HBO, Ils sont quand même vraiment très forts. Chacune de leurs grosses séries sont de véritables pépites (Westworld, Chernobyl, Game of Thrones, Euphoria et bientôt, The Last of Us) et ils prouvent aujourd’hui qu’ils maitrisent même l’art d’écraser la concurrence en un épisode. Bien sûr, si vous suivez un peu l'actualité, vous savez qu' à l’est de Westeros, Prime video (Amazon) diffuse Le Seigneur des Anneaux : Les anneaux de pouvoir. Et, le constat est là. L’une des séries les plus attendues de ces dernières années, la production la plus chère de l’histoire, plie le genoux face au spin-off de Game of Thrones, pourtant attendue avec méfiance après le naufrage de la saison 8. Aujourd’hui, avec 5 épisodes sur les 10 disponibles sur OCS, nous pouvons désormais l’affirmer : le petit frère possède le pouvoir de détrôner l'ainé.
Paranormal-serie
Nous aimons ce que Paranormal propose, étant donné qu'il y a une inspiration tirée de plusieurs éléments du folklore égyptien. Les succubes, les naïades, les djinns, mais aussi les momies maudites et les maisons hantées sont un mélange hétéroclite de mythes. C’est aussi une des seules sorties actuelles qui se focalise sur une vraie ambiance angoissante.
documentaire-series-film-Woodstock-Netflix-critique
WOODSTOCK. Plus qu’un festival, un mouvement qui a marqué des générations entières de jeunes dans les années 60 et 90. Une première édition qui a tellement transporté les foules qu’elle a voulu retenter sa chance une deuxième fois en 1999 : mais à quel prix ? Décryptage d’un festival raté, sauvagement bien raconté.
transparent-cycle-series-lgbt
Transparent est une série passionnante et touchante sur une famille hybride. Jill Soloway y aborde le transgenre à travers une figure paternelle en pleine transition. La série ne se contente pas de mettre au centre de son scénario un personnage transgenre, mais elle tente de combattre, non sans humour, un grand nombre de préjugés. Les personnages y sont aussi adorables que détestables (parce que névrosés, autocentrés) et l'individu tente coûte que coûte d'exister au sein de l'entité qu'est la famille, aussi écrasante soit-elle. Retour sur les cinq saisons pour notre cycle sur les séries LGBT.
Après une très longue pause, Stranger Things nous est revenu pour sa quatrième saison. Après une saison 3 certes haute en couleurs mais aussi en manque de crédibilité, et une impression générale de baisse (modérée) de qualité depuis la saison 1, la quatrième saison est décisive. Alors, que vaut-elle ?
Revenons ensemble sur les personnages de la communauté LGBT+ qui nous inspirent par leur force de caractère et leurs actions. Les 5 séries choisies ci-dessous l'ont été pour leur choix d'avoir inclus au moins un protagoniste LBGT+, dans un rôle principal positif, inspirant et sans que l'orientation sexuelle de l'individu ne soit qu'un détail mais un élément essentiel de son mode de vie.
peepoodoo-balak-bobbypills
Malgré la durée de l’épisode (4 minutes 30 secondes), nous avons un ensemble de points vitaux énoncés : l’aide de la personne transgenre à la parole, la bienveillance durant le coming-out, l’utilisation des bons pronoms. Cela peut paraître si simple, voire simpliste, mais cet épisode ne fait que montrer que le dialogue et la communication (encore une fois) sont les clés.
Derrière le lambris tout brillant de Netflix qui n'a pas lésiné sur les moyens tant humains (Kevin Spacey, Robin Wright ou encore David Fincher aux manettes) que techniques, House of Cards se révèle être une plongée dans les arcanes de la politique américaine à travers le regard d'un homme dévoré par son ambition. Une série de renom, qui, même si elle pêche par endroits, demeure l'une des meilleures productions du studio de Ted Sarandos.