andre-techine-dvd-blu-ray-carlotta-souvenirs-france-rendez-vous-lieu-crime-films

Trois classiques d’André Téchiné en DVD et Blu-ray chez Carlotta

André Téchiné est devenu un des cinéastes français majeurs actuellement. Des films comme Hôtel des Amériques, Ma Saison préférée ou Les Roseaux Sauvages sont entrés parmi les classiques du 7ème art hexagonal, et le réalisateur a donné quelques uns de leurs meilleurs rôles à des interprètes comme Patrick Dewaere, Catherine Deneuve, Gérard Depardieu, Daniel Auteuil ou Michel Blanc. C’est donc toujours avec plaisir que l’on peut se replonger dans les films de ce chroniqueur hors pair des passions humaines.

Les éditions Carlotta nous proposent donc de retrouver, en DVD et Blu-ray, trois films de Téchiné, datant des années 70 et 80.

Souvenirs d’en France
Deux de ces films nous propulsent dans le Sud-Ouest dont le cinéaste est originaire (mais en le filmant de deux façons très différentes, tirant des partis très variés des décors proposés par la région). Ces deux films étant moins connus dans l’œuvre du cinéaste, ils n’en sont que plus intéressants.
D’abord, nous avons Souvenirs d’en France, qui est souvent considéré comme le véritable début de la carrière d’André Téchiné. Le cinéaste y reprend un thème majeur du 7ème art français (et aussi de sa littérature), le portrait, sur plusieurs générations, d’une famille de la bourgeoisie de province. Souvenirs d’en France déroule son récit autour du personnage de Berthe, une blanchisseuse qui va réussir à entrer dans la famille et à s’y imposer. Le film est construit comme une suite de scènes séparées par de longues ellipses, une construction savante qui permet de mettre en évidence à la fois l’évolution (de la famille comme institution et des personnages comme individus) et de la persistance de certains schémas sociaux.
Cet équilibre entre l’ancien et le moderne, le conservatisme et l’innovation, va sous-tendre tout le film, aussi bien sur le fond que sur la forme. Le film de Téchiné fait appel à Jean Renoir (impossible de ne pas penser à La Règle du Jeu) ou Marcel Pagnol (la présence d’Orane Demazis rappelant inexorablement Fanny) et, tout en respectant une narration d’apparence classique, le cinéaste emploie quelques innovations (dans la bande-son ou le brouillage temporel, par exemple). Il en sort un grand film, injustement méconnu et que Carlotta nous propose heureusement de voir ou revoir.

Caractéristiques DVD :
PAL
Encodage MPEG-2
Version Française Dolby Digital 1.0
Audiodescription Dolby Digital 2.0
Sous-titres Sourds et malentendants
Format 1.66 respecté
16/9 compatible 4/3
Couleurs
Durée : 91 minutes
Caractéristiques Blu-ray :
PAL
Encodage AVC
Version Française DTS-HD Master Audio 1.0
Audiodescription Dolby Digital 2.0
Sous-titres Sourds et malentendants
Format 1.66 respecté
Couleurs
Durée : 95 minutes
Compléments de programme :
Bande-annonce
Fantaisie et maîtrise (entretien avec André Téchiné) : 24 minutes

Souvenirs d’en France : bande annonce

Le Lieu du Crime
Sorti en 1986, Le Lieu du crime est un autre film méconnu que Téchiné a tourné dans son Sud-Ouest natal. Ici, l’impression est très différente, et même si l’action se déroule dans une famille de la bonne bourgeoisie provinciale, le film prend un chemin autre que Souvenirs d’en France. Déjà par l’exploitation du décor naturel : Le Lieu du crime nous offre de nombreux et longs plans sur une nature paradisiaque. Plongée dans une lumière souvent ocre, cette nature fournit un écrin à l’action, mais surtout elle se pose en contraste avec le drame qui se joue à l’écran et instaure une distanciation bienfaitrice qui évite au film de sombrer dans le mélo.
C’est dans ce Sud-Ouest idéalisé que nous rencontrons Thomas, un adolescent, « fils de famille » de la bourgeoisie de province, éduqué dans l’enseignement catholique, comme il se doit, et préparant sa communion. Sauf que Thomas n’en veut pas, de toute cette éducation, de ce monde trop guindé, de ce costume qui le gratte. Alors il envoie tout balader, il parvient à se faire exclure de son collège, il ment tout le temps et déclare vouloir poser une bombe dans son école. Des paroles et des actes qui sont autant de signaux révélant un malaise.
Aussi, lorsque Thomas rencontre des évadés en cavale, il y voit sans aucun doute l’occasion de franchir encore des limites, de s’élever un peu plus contre ce milieu honni. Ce sera le déclencheur vers une atomisation de la famille…
Écrit par Téchiné, Pascal Bonitzer et Olivier Assayas, Le Lieu du Crime est un très beau film. La réalisation instaure une sorte de distanciation entre les faits, les personnages et les spectateurs, ce qui permet à Téchiné d’étudier des caractères sans sombrer dans le pathos. La violence du propos est atténuée par le regard pudique et scrutateur du cinéaste. L’interprétation est exceptionnelle, avec un casting de très haut vol : Catherine Deneuve, Danielle Darrieux et l’excellent et regretté Victor Lanoux.

Caractéristiques DVD :
PAL
Encodage MPEG-2
Version Française Dolby Digital 1.0
Sous-titres Sourds et malentendants
Format 2.35 respecté
16/9 compatible 4/3
Couleurs
Durée : 88 minutes
Caractéristiques Blu-ray :
1080/23.98p
Encodage AVC
Version Française DTS-HD Master Audio 1.0
Sous-titres Sourds et malentendants
Format 2.35 respecté
Couleurs
Durée : 91 minutes
Compléments de programme :
Bande-annonce
Souvenirs d’enfance (entretien avec André Téchiné) : 24 minutes

Le Lieu du Crime : bande annonce

Rendez-vous
Le troisième film apporte un changement de décor et d’ambiance. Il s’agit d’un des films les plus célèbres d’André Téchiné, sorti juste avant Le Lieu du Crime, et qui connut un grand succès critique et public : Rendez-vous. Le générique qui ouvre le film se déroule dans un train qui va vers Paris. Dans le train se trouve (du moins le devine-t-on) Nina, jeune femme qui vient à la capitale tenter sa chance dans le milieu du théâtre. A vrai dire, pour le moment, elle stagne dans une petite apparition dans un vaudeville, qui lui permet de réciter ses deux ou trois répliques.
Mais Nina est surtout une superbe jeune femme autour de laquelle les passions vont se déchaîner.
Rendez-vous est un film qui permet à Téchiné de décrypter les mécanismes de la passion aveugle. Une fois de plus, les décors permettent de construire une atmosphère particulière, ici très sombre et renfermée, à l’image de ces hommes enfermés dans leurs désirs. La violence, ici, est celle des passions, et Nina en est la victime.
Une fois de plus, comme dans Souvenirs d’en France, Téchiné prend ici un thème traditionnel du cinéma et de la littérature en France : la provinciale qui arrive à Paris en croyant y faire carrière. Et le cinéaste va apporter sa patte personnelle, modernisant un sujet déjà maintes fois rebattu.
De plus, Nina, comme le film, est déchirée entre deux mondes : celui du théâtre et celui de la vie réelle. Le monde du théâtre est plus qu’un petit sujet anecdotique pour deux ou trois scènes, il a une importance grandissante dans l’action. Ainsi, une partie des hommes autour de Nina provient du milieu du théâtre…
L’interprétation a toujours eu une place essentielle chez Téchiné, et le film Rendez-vous s’enroule autour de la beauté et du talent de Juliette Binoche, ainsi que du charisme sombre de Lambert Wilson.

Caractéristiques DVD :
PAL
Encodage MPEG-2
Version Française Dolby Digital 1.0
Sous-titres Sourds et malentendants
Format 2.35 respecté
16/9 compatible 4/3
Couleurs
Durée : 80 minutes
Caractéristiques Blu-ray :
PAL
Encodage AVC
Version Française DTS-HD Master Audio 1.0
Sous-titres Sourds et malentendants
Format 2.35 respecté
Couleurs
Durée : 83 minutes
Compléments de programme :
Bande-annonce
Ghost Story (entretien avec André Téchiné) : 20 minutes
Entretien avec Lambert Wilson : 20 minutes

Rendez-vous : bande annonce

Les trois films sont présentés dans une très belle copie restaurée (restauration 4K pour Souvenirs d’en France) qui sait rendre hommage au travail esthétique toujours soigné chez André Téchiné. Enfin, chaque film est accompagné d’un entretien avec le réalisateur, qui revient plus précisément sur un des thèmes abordés.
Voir les trois films, à la fois bien distincts et constellés de points communs, permet de comprendre un peu mieux les thèmes et les procédés habituels du cinéaste. De par son travail et sa place dans le cinéma français de ces 40 dernières années, le réalisateur le mérite bien.

Rédacteur LeMagduCiné
Plus d'articles
Critique d'Une aussi longue absence
Une aussi longue absence, de Henri Colpi : la confusion des sentiments