Coup de théâtre : Tom George a perdu sa partie de Cluedo

Dans Coup de théâtre, Tom George nous embarque dans le Londres des fifties pour élucider le meurtre d’un producteur de cinéma. Dans ce film de métafiction, le réalisateur a voulu s’amuser des codes du genre policier. Un projet audacieux qui reste malheureusement décevant.

Synopsis : Londres, années 50. La pièce de théâtre adaptée de La Souricière d’Agatha Christie remporte un succès tel qu’on veut la porter sur grand écran. Le projet est interrompu par le meurtre du réalisateur hollywoodien qui préparait le scénario. On confie l’enquête à l’inspecteur Stoppard, du genre blasé et désabusé, et à l’agent Stalker, une policière débutante aussi gaffeuse que zélée.

Un concept audacieux mais qui ne prend pas

Avec son Coup de théâtre, Tom George ambitionne de décrypter les codes du genre policier dans une démarche de métafiction. Tout le long de l’intrigue, la voix-off et les personnages n’hésitent pas à railler les mécanismes omniprésents des romans d’Agatha Christie au magistral A Couteaux Tirés réalisé par Rian Johnson en 2019.

Le concept est plutôt séduisant tant pour les cinéphiles que pour les amateurs d’intrigues policières. Un problème cependant. Si l’idée est bonne, l’exécution laisse à désirer. A force de moquer les codes du murder mystery, le Coup de théâtre finit par donner l’impression qu’il ne se prend pas lui-même au sérieux.

Dans une scène, un personnage explique qu’un film policier qui a recours aux flashbacks est un mauvais film. La séquence suivante nous plonge précisément une semaine dans le passé. Le même personnage critique ensuite le recours incessant aux ellipses. Un message « Trois semaines plus tard » s’affiche à l’écran. Les gags de ce genre s’enchaînent et se ressemblent. Le second degré ne permet pas une véritable analyse du genre policier. Il manque souvent de subtilité et finit par se faire lourd. C’est d’autant plus dommage que l’idée de départ était réellement intéressante.

En définitive, la déconstruction du genre « murder mystery » donne au film un côté brouillon. L’intrigue policière requiert une forme de rigueur. Les indices, les personnages et le motif sont comme les pièces d’un puzzle. Ils doivent s’assembler presque naturellement pour la révélation finale. Ici, le dénouement (que nous ne révèlerons évidemment pas) est original mais pas suffisamment bien amené. Si Tom Georges trouve le moyen de faire intervenir Agatha Christie elle-même, ce personnage drôle et intéressant n’est malheureusement esquissé que de manière expéditive.

Des personnages décevants

Le casting de Coup de théâtre est plutôt impressionnant. Avec Sam Rockwell (oscarisé en 2018), Saoirse Ronan ou encore Adrien Brody (oscarisé en 2003), l’affiche a de quoi allécher le spectateur. Mais le résultat ne suit pas.

S’il n’y a rien à redire du jeu des acteurs, les personnages qu’ils incarnent sont tristement stéréotypés. L’inspecteur Stoppard est un policier alcoolique et dépité par la vie comme on en a déjà vu des dizaines dans des livres, des séries ou des films policiers. Le personnage de Mervyn Cocker-Norris n’est qu’une caricature inintéressante et poussive d’auteur homosexuel et efféminé.

Le plus décevant reste l’agent Stalker. Cette policière débutante a quelque chose d’attachant mais reste caricaturale dans son rôle d’ingénue maladroite et zélée. Dans le Londres des années 50, ce personnage de femme déterminée à se faire une place dans un monde d’hommes aurait pu être très intéressant. Le scénario ne l’explore pourtant que superficiellement.

Un film pas désagréable pour autant

Avec de bonnes idées et un fort potentiel non-exploités, Coup de théâtre est un film plutôt décevant. Pour autant, il serait abusif de dire que le spectateur passe un très mauvais moment face au grand écran.

L’humour « pieds dans le plat » et l’intrigue un peu chaotique donnent un côté burlesque pas désagréable au film. Certains gags fonctionnent réellement et nous embarquent dans un voyage déjanté vers le Londres des fifties.

Tom George joue sur les costumes, les décors, les lumières et les couleurs. Il nous offre une belle parenthèse rétro en plein âge d’or du roman policier. Certains plans tout particulièrement réussis se démarquent. On peut citer le passage où des voitures filent à travers la campagne anglaise enneigée sous le clair de lune ou encore la scène de meurtre avec ses mouvements de caméra dynamiques et audacieux.

S’il échoue à nous faire réfléchir sur le genre policier et à nous offrir une intrigue solide, Coup de théâtre a le mérite non négligeable de nous faire voyager et rire un peu. Néanmoins, si vous êtes à la recherche d’un murder mystery impeccablement ficelé, privilégiez peut-être d’autres films du genre mieux exécutés.

Bande-annonce – Coup de théâtre

Fiche technique – Coup de théâtre

Titre original : See How They Run

Réalisation : Tom George
Scénario : Mark Chappell
Interprétation : Sam Rockwell, Saoirse Ronan, Leo Köpernick
Musique : Daniel Pemberton
Direction artistique : John Reid
Décors : Amanda McArthur
Costumes : Odile Dicks-Mireaux
Photographie : Jamie Ramsay
Montage : Gary Dollner et Peter Lambert
Production : Gina Carter et Damian Jones
Production déléguée : Katie Goodson et Richard Ruiz
Société de production : DJ Films
Distributeur : Searchlight Pictures
Durée : 98 minutes
Genre : comédie policière
Date de sortie : 14 septembre 2022
Etats-Unis – 2022

2