Dog-Man-Dechaine-critique-bd

Dog Man revient, et il est « Déchaîné »

En mai 2021, Dog Man nous avait fait forte impression. Ce super-flic mi-homme mi-chien (mais entièrement absurde) revient aujourd’hui aux éditions Dupuis à l’occasion d’un second tome intitulé « Déchaîné ».

Dog Man n’est pas un enquêteur comme les autres. Et pour cause : il est le fruit du croisement improbable entre un policier et son chien, victimes d’un terrible attentat. Et pour ceux qui ont en tête l’image de policiers grassouillets friands de beignets (Les Simpson) ou, au contraire, rigoureux et mus par un sens personnel de la justice (Bosch, Luther, etc.), il y a de quoi être décontenancé. Dog Man arrive au commissariat en remuant la queue, il lèche le visage de ses collègues, ou les mordille en guise de salutations. Quand il ne se roule pas dans des poissons morts…

Cette description sommaire suffit probablement à décrire l’étoffe absurde de Dog Man. Dav Pilkey s’adresse avant tout aux jeunes lecteurs et leur propose des récits taillés à leur mesure, vivifiants, comiques, frayant avec le non-sens. L’ironie se porte d’ailleurs sur toute chose : un policier caractérisé par son état hybride, un chef à la mémoire défaillante, une animalerie perçue comme un magasin de bonbons, des enquêtes policières improbables, des personnages tous plus pathétiques (mais attachants) les uns que les autres.

Quelques facéties viennent se glisser dans l’album. C’est un squelette de Caninosaure Rex employé à mauvais escient. C’est un rayon d’amour aux effets incontrôlés. C’est une balle d’énergie pure… inévitablement rattrapée par Dog Man. Ce sont des produits surannés – cabines téléphoniques, fax, journaux, magnétoscopes… – gentiment tournés en dérision, en rappelant que les jeunes d’aujourd’hui n’en connaissent parfois même plus le nom. Enlevé, rafraîchissant, capable de toucher à la fois les plus jeunes et leurs parents, ce second tome de Dog Man s’inscrit dans les pas de son prédécesseur. Pour notre plus grand plaisir.

Dog Man : Déchaîné, Dav Pilkey
Dupuis, mars 2022, 240 pages

Note des lecteurs0 Note
3.5

Responsable des pages Littérature, Essais & Bandes dessinées et des actualités DVD/bluray