Gustav Klimt est l'un des grands peintres à avoir accordé le plus d'importance à la représentation du corps féminin. Dans son ouvrage dédié au « magicien des couleurs », Susie Hodge retrace la vie et l'œuvre d'un artiste peut-être inactuel en son temps. Un superbe livre édité chez Larousse, offrant plus de cent pages de tableaux magnifiquement rendus. Immanquable pour les amateurs.
Les éditions Autrement sortent un atlas consacré à l'Histoire de l'Afrique, coordonné par François-Xavier Fauvelle, professeur au Collège de France, et Isabelle Surun, professeure à l'université de Lille. Clair et instructif à défaut d'être exhaustif, il vient combler un vide dans son domaine, prenant garde d'éviter les clichés d'une Afrique essentialisée et envisagée seulement suivant le repère de la période coloniale.
"Cinéma et peinture" est un "beau-livre" indispensable. Il revient sur les liens étroits et indissociables entre les troisième et septième arts. Hitchcock, Kubrick, Godard, Lynch, Ford, Kurosawa, Eastwood, Ozu et beaucoup d'autres sont redevables à la peinture, qui a conditionné en partie leur rapport à l'image. Cet ouvrage en fait la démonstration.
Jack Arthur Johnson, Arthur Cravan. Le boxeur américain noir et le poète français prédadaïste sont appelés à se croiser. Ces deux provocateurs, respectivement issus d'une Amérique raciste et d'une Europe belliqueuse, vont interroger (grâce à Nine Antico et Grégoire Carlé) la ségrégation, les mobilisations forcées, l'institution du mariage, mais surtout la soif de liberté.
Penseur inclassable, bien que parfois qualifié d'anarchiste chrétien, Jacques Ellul était guidé par la recherche de la liberté. Le court ouvrage de Patrick Chastenet, universitaire et spécialiste d'Ellul, revient sur la spécificité d'une pensée d'un auteur qui, écologiste avant l'heure, aide toujours à comprendre les dérives de la société technicienne.