steven-knight-rencontre-master-class-canneseries-2019

CanneSeries 2019 : Rencontre avec Steven Knight, le génie derrière Peaky Blinders

Steven Knight

Dans le cadre du festival CANNESERIES 2019, le réalisateur et scénariste Steven Knight a donné une master-class riche en anecdotes sur la conception de ses séries emblématiques Peaky Blinders et Taboo. Animée par Constance Jamet et Stéphanie Guerrin, cette rencontre a aussi été l’occasion de piocher quelques infos excitantes pour les prochaines saisons de Peaky Blinders.

Son nom ne vous évoque peut-être rien, mais pourtant ses œuvres sont plébiscitées et connues de tous : Qui veut gagner des millions (oui,oui), Peaky Blinders, Taboo..  Ayant récemment réalisé Serenity disponible sur Netflix, Steven Knight a donné une master-class lors de la deuxième édition du festival CanneSeries. Auteur de scénarios de films tels que Les Promesses de l’ombre de David Cronenberg, Dirty Pretty Things de Stephen Frears ou encore Alliés de Robert Zemeckis, c’est véritablement avec les aventures de Tommy Shelby et son gang que Steven Knight atteint la consécration. En septembre 2013 est diffusé pour la première fois Peaky Blinders. La série raconte alors l’histoire d’une famille de criminels de Birmingham en 1919. Portée par Cillian Murphy, la série séduit le public et la critique, se tournant désormais vers sa cinquième saison. Le choix de l’acteur déjà aperçu dans la trilogie The Dark Knight de Nolan, remonte à une anecdote amusante entre le comédien et Steven Knight : « J’ai rencontré Cillian lorsque je faisais le casting de mon film Hummingbird à Santa Monica. On pensait alors à lui pour le rôle principal, finalement tenu par Jason Statham. Mon projet suivant étant Peaky Blinders, je lui ai envoyé le scénario et il a tout de suite dit qu’il voulait le faire. Physiquement, il est assez fluet. Et il a dû sentir que je me demandais s’il serait le bon choix d’un point de vue stature physique justement. C’est sans doute pour cela qu’il m’a envoyé un texto pour me dire : « N’oublie pas que je suis un acteur ! » Il a ce talent, ce pouvoir de se transformer à l’écran. S’il rentrait dans cette salle à l’instant, vous ne le reconnaîtriez pas. Mais, au fond, on n’a jamais songé à un autre acteur que lui pour jouer Thomas Shelby. 

Peaky Blinders, un projet personnel

Si la série est un véritable succès aujourd’hui, elle aurait pu connaître un autre sort il y a un quart de siècle. « J’ai d’abord proposé ce projet à la chaîne anglaise Channel 4 il y a quelque chose comme 25 ans. Rétrospectivement je suis tellement heureux qu’ils aient refusé. D’abord parce que c’était trop tôt pour moi mais aussi parce que les conditions techniques, notamment pour faire ou voir une série, ont tellement changé. Aujourd’hui on peut voir des séries sur un grand écran à la maison, on peut donc réellement se permettre de faire une œuvre très recherchée visuellement, avec de magnifiques effets spéciaux et de grands acteurs. » raconte Steven Knight. Cette rencontre n’a pas manqué de revenir sur l’inspiration historique dont est tiré Peaky Blinders. L’histoire s’inspire d’un vrai gang qui se fit connaître à la fin du XIXème siècle en sévissant dans les faubourgs pauvres de Birmingham. Knight révèle que ses parents lui ont appris l’histoire de ces malfrats. « A l’origine, l’histoire des Peaky Blinders m’a été racontée par mes parents. Ils avaient grandi à Birmingham dans les années 20 et 30« . Interrogé sur le fait de positionner son histoire autour de la classe ouvrière, chose assez rare dans les séries d’époque, il répond : « En Angleterre, généralement les séries historiques s’intéressent à l’aristocratie ou aux classes supérieures. Et elles marchent très bien, elle sont vues dans le monde entier. Personnellement, je pensais qu’il y avait une histoire plus intéressante à raconter sur cette période, d’autant que, le plus souvent, lorsqu’on s’intéresse à la classe ouvrière, c’est soit déprimant, soit comique. Je voulais absolument sortir de ce carcan, aussi parce qu’il ne reflétait pas vraiment ce que j’avais vécu ou vu. »

Si le réalisateur maîtrise bien son discours afin d’éviter les spoilers, il a tout de même glissé quelques  infos croustillantes pour les prochaines saisons. « La saison 7 sera la dernière et racontera une histoire bien différente, où Tommy Shelby va trouver la rédemption pour de bon. Lui qui commença Peaky Blinders comme ce nihiliste, n’ayant de considération que pour les membres de sa famille, va devenir quelqu’un de bon » confie Steven Knight. De quoi faire languir les fans qui attendent avec impatience les prochains sévices des bérets les plus célèbres d’Angleterre.