin tenu sa conférence de presse pour annoncer les films en lice pour la Palme d’Or en mai prochain ainsi que les noms de ceux figurant dans la section Un Certain Regard et Hors Compétition. Retour sur cette sélection officielle qui, on l’espère, offrira de grands moments de cinéma du 14 au 25 mai 2019.

« Romantique et politique sera cette sélection », c’est comme cela que Thierry Frémaux entame la longue liste des films sélectionnés. Politique parce que l’année 2019 fait écho à l’édition avortée de 1939, mais aussi parce que la soirée de clôture aura lieu la veille des élections européennes. Politique, le Festival de Cannes l’est chaque année dans les films choisis et les sujets traités par ceux-ci.  Du terrorisme dans le film des frères Dardenne à l’exil dans celui d’Elia Suleiman en passant par le cinéma social de Ken Loach, le public cannois aura en effet bien sa dose de politique sur la Croisette.

« Vous verrez des réalisatrices, des premiers films, des américains, des zombies, des manipulations génétiques, des peintres, des chanteurs, des flics, des parasites, des mafiosos violents et des juges intègres, des chômeurs, des migrants. Voilà tous ces personnages là qui peuplent la sélection officielle 2019. »

Comme chaque année, la sélection promet de s’agrandir mais offre pour l’instant 19 films en compétition et 15 dans la section Un Certain Regard. C’est pour l’instant 5 réalisateurs et réalisatrices français qui seront en compétition pour la Palme d’Or de la 72ème édition du Festival de Cannes alors que Bruno Dumont et Christophe Honoré présenteront leurs films à Un Certain Regard. Les séances hors compétition promettent également de belles émotions françaises avec notamment Claude Lelouch qui fera son grand retour avec Les plus belles années d’une vie, suite de Un homme et une femme, et Nicolas Bedos qui montrera sa belle époque dont le casting fera saliver les fans du tapis rouge. Mais les deux évènements de cette sélection hors compétition seront probablement surtout le biopic sur Elton John réalisé par Dexter Fletcher, Rocketman, qui viendra d’ailleurs faire un tour au Palais du Festival le jour de la projection, mais aussi les deux épisodes de la série de Nicolas Winding Refn Too old to die young, qui devraient faire leur effet.

La sélection a aussi son lot de, on l’espère, jolies surprises en mettant en avant des talents souvent inconnus du public même affuté. Monia Chokri (Les Amours Imaginaires) passera du côté de la réalisation pour La Femme de mon frère, mais aussi Michael Covino, la sénégalaise Mati Diop pour la compétition, Ladj Ly avec Les Misérables ou même Jessica Hausner et Little Joe. Le Festival de Cannes participe chaque année à l’éclosion de nouveaux noms, espérons qu’ils en feront partie.

Si cette édition est marquée par le retour de grandes têtes d’affiche comme Terrence Malick avec A Hidden Life, huit ans après sa Palme d’or pour The Tree of life. ou encore Pedro Almodovar, Président du Jury en 2017, avec Douleur et Gloire, et Xavier Dolan, pour son 8ème film (6ème présenté à Cannes) Matthias et Maxime dans lequel il sera également acteur, les comités de sélection ont pris un malin plaisir à retenir des films de gangsters. Que ce soit Bellochio et la mafia sicilienne dans Le Traître ou encore la séance de minuit consacrée The Gangster, the cop, the devil, du coréen Lee Won-Tae, sans oublier Les Siffleurs de Corneliu Porumboiu, les flingues et la drogue auront leur place toute particulière sur les fauteuils du Grand Théâtre Lumière.

Comme chaque année, la sélection ne pourra satisfaire tous les esprits mais pour les déçus, rendez vous les lundis 22 et mardi 23 avril pour l’annonce de la sélection de la Semaine de la Critique et de la Quinzaine des Réalisateurs dans laquelle on espère voir apparaître les noms d’Abdellatif Kechiche, Guillaume Nicloux, Rebecca Zlotowski et Bertrand Bonello. On sait en tout cas que pour l’instant, le film de Quentin Tarantino n’est pas encore prêt et que pour le prochain film de Kore-Eda, il sera sans doute à la Mostra de Venise.

Mise à jour 2 mai 2019 :

Alors que Thierry Frémaux avait annoncé que Once Upon A Time in Hollywood ne serait pas prêt à temps, Tarantino sera bien présent à Cannes en mai, de retour 25 ans après Pulp Fiction.

« On a craint que le film, ne sortant que fin juillet, ne soit pas prêt mais Quentin Tarantino, qui n’a pas quitté sa salle de montage depuis quatre mois, est un vrai enfant de Cannes, fidèle et ponctuel ! »

Le comité de sélection a également annoncé que la suite de Mektoub my love : canto uno rejoignait la compétition aux côtés donc de ces 20 autres films. Kechiche connaitra-t-il le même destin que sa dernière venue sur la Croisette pour La Vie d’Adèle ? Réponse le 25 mai. La sélection Un Certain Regard s’est elle aussi agrandi de 2 films et plusieurs séances spéciales ont été annoncées. Evènement important aussi de ces nouvelles annonces : le retour de Gaspard Noé, déjà présent l’an dernier pour Climax avec une séance de minuit « aussi hype que mystérieuse » annonce le comité.

Compétition officielle (présidé par Alejandro González Iñárritu)
The Dead Don’t Die – Jim Jarmusch
Douleur et Gloire – Pedro Almodovar
Le Traître – Marco Bellocchio
Nan Fang Che Zhan De Ju Hui (Le lac aux oies sauvages) – Diao Yinan
Parasite – Bong Joon Ho
Le jeune Ahmed – Jean-Pierre et Luc Dardenne
Roubaix, une lumière – Arnaud Desplechin
Atlantique – Mati Diop
Matthias et Maxime – Xavier Dolan
Little Joe – Jessica Hausner
Mektoub my love : Intermezzo – Abdellatif Kechiche
Sorry we missed you – Ken Loach
Les Misérables – Ladj Ly
Une vie cachée – Terrence Malick
Bacurau – Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles
La Gomera – Corneliu Porumboiu
Frankie – Ira Sachs
Portrait de la jeune fille en feu – Céline Sciamma
It must be heaven – Elia Suleiman
Once Upon a Time… in Hollywood – Quentin Tarantino
Sibyl – Justine Triet

Hors Compétition 
Les plus belles années d’une vie – Claude Lelouch
Rocketman – Dexter Fletcher
Too old to die young – Nicolas Winding Refn
Diego Maradona – Asif Kapadia
La belle époque – Nicolas Bedos

Un certain regard (présidé par Nadine Labaki)

Invisible life – Karim Aïnouz
Beanpole – Kantemir Balagov
Les Hirondelles de Kaboul – Zabou Breitman et Eléa Gobé Mévellec
La Femme de mon frère – Monia Chokri
The Climb – Michael Covino
Jeanne – Bruno Dumont
Viendra le feu – Oliver Laxe
Chambre 212 – Christophe Honoré
Port Authority – Danielle Lessovitz
La famosa invasione degli orsi in Sicilia – Lorenzo Mattotti
Papicha – Mounia Meddour
Adam – Maryam Touzani
Zhuo Ren Mi Mi – Midi Z
Odnazhdy v Trubchevske – Larissa Sadilova
Liberté – Albert Serra
Bull – Annie Silverstein
Summer of Changsha – Zu Feng
Evge – Nariman Aliev

Séances spéciales 

Share – Pippa Bianco
Pour Sama – Waad Al Kateab et Edward Watts
Family Romance, LLC. – Werner Herzog
Tommaso – Abel Ferrara
Étre vivant et le savoir – Alain Cavalier
Que ce soit la loi – Juan Solanas
Chicuarotes – Gael García Bernal
La Cordillera de los sueños – Patricio Guzmán
Ice on Fire – Leila Conners
5B – Dan Krauss

Séances de minuit
The Gangster, The Cop, The Devil -Lee Won-Tae
Lux Æterna – Gaspar Noé

Ce que l’on sait : The Dead Don’t Die de Jim Jarmush sera le film d’ouverture du Festival. Edouard Baer sera à nouveau maître de cérémonie. Alain Delon recevra la Palme d’honneur.

Retrouvez notre rétrospective spéciale Cannes 2019 qui revient sur les plus belles Palme d’or.

Responsable Cinéma LeMagduCiné