musique-mr-robot-mac-quayle-tracklist-bo-serie

Les hackers représentés dans les films vs les véritables pirates informatiques

Depuis plusieurs décennies, de nombreux films représentent les hackers comme des personnages passionnants et parfois bienveillants. Qu’en est-il à propos des véritables pirates informatiques ? Est-il réellement possible de compromettre leurs activités grâce à un antivirus ou serveur VPN ? Cet article répondra à ces questions pertinentes.

Cinéma et séries : les hackers les plus populaires

Qu’il soit question de rôles interprétés au cinéma ou dans une série télévisée, les hackers ont depuis toujours passionné les spectateurs. Naturellement, le développement des outils digitaux a favorisé la présence de ces pirates dans le 7ème art. Voici une sélection non-exhaustive des rôles les plus populaires :

  • Neo (Matrix) – interprété par le talentueux Keanu Reeves, ce personnage principal n’évoque initialement aucune motivation bénéfique ou criminelle.
  • Elliot Alderson (Mr Robot) – ingénieur informatique, ce personnage anarchiste a véritablement marqué l’esprit des téléspectateurs avec ses références philosophiques.
  • Dennis Nedry (Jurassic Park) – considéré comme le principal élément perturbateur, ce personnage malveillant et avide provoque de lourdes conséquences après avoir piraté l’accès de certaines données déterminantes.
  • Abby (NCIS : enquêtes spéciales) : avec son look extravagant, ce personnage bienveillant passionne grâce à son assurance et ses compétences dans le domaine du piratage.

Outre les antivirus, la majorité des films et séries proposant des personnages de hackers n’évoquent que rarement des solutions dédiées à la cybersécurité (et plus particulièrement l’utilisation d’un serveur VPN). Faut-il considérer les pirates les plus populaires du 7ème art en tant que « personnages réalistes » ? La suite de cet article ne manquera pas de vous surprendre.

« V pour Vendetta » et le groupe Anonymous

Parmi les personnages du 7ème art marqués par un esprit anarchique, le film « V pour Vendetta » est un exemple unique. En effet, cette production a étroitement participé à la création d’un groupe de pirates informatiques très populaires : Anonymous. Sans revendications personnelles, ces hackers s’identifient en tant que « justiciers du nouveau monde » en parvenant à pirater des systèmes hautement sécurisés.

Particulièrement actifs entre 2003 et 2017, les Anonymous ont néanmoins quitté les actualités associées à la cybersécurité jusqu’en 2020. En effet, le groupe « hacktiviste » a souhaité se positionner suite à la mort tragique de Georges Floyd suite à un contrôle policier aux Etats-Unis. Cet article publié sur le site Lemonde.fr résume parfaitement cette prise de position non-surprenante pour de nombreux internautes.

Des rôles « fidèles à la réalité » ?

Non, les pirates représentés dans les films et séries ne désignent en aucun cas les véritables hackers, et ce, pour de multiples raisons.

Dans un premier temps, les motivations bienveillantes de ces experts en informatique ne sont que rarement vérifiées. Effectivement, seuls quelques groupes populaires revendiquent des actions humanistes, tandis que la majorité des pirates souhaite perturber des sites et applications ou encore imposer des rançons suite à une récupération de données personnelles.

Par ailleurs, l’étonnante simplicité des tentatives de piratage dans le 7ème art ne représente en aucun cas les méthodes appliquées par les véritables hackers. En effet, comment croire qu’une simple ligne de codes puisse corrompre le système de sécurité d’une société multinationale ? Certains spectateurs pourront alors se questionner quant à cette représentation simplifiée et inexacte. Naturellement, ce choix volontaire permet d’accessibiliser les scènes de piratage. Toutefois, une autre raison peut argumenter ce choix : désigner les véritables failles d’un logiciel depuis un film ou une série télévisée pourrait motiver de véritables hackers.

D’après cet article publié sur le site Lefigaro en 2019, le piratage informatique mondial aurait coûté 45 milliards de dollars lors de l’année 2018. Ces statistiques sont néanmoins caractérisées par une croissance infatigable. La cybersécurité devient ainsi une véritable priorité pour chaque internaute (professionnel ou non).

La cybersécurité, une « cyberpriorité »

L’émergence de nombreuses solutions digitales face à la croissance de la cybercriminalité est légitime et rassurante pour les internautes. Parmi ces outils, le perfectionnement d’antivirus ou l’utilisation de serveurs proxy est régulièrement cité sur le web. Cependant, un autre choix jouit d’une popularité croissante depuis plusieurs années : la sélection d’un serveur VPN. En pratique, ces solutions permettent effectivement de lutter efficacement face aux tentatives de piratage (notamment grâce à l’application d’un système DNS et d’un système de chiffrement des données).

Pour conclure

La représentation des hackers depuis les films ou séries télévisées ne correspond pas aux véritables pirates. Toutefois, cette image évoque un choix volontaire de la part des réalisateurs et producteurs. Face aux activités malveillantes sur le web non-scrupuleuses, l’émergence de solutions dédiées à la cybersécurité pourra néanmoins rassurer les internautes inquiets.

Article sponsorisé

 

Plus d'articles
La-Vengeance-d-un-acteur-Combo-Blu-ray-DVD
« La Vengeance d’un acteur » : le théâtre de la vie