Inscrit16 juin 2020
Articles25
Michelangelo Merisi naît à Milan ou Caravaggio, dans le nord de l'Italie, le 29 Septembre 1571. Sa famille n'est ni pauvre comme il a longtemps été prétendu, ni riche. Le père est contremaître, ce qui met la famille à l'abri financièrement. Mais la peste frappe Milan de plein fouet, ente 1575 et 1577. Michele perd ses parents dans cette tragédie. Les biographes de sa vie lui attribuent un caractère belliqueux et querelleur depuis sa jeunesse, qui lui valent déjà des plaintes.
Nous trouvons la Scream Queen du moment en tête de l'affiche: Jenna Ortega (X, Scream) dans le rôle de Wednesday. Catherine Zeta-Jones tient le rôle de Morticia Addams et Luis Guzman (Narcos) celui de Gomez. Mais ils n'apparaitront pas de manière régulière, ils sont les "guests" de la série. Gwendoline Christie (Brienne de Tarth dans Game of Thrones) tient le rôle de Larissa Weems. Enid Sinclair est tenue par Emma Myers. La plupart de ces têtes d'affiche sont déjà reconnues pour leurs interprétation diverses et variées. Christina Ricci, interprète de Wednesday dans les films de Sonnenfeld, est la petite surprise du reboot dans le rôle de Marilyn Thornhill, ainsi que Riki Lindstrom (Another Period) dans le rôle de la psychologue de Wednesday. Si nous détaillons tout le casting, nous risquerions de vous gâcher le plaisir et le suspens. Sachez néanmoins que les autres interprètes sont très bons dans leurs rôles.
Les pulsions d'Eros ne sont jamais loin du Thanatos... En plus d'avoir la pulsion de Mort en elle, Pearl est très passionnée et que ce soit pour son mari, pour son amant ou n'importe quel autre homme, elle est active dans la séduction. L'Amour, ou plutôt le Désir, le sexe, la séduction,  sont importants pour elle. Mais ils ont la même valeur que dans un  film de 90 minutes : quelque chose de beau et d'illusoire. Pearl ne sait malheureusement pas aimer.
X-flm-Ti-West-2022-festival-ffes-avis-cinema
D'emblée, le film est un petit bijou. L'esthétique choisie est fascinante, elle a ces tons pastels et délavés des années 70, mais le grain de l'image est plus net et moins flou. Cela rappelle bien évidemment les filtres instagram actuels, dénuée de tons jaunes et bucoliques.Nous avons même eu droit aux transitions type "power point" de l'époque pour passer d'une scène à une autre avec un balayage horizontal.
Paranormal-serie
Nous aimons ce que Paranormal propose, étant donné qu'il y a une inspiration tirée de plusieurs éléments du folklore égyptien. Les succubes, les naïades, les djinns, mais aussi les momies maudites et les maisons hantées sont un mélange hétéroclite de mythes. C’est aussi une des seules sorties actuelles qui se focalise sur une vraie ambiance angoissante.
peepoodoo-balak-bobbypills
Malgré la durée de l’épisode (4 minutes 30 secondes), nous avons un ensemble de points vitaux énoncés : l’aide de la personne transgenre à la parole, la bienveillance durant le coming-out, l’utilisation des bons pronoms. Cela peut paraître si simple, voire simpliste, mais cet épisode ne fait que montrer que le dialogue et la communication (encore une fois) sont les clés.
Joan, c’est Joan. Et comme pour en faire un cas à part, elle est l’un des seuls personnages féminins roux. De par leur rareté mais aussi de par le caractère éclatant de cette couleur, elle ne passe pas inaperçue. Christina Hendricks, son interprète fait de Joan Holloway un crève-écran par sa présence, son élégance et sa touche de fausse ingénuité.
Ainsi, pour mettre celle-ci dans le bain, le personnage de Sam Carpenter qui est nouveau, est aidé par Sidney, Dwight et Gale, qui sont les anciens et qui ont survécu au tueur plus d’une fois. Parmi les amis de Tara, il y a la jeune Mindy Meeks-Martin. Meeks comme Randy Meeks qui nous expliquait le genre de l’horreur. Et cette fois, c’est elle qui nous explique le principe du « Requel ».