Inscrit9 août 2022
Articles16
le-grand-sommeil-film-Howard-Hawks-avis
J'ai depuis longtemps une fascination pour la ville de Los Angeles, véritable terre de cinéma dont la représentation peut aller d'une simple comédie policière à un film jouant justement avec l’aspect cinématographique et artificiel de la ville afin d'en révéler les plus sordides secrets. En ce sens, outre les David Lynch, Michael Mann ou Paul Thomas Anderson viennent la base du patrimoine "Angeleno" (ou Los Angélienne mais c'est moche), le film noir. Et quoi de mieux que de parler de l'un des plus marquants d'entre eux, avec Bogie dedans en plus de ça.
La figure de la mère est sacrée pour l'enfant, mais si cette dernière l'ignore toute sa vie, alors ça donne "Sonate d'Automne". Cette critique va nous permettre de nous intéresser à la joie de vivre dont débordent les oeuvres de Bergman, et plus précisément au danger des non-dits dans une relation aussi primordiale que celle d'une mère avec ses filles.
Point faible : trop fort
soy-cuba-2-film-classique-avis
Le cinéma c'est sympa, même quand le film est orienté voire "choquant". Parce que l'art ne fait pas la part des choses entre amour et haine, il nous offre certains de ses enfants qui peuvent certes ne pas être très beaux au demeurant, mais qui recèlent en réalité des qualités incroyables. Il faut voir de tout pour comprendre, car sans curiosité c'est tout de suite moins marrant.