Hero Corp, saison 4 – Critique

Critique Hero Corp, saison 4

Synopsis : John est désormais habité par Hypnos, esprit venu des ténèbres. Les membres de Hero Corp sont en prison et vont devoir faire sortir Hypnos du corps de John, au prix d’un ultime sacrifice.

Dans l’Ombre d’Alexandre

Copier-coller

Hero Corp, la série de Simon Astier, n’a pas fini de souffrir de la comparaison avec Kaamelott, la série du grand frère Alexandre Astier. Il y a du talent dans Hero Corp, plein de bonne volonté, mais il y a aussi au mieux du copier-coller, au pire un mélange de plagiat, de pillage en règle d’une série qui a propulsé le frère ainé au rang d’artiste comique du moment. Cette saison 4 ne fait pas exception et vient même enfoncer un peu plus le clou : Simon Astier c’est Alexandre Astier en un peu moins bien, Hero Corp c’est Kaamelott.

Kaamelott like

On dit que « comparaison n’est pas raison », oui mais. Comme avec Kaamelott qui brisait le mythe des Chevaliers de la Table Ronde, Simon Astier s’en prend aux super-héros. Comme Kaamelott qui mettait en scène le Roi Arthur, seul personnage sensé au milieu d’une bande de bras cassés, Hero Corp met en scène John, seul personnage sensé au milieu d’un bande de bras cassés. Comme dans Kaamelott on a l’ami fidèle entre tous, les amours compliquées, etc… Bref, la comparaison n’est pas ici usurpée, elle est plus que justifiée tant Hero Corp semble être une simple transposition de Kaamelott. Tant que la série avait l’excellence des deux premières saisons ce n’était même pas un problème mais aujourd’hui, reléguée en troisième partie de soirée (Simon Astier voulait la deuxième) et avec des audiences en baisse (de 20% entre le premier et le troisième épisode), elle semble prise dans un cercle vicieux.

De l’humour au drame

Cette saison 4 souffre des défauts des précédentes, avec pourtant quatre derniers épisodes qui la sauvent du naufrage complet. L’humour familial est bien présent et ne semble pas, lui, faire l’objet d’un pillage. Non, l’humour semble être affaire de famille chez les Astier, on imagine que les repas arrosés avec eux doivent être particulièrement réjouissants. Sauf qu’ici (toujours comme dans Kaamelott), Simon Astier tente de faire prendre un virage dramatique à Hero Corp, virage entamé dans la saison trois. Sauf que là où Kaamelott avait dû prendre son temps pour le faire, Hero Corp le fait vite, trop vite et oublie par moments tout l’humour qui fait le sel de la famille Astier.

Manque de fonds

Ce qui frappe aussi, c’est le côté fauché de plus en plus flagrant. On savait qu’une saison 2 avait eu du mal à être produite, mais cette fois le manque d’argent s’affiche à l’écran sans tabou. Simon Astier tente avec une certaine habileté d’intégrer ce côté fauché à son scénario, mais on ne peut pas s’empêcher de voir que tout est tourné dans des bâtiments désaffectés de zones industrielles probablement en friches. Il n’y a rien de ridicule, juste le sentiment qu’avec un peu plus de moyens la série gagnerait en qualité.

Guests stars

Même au bout de quatre saisons, le jeu d’acteurs a tendance à stagner. Certains se sont bien rôdés sur Kaamelott tels que Lionnel et Simon Astier, ou encore Josée Drevon. D’autres ont trouvé une réelle vocation de super-héro raté, on pense à l’excellent Sébastien Lalanne ou à Alban Lenoir, le reste laissant parfois à désirer. Les guests viennent par moments relever le niveau et même sauver des épisodes, en témoigne celui ahurissant avec le chanteur Tété transformé en troubadour insupportable.

La faute à pas de sous

On ne sait trop quoi penser de cette saison d’Hero Corp, souvent en demie-teinte, avec un ventre mou rattrapé de justesse sur les derniers épisodes. La mise en scène est souvent brouillonne, le format 13’ passant, le temps d’un épisode à 20’. Le tout manque cruellement d’unité, Simon Astier semblant conscient des lacunes de sa série et cherchant des pistes pour retrouver le niveau d’une saison 1 forte de promesses non tenues. Simon Astier soumis au manque de moyens ? Très probablement, son peu de financement semblant partir dans les quelques effets spéciaux imposés par le scénario. Le succès aurait été au rendez-vous, parions que le destin de la série aurait été bien différent…

Hero Corp : Bande Annonce Saison 4

Hero Corp – Fiche technique 

Créateurs: Simon Astier et Alban Lenoir
Diffuseurs: France 4 et Game One
Réalisation: Simon Astier
Production: Calt Production
Avec : Simon Astier, Alban Lenoir, Sebastien Lalane, Agnès Boury, Etienne Fague, Arnaud Tsamere, Lionel Astier, Hubert Saint-Macary, Gérard Darier, Philippe Noël, Aurore Pourteyron, Arnaud Joyet, François Podetti…
Nationalité: Française
Format: 19×13′
Statut: En cours

Auteur Freddy M.

Plus d'articles
ringo-lam-full-alert
Full Alert : L’épitaphe de Hong-Kong par Ringo Lam