Au plus près du Soleil, un film de Yves Angelo: Critique

Dernier mis à jour:

Une heure quarante-trois qui alterne plans serrés, plans séquences parfaitement calés, cadres ébouriffés mais savamment réglés, surtout des silences supra utiles. Le cinéma de Yves Angelo est maîtrisé, pardon Monsieur Jacques de La Palice !

Pour autant, bien que le postulat de départ soit une promesse flatteuse pour nous public gourmand parfois gourmet, le scénario pèche. Il faudra atteindre une heure douze pour comprendre que les climax médians qui hélas se chevauchent, ne seront que partiellement résolus. Qui ment réellement, pourquoi et comment ? Tout silence invite « les anges qui passent »… lourds de soupçons aurait-on envie de répondre. Le scénario se révèle inabouti malgré le jeu fort juste des acteurs et des personnages subtilement incarnés. Monsieur Angelo, de grâce, obligez-vous à parfaire le script, le monde a besoin de gens qui ont des choses à dire, à n’en pas douter, vous en faites partie mais imposez votre exigence originelle.

« Au plus près du soleil » brosse le portrait d’une société à plusieurs vitesses, on n’est en effet pas tous du même monde comme le précisent tour à tour Juliette (Mathilde Bisson sublimissime) et Olivier (Olivier Gadebois en bluffant clone de Maître Dupont Moretti) tel un « dramatique de répétition »
De façon non exhaustive (hélas, tant de sujets ne sont dans ce film qu’effleurés)

« Au plus près du soleil » aborde le prix à payer de ne pas avoir ou de ne pas savoir enfanter, une thématique complexe qui aurait suffi à supporter un film de cette ambition.
« Au plus près du soleil » aborde avec acuité les différences de genre ramenées à ce stade aux différences entre hommes et femmes dans leurs conditions respectives d’êtres humains pauvrement humains et si épidermiques (sic wikipedia : de ce qui touche la couche superficielle de la peau, ici étendons-le à la couche superficielle du corps puisque les esprits vacillent).
« Au plus près du soleil » ose épier l’inceste, un sujet bien trop grave pour être offert en pâture de façon trop esthétique, à une heure vingt-huit.
« Au plus près du soleil » enfin, débute sur le suicide inéluctable d’un homme, illustré par une plongée vertigineuse sur un océan mouvementé et se termine sur la perdition d’un autre illustrée par une plongée vertigineuse sur…. CUT. Il est déjà trop tard, les lumières se rallument. Nous aurions pu aimer une heure de film en plus…

Synopsis: Sophie, juge d’instruction, auditionne un jour Juliette, pour des faits d’abus de faiblesse sur son amant. Elle se rend compte après enquête que la prévenue est la mère biologique de l’enfant qu’elle a adopté. Loin de se dessaisir de l’affaire, Sophie s’acharne contre cette femme. Olivier, son mari, désapprouve son attitude et entre en relation avec Juliette sans lui révéler sa véritable identité. Mais la jeune femme découvre qu’Olivier est le mari de la juge. Elle ne comprend pas ce qu’il cherche, lui ne peut plus lui révéler la vérité…

Au plus près du Soleil: Fiche Technique

Titre original :Au plus près du soleil
Réalisation : Yves Angelo
Scénario : Yves Angelo, François Dupeyron, Gilles Legrand
Acteurs principaux : Sylvie Testud , Gregory Gadebois, Mathilde Bisson, Zacharie Chasseuriaud
Pays d’origine : France
Sortie : 9 septembre 2015
Durée : 1h43
Genre : Drame
Distributeur : Bac Films
Au Plus Près du Soleil sera présenté au Festival d’Angoulême 2015.