e-cinema-tf1-son-of-gun-adaline

TF1 lance son offre e-cinema dès le 1er mai

Last updated:

TF1 à la conquête du e-cinema et du circuit de distribution français

TF1 marche dans les pas de Wild Bunch et lance son offre e-cinema dès vendredi 1er mai 2015. On vous en parlait il y a environ un mois, le e-cinema consiste à mettre sur le marché un film inédit en France, directement accessible sur l’ensemble des plates-formes de VOD – MyTF1VOD, mais aussi Orange ou Canaplay. Résultat, aucun passage en salles obscures pour ces films. TF1 se distingue de sa grande sœur, Wild Bunch, en proposant la diffusion de films étrangers non distribués en France, mais au succès déjà acquis et ce, moins d’un mois après leur sortie dans leur pays d’origine. TF1 ne mise ainsi pas sur des petits films difficiles à distribuer en salles, mais sur des films au fort potentiel, au casting impeccable avec une campagne digne des sorties en salles. Le prix ? Environ 7 euros pour une location et 13 euros pour un achat définitif.

Un circuit de distribution engorgé

TF1-Video-LogoTF1 diffuse déjà de la VOD et a vu sa demande augmenter (en 2014, deuxième plateforme VOD derrière Orange, selon le CNC), comme son chiffre d’affaire, voilà la première pierre à l’édifice « e-cinéma ». La seconde ? « Il y a une offre surabondante de cinéma en France (….), des films de qualité, avec du potentiel, ne trouvent pas leur place en salles », selon Régis Ravanas, président de TF1 Video. Ainsi, plus de vingt films sortent chaque semaine en France, soit environ près de 600 films par an, dont une partie est mal distribuée et fait moins de 5 000 entrées. Le e-cinéma ne cherche donc pas à concurrencer la salle, du moins pour le moment, mais à jouer avec ses codes (qualité, sortie simultanée sur tout le territoire, promotion) ainsi que ceux du DVD (possibilité d’acheter le film, nombreux bonus ect…), pour tenter de « casser » le rythme de la distribution en France qui fait aujourd’hui défaut à de nombreux films. Selon le  système actuel, un film peut être proposé en VOD 4 mois après sa sortie en salles et passer sur une chaîne payante 10 mois après, sur les chaînes en clair au bout de 22 mois et, enfin, sur les services de SVOD, après 36 mois. Sans passer par la salle de cinéma, ce système pourrait bien être bouleversé, d’autant que TF1, qui est conscient de la rude concurrence du marché de la vidéo à la demande en France, compte se lancer dans une campagne marketing sans relâche et de grande ampleur, tout comme les films proposés. En résumé, TF1 veut prouver que le « e-cinéma », tout en étant une nouvelle expérience, est « du vrai cinéma », mais chez soi. Un pari osé, mais qui pourrait bien marcher, tant l’offre de cinéma parallèle attire de plus en plus de « e-spectateurs ». Aujourd’hui, même E-Leclerc propose sa propre plateforme VOD ! Le e-cinéma risque donc bien de ne pas rester une exclusivité très longtemps. Reste à savoir à quel point les distributeurs sont-ils prêts à bouleverser leurs habitudes et si cette offre parallèle va vraiment désengorger les sorties en salles, puisque ce ne sont pas les mêmes films. TF1 ne semble pas, en effet, attiré par les films fragiles dont la sortie en e-cinéma permettrait d’éviter une perdition en salles et une maigre programmation. Ainsi, quid de notre cinéma français ?! L’objectif est bien d’être aussi séduisant qu’un film de cinéma qui fait des entrées en salles.

Les films proposés dès le 1er mai

L’offre de TF1 se porte pour le moment sur 6 films étrangers dont le groupe a acquis les droits exclusifs. L’attente est énorme, d’autant que le e-cinema avait fait une arrivée très remarquée sur la Croisette en mai 2014 avec Welcome to New York d’Abdel Ferrara, distribué par Wild Bunch, pionnier du e-cinéma en France. TF1, de son côté, a misé sur des gros films et des grands noms, dont Harisson Ford et Salma Hayek, de l’action comme des comédies romantiques. Quatre films ont pour l’instant leurs dates alors que deux autres attendent encore un créneau de diffusion.

L’honneur d’ouvrir le bal « e-cinéma » version TF1 revient  au thriller australien Son of a Gun de Julius Avery.  Au casting, Ewan Mc Gregor !

Côté synopsis : un jeune taulard de 19 ans, JR, apprend les dures réalités de la vie carcérale. JR, conscient que seule une garde rapprochée lui permettra de survivre, se retrouve sous l’aile protectrice du criminel le plus célèbre d’Australie, Brendan Lynch (Ewan Mc Gregor). Or, cette protection a un prix ! Après sa libération, JR doit aider Lynch à mettre en œuvre une évasion audacieuse. En récompense, il intègre son gang et se retrouve en première ligne d’un hold-up à haut risque. Mais, les choses tournent mal…

Bonus inédits qui seront disponibles au moment de la sortie ECINEMA – Les coulisses du tournage (20’) – Les interviews (55’) d’Ewan McGregor, Brenton Thwaites ( The Giver) et Alicia Vikander ( Royal affair). Le Film Sera Disponible Uniquement 45 Jours Sur Toutes Les Plateformes Vod

Son of a Gun : Bande-annonce

Adaline, présenté en avant-première à la presse le 29 avril, sortira le 22 mai. Au casting, Blake Lively, Harrison Ford et Michiel Huisman (Game of Thrones).
Synopsis : Après un accident qui aurait dû lui être fatal, la belle Adaline cesse de vieillir. Aujourd’hui, bien qu’ayant vécu près de huit décennies, elle est toujours âgée de 29 ans. Après avoir mené une existence solitaire afin de ne jamais révéler son secret, une rencontre fortuite avec le philanthrope et charismatique Ellis Jones, va raviver sa passion de la vie et de l’amour.

Adaline : Bande-annonce

Viendra ensuite le tour d’Everly de Joe Lynch et avec Salma Hayek.
Synopsis : Everly, une call girl devenue indic pour la Police, doit affronter une armée de tueurs professionnels envoyés par son Ex, un ponte de la mafia… Retranchée dans un appartement, Everly est prête à tout pour se défendre et sauver sa fille. Le sang va couler à flots…

Everly : Bande-annonce

Le 31 juillet, la même semaine que sa sortie américaine, How to make love like an englishman débarquera sur les écrans de e-cinéma avec Pierce Brosnan (The November Man) et Jessica Alba (Sin City : j’ai tué pour elle…) Suivront ensuite, Momentum de Stephen S. Campanelli, un autre thriller d’action avec Olga Kurylenko (Oblivion), Morgan Freeman (Insaisissables 2…) et James Purefoy (The Following...) pour terminer par Spook : the Greater Good Le film, tiré de la série éponyme, MI-5 de Bharat Nalluri, avec Kit Harrington (Game of Thrones) dans le rôle principal. Le film sera une suite directe de la série, dont le dernier épisode a été diffusé en 2011. L’histoire se concentre sur les différentes missions de la célèbre agence de services secrets britannique. On y suivra les aventures d’un agent du contre-espionnage britannique qui enquête sur l’évasion mystérieuse d’un terroriste, Adam Qasim (incarné par Elyes Gabel), alors que Londres est sous la menace d’une attaque. Coté casting on retrouve également Peter Firth dans le même rôle que celui de la série, celui de Harry Pearce, le chef du MI5, Jennifer Ehle (Le Discours d’un roi), Elyes Gabel (World War Z), David Harewood (Homeland) et Tim McInnerny (Outlander

Spooks: The Greater Good – Official Trailer

Tous les films présents sur la plateformes seront proposés en HD, en VF et en VOST, au prix de 6,99 € TTC, pour une durée limitée de 45 jours, accompagné de bonus complets (présentation inédite du film par un spécialiste français, making-of, interviews des talents, court métrages, etc) et tout ça sur les principales plateformes de VOD françaises (Box FAI, ordinateurs, tablettes, smartphones, TV et consoles connectées).

 

Plus d'articles
L-Outsider-Christophe-Barratier-film-critique
L’Outsider, un film de Christophe Barratier : Critique