festival-europeen-du-film-fantastique-strasbourg-2016-dario-argento

FEFFS 2016: Le maestro Dario Argento sera l’invité d’honneur du festival

La ville de Strasbourg va battre au rythme du festival du Film Fantastique

La 9ème édition du Festival Européen du film fantastique de Strasbourg se déroulera du 16 au 25 Septembre 2016. Le cinéaste italien Dario Argento sera l’invité d’honneur de ce rendez-vous incontournable des mordus d’horreur. La France abrite d’autres événements similaires et réputés comme le PIFFF, pour la capitale, ou le festival de Gérardmer.

festival-europeen-du-film-fantastique-strasbourg-2016-afficheLes amoureux de cinéma de genre sont gâtés en cette rentrée 2016. La ville de Strasbourg sera le théâtre d’une Master class exceptionnelle de Dario Argento dans le cadre du Festival Européen du Film Fantastique, le samedi 24 Septembre, à 14h, au cinéma Star St-Exupéry. Les débats seront dirigés par Jean-François Roger, directeur de la programmation de la Cinémathèque française. Cette conférence exceptionnelle sera suivie de la projection des Frissons de l’angoisse, en version restaurée, grâce au travail de la Cinémathèque nationale italienne.

Une rétrospective des nombreux films du maître de l’horreur italien sera proposée aux festivaliers pour des séances cultes, vintages et terrifiantes : Suspiria, L’oiseau au plumage de cristal, Quatre mouches de velours gris, Le chat à neuf queues et Ténèbres.

Dario Argento est considéré comme le pape du cinéma fantastique transalpin. La plupart de ses chefs-d’œuvre s’inscrivent dans la tradition du Giallo, avec une intrigue policière où un tueur en série sadique s’en prend majoritairement à des femmes, et dont l’identité n’est révélée qu’à la fin du film généralement. Le Giallo mélange les codes de la fiction policière avec une pointe d’érotisme et d’horreur. Les films de Dario Argento bénéficient également d’un art de la mise en scène à couper le souffle, de prouesses techniques et visuelles ainsi que d’une bande-son inoubliable.

Le jury de la 9ème édition du Festival Européen du Film Fantastique de Strasbourg est composé cette année de William Lustig (le réalisateur de Maniac), de John Ajvide Lindqvist (le romancier suédois auteur de Laisse-moi entrer, adapté au cinéma dans le film éponyme et dans Morse), de Veronika Franz (réalisatrice de Goodnight Mommy) et de Brontis Jodorowski (comédien, metteur en scène et fils ainé du réalisateur Alejandro Jodorowsky). Ils décerneront deux prix à l’issue de la compétition : l’Octopus d’Or et le Méliès d’argent.

Le festival débutera par la projection de Swiss Army Man de Daniel Kwan et Daniel Scheinert. Le film de clôture sera The Mermaid de Stephen Chow.

 La compétition fantastique regroupe les films suivants : Another Evil de Carson D. Mell, The Love Witch de Anna Biller, Jeeg Robot de Gabriele Mainetti, K-Shop de Dan Pringle, The Open de Marc Lahore, Pet de Carles Torrens, Seoul Station de Sang-ho Yeon, Under The Shadow de Babak Anvari, Transfiguration de Michael O’Shea, I am not a Serial Killer de Billy O’Brien, Shelley de Alu Abbasi et Grave de Julia Ducournau.

La compétition crossovers réunit cette année Detour de Christopher Smith, Dogs de Bogdan Miricä, Trash Fire de Richard Bates Jr., Psycho Raman de Anurag Kashyap, Opération Avalanche de Matthew Johnson, Outlaws and Angels de J.T. Mollner et Creative Control de Benjamin Dickinson.

De nombreux classiques du septième art seront diffusés pendant le festival à l’occasion du cycle M for Murder : M le maudit de Fritz Lang (1931), Noblesse oblige de Robert Hamer (1949), L’étrangleur de Boston de Richard Fleischer (1968), Cruising de William Friedkin (1980), Schizophrenia de Gerald Kargl (1983), Henry, portrait d’un tueur en série de John McNaughton (1986), Le Sixième sens de Michael Mann (1986) et Carmin profond d’Arturo Ripstein (1996). Une rencontre avec le président du festival, William Lustig, est d’ailleurs programmée à l’occasion de la séance spéciale de Maniac.

La rétrospective Universal Monsters va permettre aux festivaliers de redécouvrir les classiques du studio Hollywoodien avec Dracula de Tod Browning (1931), L’étrange créature du lac noir de Jack Arnold (1954), Le loup-garou de George Waggner (1941), La Momie de Karl Freund (1932), L’Homme Invisible (1933), Frankenstein (1931) et La fiancée de Frankenstein (1935) de James Whale.

Des séances de minuit feront frissonner les festivaliers jusqu’au bout de la nuit ! Au programme de ces midnight movies, on retrouve 31 de Rob Zombie, Ballad in Blood de Ruggero Deodato, Miruthan de Shakti Soundar Rajan, Yoga Hosers de Kevin Smith, Terra Formars de Takashi Miike, The Greatly Strangler de Jim Hosking, We are the flesh de Emiliano Rocha Minter et Holidays de Anthony Scott Burns.

Fear Itself de Charlie Lyne et Blair Witch de Adam Wingard vont être proposés au public en séances spéciales.

Des projections en plein air seront également programmées, en hommage à Steven Spielberg : Jurassic Park devant la cathédrale de Strasbourg et Les dents de la mer aux bains municipaux de la ville.

Une séance jeune public sera consacrée au film Ivan Tsarévitch et la princesse changeante de Michel Ocelot.

Une zombie walk sera organisée dans le cadre du festival.

Les nouvelles technologies seront à l’honneur avec une compétition internationale pour les développeurs de jeux vidéo indépendants. Des expériences en réalité virtuelle vont être proposées aux festivaliers.

Pour retrouver l’ensemble de la sélection du festival et des informations complémentaires sur le FEFFS 2016 : Sélection Film FEFFS 2016

 

Redacteur LeMagduCiné