Critique Cops – Les Forces du désordre : Un duo pas très rigolo

Synopsis : Lorsque deux amis se déguisent en policiers pour une soirée, ils deviennent rapidement la nouvelle sensation du quartier et prennent goût à leur nouveau pouvoir. Mais lorsque ces nouveaux « héros » se retrouvent mêlés à un véritable réseau de truands et de détectives corrompus, ils vont devoir mettre de côté leur fausse plaque et agir en « vrais » flics!

Succès de l’été 2014 aux USA, le film sort enfin sur les écrans français, mais en toute discrétion. La faute à un manque d’engouement du public français pour les comédies US, à tort ou à raison. Cette fois-ci, force est de constater, qu’une sortie DTV, n’aurait pas été une mauvaise décision, surtout que le film circulait sur internet depuis quelques mois.

Le film réunit Jake Johnson, acteur connu pour la série New Girl, tout comme Damon Wayans Jr, devenu récurrent depuis la saison 3. Un duo sympathique, mais malgré leurs efforts, ils n’ont pas la carrure pour tenir les premiers rôles au cinéma. Pourtant l’idée avait un potentiel intéressant, mais cela reste bien sage. Certes, on reste dans la comédie potache typiquement américaine, avec ses répliques vulgaires et ses coups sous la ceinture, mais cela reste gentil.

Les rires se font rares et éphémères. Cela ressemble à une sitcom longue durée, d’une part à cause d’une réalisation plate de Luke Greenfield, déjà responsable de quelques films du même genre, comme Animal! Animal…. (2001) ou The Girl Next Door (2004). D’autre part, avec un genre aussi balisé, que le Buddy Movie, il n’apporte rien de nouveau, se contentant de remplir paresseusement le cahier des charges. Mais aussi, avec une bande son, parfois entraînante, mais parfois sans rapport avec l’action. Enfin, la présence du duo cité plus haut, issu de la télévision, comme Nina Dobrev de Vampires Diaries, ou James D’arcy récemment aperçu dans la nouvelle série d’ABC Agent Carter, se taillant une carrure de lutteur MMA pour incarner un méchant bien fade, bien évidemment d’Europe de l’Est (c’est la mode), trafiquant d’armes, et désirant aussi la belle Nina Dobrev, petite amie de Damon Wayans Jr. La présence de ces acteurs accentue le côté télévisuel du film, en jouant avec autant d’ardeur, que dans leurs séries respectives. A un point, où on s’attend à entendre les rires enregistrés du public et les coupures pubs, ce qui pour une fois, n’aurait pas été une si mauvaise chose.

On peut se demander ce que vient faire un acteur de la carrure d’Andy Garcia, dans cette comédie navrante. Seuls Rob Riggle, acteur régulier de comédies US, au physique inoubliable, contrairement à son nom, sauve un peu la mise, même si son talent n’est pas aussi bien exploité que dans 21 puis 22 Jump Street et Dumb and Dumber De. Keegan-Michael Key est celui qui s’en sort le mieux, c’est par sa présence, que le film offre ses rares moments de plaisirs. En campant un rasta obsédé sexuel, au verbe aussi élégant que ses divers tatouages ridicules, il permet de rendre le film plus digeste, mais vraiment un peu.

Le film est un pur divertissement. Il a pour seul objectif de nous permettre de nous empiffrer de pop-corn, de sodas et de reposer nos neurones. Mais avec un peu d’ambition et un effort sur les personnages, comme sur les situations, il aurait pu en offrir plus, au lieu de n’être qu’un produit lisse et sans saveur.

Cops – Les Forces du désordre : Bande annonce

Fiche technique: Cops – Les Forces du désordre

Let’s Be Cops
USA – 2014
Réalisation : Luke Greenfield
Scénario : Nicholas Thomas
Distribution : Jake Johnson, Damon Wayans Jr, Rob Riggle, Nina Dobrev, James D’Arcy, Keegan-Michael Key, Andy Garcia, Jonathan Lajoie, Tom Mardirosian, Natasha Leggero, Rebecca Koon, Joshua Ormond et L. Warren Young
Musique : Christophe Beck et Jake Monaco
Photographie : Daryn Okada
Montage : Bill Pankow et Jonathan Schwartz
Production : Luke Greenfield, Simon Kinberg et Aditya Sood
Société de distribution : Twentieth Century Fox Film Corporation
Genre : comédie
Durée : 104 minutes
Date de sortie française : 21 Janvier 2015

Plus d'articles
oloture-film-sharon-ooja-netflix-nigeria-2020
Òlòturé : les bas-fonds de Lagos