une-famille-a-louer-film-Jean-Pierre-Ameris-critique-cinema

Une famille à louer, un film de Jean-Pierre Améris : critique

[Critique] Une famille  à louer

Synopsis: Paul-André est un homme timide et plutôt introverti. Riche mais seul, il s’ennuie profondément et finit par conclure que ce dont il a besoin, c’est d’une famille. Violette, jeune femme pleine de peps, est menacée d’expulsion et a peur de perdre la garde de ses deux enfants. Paul-André lui propose alors de louer sa famille, en tout bien tout honneur, contre le remboursement de ses dettes, pour qu’il puisse enfin goûter, à l’essai, aux joies de la vie familiale ! Pour le meilleur et pour le pire…

Si tout n’est pas à jeter, il n’est pas nécessaire de l’acheter !

Entre roses « framboise » et vert « anis » -d’un décorum dont on ignore s’il est à prendre au second degré- un casting de rêve où Violette (Virginie Efira) une jeune mère de famille sans le sou mais bien balancée se voit proposer par Paul André (Benoit Poelvoorde) -quadra bien né comme son prénom ne l’indique pas ( !) un marché de dupe : Il est riche, seul, dépressif et projette d’éponger les dettes de notre belle prolétaire. En contrepartie, elle accepte de l’héberger sous contrat, le temps qu’il découvre les joies et les affres de la sacra sainte famille, de ses piqueniques dominicaux sans oublier la fratrie… ce que les gosses de riches (c’est bien connu…) ne peuvent pas connaitre, les pauvres !.

Et ce n’est pas le pâle valet (François Morel) faire valoir comme il se doit, d’un scénario sans aspérité mais académique certes, qui pourra en moins de dix apparitions nous attendrir. Bémol sur les mômes plus « vrai-semblants » que nature !
La recherche de l’archétype se meut progressivement en fadaises à l’image des sculptures de légumes néanmoins assez réussies, il faut le dire, que réalise notre héroïne. Le mythe de Cendrillon a de beaux jours devant lui…

Entre poncifs et calembours avortés, Jean Pierre Améris, bien trop intelligent achoppe sur l’épineux genre comique pour ne livrer qu’une comédie piètrement sentimentale qui n’a d’humaine que quelques judicieux points de montage, des plans serrés et travelling de qualité, quelques respirations musicales vintages ou les tocs surjoués de ses protagonistes sans oublier le lapin qui apparaît curieusement en amorce et auquel nous décerneront une mention spéciale, Nac assez représentatif du tout… En effet, Il eut été trop simple de choisir un chat et bien trop audacieux de choisir un hérisson.

Une Famille à louer >> Bande-annonce

Une famille à louer : Fiche Technique

Réalisateur : Améris, Jean-Pierre
Acteurs : Benoît Poelvoorde, François Morel, Edith Scob, Nancy Tate, Virginie Efira
Genre : Comédie, Comédie dramatique
Nationalité : Français
Date de sortie : 19 août 2015
Durée : 1h36mn