the-rookie-nathan-fillion-critique-serie-saison-un

The Rookie saison 1 : Nathan Fillion prend l’uniforme

Après le succès de la série Castle, Nathan Fillion, son acteur principal, voulait surfer sur la vague de la série policière peu originale mais dotée d’un fort capital sympathie. Et cela va donner The Rookie.

Comme l’indique son titre, la série va s’intéresser à des « bleus », de nouvelles recrues de la LAPD, la police de Los Angeles. Il y a la première de la classe, Lucy Chen (interprétée par Melissa O’Neil, que l’on avait déjà vue dans la série Dark Matter), le « fils-à-papa » Jackson West (Titus Makin) et surtout l’improbable quarantenaire en reconversion, John Nolan (Nathan Fillion). The Rookie nous propose donc de suivre, pratiquement au quotidien, la formation sur le terrain de ces trois apprentis-policiers. A chacun d’entre eux est affecté un formateur. La série va donc prendre la forme d’un récit choral, suivant pas moins de six personnages principaux et une panoplie de personnages secondaires qui vont tous, au fil des épisodes, prendre de l’épaisseur.

Parmi les réussites de The Rookie, il y a le personnage de Tim Bradford (Eric Winter), le formateur de Lucy Chen. Personnage sévère et exigeant, il emploie une méthode de formation qui peut paraître brutale mais s’avère souvent payante. Petit à petit, on découvre en lui une autre facette, plus personnelle et émouvante. Le personnage se révèle plus humain, tiraillé par une douleur morale liée à son mariage. Il paraît aussi de plus en plus comme un homme de confiance, très engagé dans son travail, dont il a vraiment une conception humaine.

C’est d’ailleurs là un des credo de la série : montrer comment le travail de flic a un impact sur la vie quotidienne des policiers, et inversement. Dans cette série, les policiers sont des êtres humains comme les autres, avec leurs soucis qu’ils ne peuvent pas toujours laisser derrière eux. Talia Bishop (Afton Williamson), la formatrice de Nolan, en fait l’expérience avec un problème familial (pour ne prendre qu’un exemple parmi d’autres). Il en va de même pour l’intraitable sergent Grey.

L’une des qualités de The Rookie réside aussi dans sa volonté de montrer le fonctionnement de la police dans les actes les plus quotidiens. Les personnages principaux étant en formation, nous découvrons avec eux l’ensemble des règlements qui régissent l’action policière. Depuis les tonnes de paperasses à remplir jusqu’aux conditions encadrant les courses-poursuites, tout y passe. Y compris les cas les plus complexes, lorsqu’un policier tue un suspect, ou qu’un contrat est lancé dans le milieu criminel pour abattre un flic (ce qui, heureusement, ne doit pas arriver tous les jours).

Les policiers sont aussi confrontés à des excentriques et des marginaux de tout ordre. Et la série ne nous cache pas les limites des interventions policières, les agents étant parfois obligés d’agir à contrecœur pour participer à l’expulsion d’une mère de famille. L’application de la loi n’empêche pas d’éprouver un sentiment d’injustice qui pousse à se questionner sur ces mêmes lois et leurs intentions.

L’un des intérêts de la série est aussi de multiplier les situations : de la simple infraction au code de la route jusqu’à l’évasion de plusieurs prisonniers, en passant par le bioterrorisme ou les problèmes de voisinage, tout y passe, du plus grave au plus anecdotique.

Action, humour, drame et une certaine volonté (certes limitée) d’authenticité : tout cela contribue à faire de The Rookie une série sympathique et un honnête divertissement, à défaut d’être follement originale. Et si les audiences ne sont pas au niveau des espérances, la série est quand même renouvelée pour une deuxième saison (qui se fera sans une des actrices principales, Afton Williamson, qui interprète Talia Bishop).

The Rookie : bande annonce

The Rookie : fiche technique

Créateur : Alexi Hawley
Réalisation : Michael Goi, Greg Beeman…
Scénario : Inda Craig-Galvan, Frederick Kotto…
Interprètes : Nathan Fillion (John Nolan), Titus Makin Jr (Jackson West), Melissa O’Neil (Lucy Chen), Alyssa Diaz (Angela Lopez), Afton Williamson (Talia Bishop), Eric Winter (Tim Bradford), Richard T. Jones (Sergent Grey), Mercedes Mason (Capitaine Andersen).
Musique : Jordan Gagne
Photographie : Alan Caso, Doug Emmett
Montage : Charissa Sanjarernsuithikul, Robert Ivison
Production : P. Todd Coe, Patrick McKee, llewellyn Wells, Michele Greco
Sociétés de production : eOne television, Perfectmon Pictures, ABC Studios
Société de distribution : ABC
Genre : policier
Nombre d’épisodes dans la saison 1 : 20
Durée d’un épisode : 42 minutes

Etats-Unis- 2018

Rédacteur LeMagduCiné