femmes-directeur-photographie-12-EssentialWomeninematographers-Video-the-neondemon-NatashaBraier

Vidéo 12 Essential Women Cinematographers : Zoom sur les femmes directeurs de photographie

Vidéo 12 Essential Women Cinematographers : Un festin visuel à couper le souffle

Après l’extraordinaire documentaire présenté lors du dernier Festival de Deauville, Et la femme créa Hollywood des deux sœurs réalisatrices, Julia et Clara Kuperberg, qui rend hommage aux femmes pionnières du cinéma, toutes oubliées, et pourtant, elles ont construit Hollywood. Jacob T. Swinney, un habitué du « montage à thème », à qui l’on doit entre autres, Hearing Tarantino, où il analyse l’art du bruitage dans les films de Tarantino, vient de mettre dans une compilation sur le site Fandor Keyframe le travail des femmes directeurs de la photographie. Et sans aucun doute les femmes directeurs photos ne manquent pas de mérites, même si elles aussi, semblent devoir rester dans l’ombre et ne pas connaitre la même renommée et attention que leurs homologues masculins.

Vous me direz mais quel est son rôle ?

Un directeur de la photographie, aussi appelé chef opérateur, collabore étroitement avec le réalisateur. C’est un artiste capable de créer une atmosphère, de rendre vivantes les émotions à travers l’image. Les plans, les mises en scènes, l’éclairage, les positions de la caméra sont les outils de ce peintre, qui distille son art graphique pour plonger les spectateurs dans une toile prenant peu à peu vie.

Avez-vous déjà entendu parler d’une femme nominée pour un Oscar dans la catégorie meilleure photographie ? Non ? En effet, dans toute l’histoire des Oscars, pas une seule femme chef opérateur n’a été récompensé lors de la fameuse cérémonie.

Regardez la vidéo et découvrez le travail réalisé par les chefs opérateurs au féminin

Retenez le nom des talentueuses directeurs de la photographie, vous pourrez un jour entendre leur nom aux Oscars.

Maya Bankovic (The Rainbow Kid)
Natasha Braier (Neon Démon)
Caroline Champetier (Des hommes et des dieux)
Charlotte Bruus Christensen (The Hunt)
Automne Durald (Palo Alto)
Agnès Godard (Golden Door)
Ellen Kuras (Bamboozled)
Reed Morano (The Twins Skeleton)
Rachel Morrison (Station Fruitvale)
Amy Vincent (Dope)
Mandy Walker (Australia)

 

Plus d'articles
la-jetee-marker-apocalypse-critique
La Jetée de Chris Marker : l’apocalypse du souvenir