le-secret-des-banquises

Le secret des banquises, un film de Marie Madinier : critique

Synopsis : Le professeur Quignard et son équipe de chercheurs étudient la PPM, une protéine immunisante produite par le pingouin. Christophine, jeune thésarde un peu maladroite et émotive, décide de s’injecter du génome pingouin pour aider le professeur dans ses recherches, mais aussi pour se rapprocher de lui… 

Chaleur polaire

canet-lebon-le-secret-des-banquisesMalgré son titre aux allures de grand froid, Le secret des banquises est une petite douceur. Sorte de conte scientifique souvent très drôle, le film sait aussi être poétique, notamment quand il plonge dans les yeux ébahis de son héroïne. C’est un film qui fait du bien, car il dit aussi que le plaisir (ici, la jouissance) est le secret d’une longue vie (voire de l’immunité !). L’amour n’est pas ici la seule issue du côté « comédie romantique » très bien assumé (et détourné!) par Le secret des banquises. On y retrouve une Charlotte Le Bon tantôt perdue, tantôt rêveuse, mais surtout mystérieuse. Quant à Guillaume Canet, il fait le job en séducteur malgré lui. Les seconds rôles sont tout aussi croustillants, d’Anne Le Ny en laborantine frustrée à Damien Chapelle qui devient acrobate là où on l’attend le moins, tout fasciné par les souris qu’est son personnage.

« La jouissance, c’est la clef de l’immunité »

secret-des-banquises-un-film-de-marie-madinierMarie Madinier est une jeune réalisatrice dont le premier film sort clairement du lot. On y retrouve une ambiance particulière (scellée par un décor intéressant et un bon sens du cadre), faite de conflits entre laboratoires, de petits arrangements avec la science et d’une dose d’humour très équilibrée. Le décalage naît de la naïveté apparente de Christophine (qu’on n’appelle jamais vraiment par son prénom…) dans cet univers impitoyable où s’entassent les cobayes (pas encore humains, le laboratoire n’en n’a pas reçu l’autorisation, contrairement aux Américains). Plus il avance, plus le film s’entoure d’un mystère avec cette héroïne prête à tout pour être regardée par celui qu’elle aime/admire en secret. C’est qu’au lieu de rester terre à terre, le film prend son envol, s’écarte des sentiers battus et recouvre son personnage féminin d’une nouvelle aura. Le sacrifice (Christophine devenant cobaye par fascination) est traité ici avec délicatesse, drôlerie et un amour pour ses personnages que Marie Madinier distille tout du long, n’hésitant pas à aller jusqu’en Antarctique pour sceller une union un brin décoiffante. Et si le titre du film, Le secret des banquises, était une sorte d’hommage à la chanson d‘Alain Bashung, on retiendrait ces paroles « J’ai des doutes sur la notion de longévité », question qui ne manque pas d’alimenter ce film singulier et les réactions les plus folles de ses personnages.

Le secret des banquises : Bande-annonce

Le secret des banquises : Fiche technique

Réalisation : Marie Madinier
Scénario : Marie Madinier
Interprétation : Charlotte Le Bon, Guillaume Canet, Anne Le Ny, Patrick D’Assumçao, Damien Chapelle
Photographie : Pascal Marti
Montage : Guerric Catala
Son : Olivier Le Vacon
Costumes : Anaïs Romand
Production : Les Films du Lendemain, Entre Chien et Loup
Distribution : Mars Films
Durée : 81 minutes
Genre : Comédie
Date de sortie : 22 juin 2016

France – 2016

Reporter/Rédacteur LeMagduCiné