the-vampire-diaries-saison-julie-plec-critique

The Vampire Diaries Saison 8, une série de Julie Plec : Critique

The Vampire Diaries s’est achevé le 10 Mars sur la CW. Huit ans que l’on suit les péripéties des frères Salvarore, d’Elena Gilbert et de leurs amis. 171 épisodes à essayer de protéger Mystic Falls des forces du mal. Julie Plec nous a annoncé très tôt la fin de sa série, mais avons-nous eu droit à une conclusion satisfaisante ?

Synopsis : Damon et Enzo sont redevenus des vampires dépourvus d’humanité, tuant pour le compte de la sirène Sybil après sa fuite de l’Armury. Stefan et Bonnie vont tout faire pour essayer de les ramener et les protéger de Cade, le créateur des enfers…

Clôture du journal…

the-vampire-diaries-saison-8-posterAlors que nous avions eu droit à une saison 7 plutôt médiocre, entre storylines inintéressantes et nouveaux personnages peu charismatiques, l’ultime saison s’améliore, et confirme que la série peut marcher sans son actrice principale Nina Dobrev, grâce au retour à l’écriture du créateur de la série, Kevin Williamson (Dawson).
Nous apprécions de voir l’ensemble des récits se recentrer davantage sur ses personnages principaux, en particulier la relation entre Damon et Stefan mieux exploitée que l’an passé. En effet, tandis que Damon s’est rallié à Cade pour alimenter ses enfers en tuant des criminels, Stefan cherchera à sauver son frère, quitte à rejoindre à son tour les rangs ennemis. Le cœur de ces derniers épisodes nous montre un Stefan qui rêve de rédemption et qui fera tout pour sauver son frère une dernière fois.
De plus, en dehors de l’évolution des intrigues soutenues de Caroline et Bonnie, nous avons aussi plaisir à redécouvrir le personnage de Zach Roerig. Alors que Matt a toujours été secondaire, pas très apprécié des spectateurs – surtout ces derniers temps, une histoire parallèle qui lui est propre prend forme avec son père qui revient dans sa vie (interprété par Joel Gretsch, héros de la série Les 4400). Certes, l’écriture reste parfois brouillonne, mais sa storyline sera fortement liée à celle des enfers et aux origines des familles fondatrices de Mystic Falls.

the-vampire-diaries-saison-8-cadeCe qui rend aussi cette saison intéressante c’est sa structure. Une  saison beaucoup plus courte à 16 épisodes contre 22 habituels. Nous évitons donc les épisodes inutiles en restant focalisé sur une seul scénario et son antagoniste principal : Cade et ses enfers. Pour la première fois, nos héros affrontent un adversaire vraiment mystique, presque un démon à l’inverse des antagonistes plus humains que nous avions rencontrés jusqu’ici. C’est un terrain inconnu, une mythologie plus grande que nous propose la créatrice. L’histoire de la magie est plus développée, nous faisant découvrir l’origine des pouvoirs des sorcières grâce à Sybil et à sa sœur Seline. On s’intéresse davantage au surnaturel et au pouvoir psychique, force mentale que Bonnie arrive à réveiller en fin de saison alors que cela faisait plusieurs épisodes qu’elle n’était plus sorcière, affirmant une fois encore toute la puissance du personnage lors du series finale.

the-vampire-diaries-saison-8-caroline-stefanLa grosse attente de la part des fans est le retour de Nina Dobrev, qui interprète Elena, l’héroïne de The Vampire Diaries lors des six premières saisons. Entre promesse et rumeurs quant à son retour, nous sentions que les scénaristes voulaient faire les choses en grand pour sa dernière ligne droite en maintenant le suspense jusqu’au dernier épisode. Cette saison est tout aussi prenante à cause de l’adrénaline portée par son scénario qui avance crescendo, notamment avec les derniers épisodes diffusés après la pause hivernale.
Néanmoins, la saison n’est pas sans défauts et continue dans les morts gratuites afin d’alimenter le drama, et dans les facilités scénaristiques. En tant qu’ultime saison, des retours sont prévus, parfois justifiés et d’autres beaucoup moins. Ainsi, le come-back express de Michael Trevino qui reprend les traits de Tyler le temps d’une scène pour mourir des mains de Damon ne sert strictement à rien. Et même son enterrement a été expédié. Il faut du drame, et Julie Plec veut faire peur aux spectateurs en laissant penser que n’importe qui peu mourir d’ici l’épilogue. Heureusement, en contre partie, le retour de Kai (interprété par Chris Wood que l’on peut suivre désormais dans Supergirl) est bien plus plaisant. Ennemi juré de Bonnie en saison 6, ce personnage à la fois drôle et psychopathe est le responsable du coma surnaturel d’Elena (raison scénaristique qui a permis à l’actrice de quitter The Vampire Diaries). Alors qu’on imaginait que son intrigue correspondrait au réveil d’Elena, il n’en est rien : il annonce surtout la revanche de Katherine, alter-égo d’Elena, devenue reine des Enfers après la défaite de Cade.

Une nouvelle page qui s’ouvre ?

the-vampire-diaries-saison-8-freres-salvatoreLe Series Finale est mitigé. On sent d’un côté que Julie Plec et ses scénaristes ont prévu leur conclusion, mais toute l’intrigue se résout dans la précipitation. L’épisode 15 se concentre sur le mariage de Stefan et Caroline, dans le but de faire apparaître Katherine pour la vaincre, et l’épisode 16 clôt assez rapidement tout ce qui a été construit cette saison sur les Enfers. On n’aurait peut-être préféré avoir un double épisode pour mieux apprécier cette fin.
Julie Plec a malgré tout appris de ses erreurs : arrêter de tuer et ramener ses personnages à la vie… Oui les Enfers ont ressuscité plusieurs personnages connus de ces dernières années : Vicky, Kai et Katherine ; Tyler est mort en début de saison, Enzo fut la mort surprise lors du 11ème épisode. On pouvait craindre de voir quelques uns de ces protagonistes revenir à la vie pour faire un vrai Happy-End classique, surtout avec la magie de Bonnie qui réapparaît peu à peu…
Au contraire, ils restent définitivement morts, laissant un minimum de crédibilité, renforcé par le sacrifice héroïque de Stefan qui sauve Mystic Falls et son frère Damon. Ces dernières minutes pourraient presque remettre en perspective toute la série. Et si finalement, le personnage principal était Stefan et non Elena ?
C’est lui qui est à l’origine du vampirisme de Damon. Il est le premier à rencontrer et tomber amoureux d’Elena, il a un lien profond avec le meilleur personnage de la série, Klaus (qui a eu droit à son spin-off). On suit toute la série à travers Stefan jusqu’à sa rédemption où il permet à Damon de redevenir humain pour vivre heureux avec Elena. Il est vrai que c’est une mort prévisible (surtout avec Julie Plec qui fait sa promotion en annonçant un mort lors du dernier épisode…), mais nous pouvions facilement imaginer voir un des frères Salvatore mourir pour sauver l’autre.

En huit saisons, The Vampire Diaries a connu ses hauts et ses bas, mais le bilan reste positif. La série a baissé en qualité ces dernières années, mais l’ultime saison répond à nos attentes, surtout avec le retour de Nina Dobrev qui reprend ses 2 rôles, Katherine et Elena. Les fans ne pouvaient espérer mieux. La fin reste ouverte, nos héros ont chacun une conclusion convenable, mais la porte n’est pas fermée pour certains d’entre eux. The Originals reprend le flambeau de sa grande sœur et commencera sa 4ème saison la semaine prochaine. Et, avec les quelques indices laissés aux spectateurs, on se doute que l’on reverra un ou plusieurs personnages débarquer dans le spin-off…

La huitième saison de The Vampire Diaries a réuni, en moyenne, 0,99 millions de téléspectateurs et un taux de 0,38 sur les 18/49 ans.

The Vampire Diaries saison 8 : Bande-annonce

The Vampire Diaries saison 8 : Fiche Technique

Créateurs : Julie Plec, Kevin Williamson
Réalisation : Marcos Siega, J. Miller Tobin, Liz Friedlander, Kevin Bray, John Dahl, Joshua Butler
Scénario : Julie Plec, L.J. Smith, Kevin Williamson, Brian Young, Barbie Kligman, Andrew Chambliss, Caroline Dries, Bryan Oh, Sean Reycraft, Bryan M. Holdman, Andrew Kreisberg, Gabrielle G. Stanton, Mike Daniels
Interprétation : Paul Wesley (Stefan), Ian Somerhalder (Damon), Katerina Graham (Bonnie), Candice King (Caroline), Zach Roerig (Matt), Matthew Davis (Alaric), Michael Malarkey (Enzo) et Nina Dobrev (Elena/Katherine épisode 16)
Direction artistique : Timothy David O’Brien
Décors : Karen Bruck
Costumes : Jennifer L. Bryan
Photographie : Paul M. Sommers
Montage : Joshua Butler, Lance Anderson, Sean Albertson, Shawn Paper
Effets visuels : Entity FX
Musique : Michael Suby
Producteurs : Pascal Verschooris, Caroline Dries, J. Miller Tobin, Sean Reycraft
Société(s) de production : Alloy Entertainment, Bonanza Productions, Outerbanks Entertainment, Sim Video, Warner Bros. Television, CBS Television Studios
Format : 22 épisodes de 42 minutes
Diffusion : CW
Genres : dramatique, fantastique
Etats-Unis – 2009