The Red Road, Une Série d’Aaron Guzikowski: Critique

Critique de la série, The Red Road

Synopsis: Alors que le policier de la ville de Walpole, Harold Jensen (Martin Henderson, Secrets and Lies) tente d’apaiser les tensions entre les habitants et les indiens de la communauté voisine, des disparitions inquiétantes surviennent dans la région.

Dans ce rôle de protecteur et justicier, l’agent Jensen s’oppose à un indien de la tribu, Phillip Kopus (Jason Momoa, Aquaman et Khal Drogo dans Game of Thrones), récemment sorti de prison. Impliqué dans des trafics de drogues, Kopus représente une double menace car il est lié par le passé à l’épouse de Jensen (Julianne Nicholson, New York Section Criminelle).

Lorsque cette dernière, alcoolique et schizophrène depuis la mort étrange de son jumeau plusieurs années auparavant, renverse un jeune indien, la colère monte au sein du le clan. Kopus conclut alors un pacte avec Jensen et fait taire les témoins. Quel sera le prix de ce marché ?

La série The Red Road diffusée sur Sundance Chanel sortira en DVD le 27 mai 2015.

Série américaine en six épisodes diffusée sur Sundance Chanel depuis février 2014, The Red Road nous conduit sur les chemins sombres et mystérieux des montagnes Ramapo, une chaîne de forêts des Appalaches située au sud de New-York.

The Red Road est un thriller noir crée par Aaron Guzikowski (scénariste de Prisoners) et Bridget Carpenter (producteur exécutif de Parenthood). La série décrit les tensions entre une tribu amérindienne, inspirée de la tribu des Ramapough, et la communauté d’une petite ville fictive du New Jersey.

Quand la réalité rencontre la fiction

The Red Road s’inspire d’un incident dramatique survenu en 2006 : le décès par balle d’Emil Mann, un jeune indien Ramapough, tué par un garde forestier alors qu’il faisait du VTT. Pour autant, ce n’est pas tant le récit de cette triste histoire qui inspira le réalisateur mais plutôt la civilisation des Indiens Lenapes Ramapough.

« Je vivais à côté de cette zone et je n’avais pourtant aucune idée de la situation que connaissaient les Ramapough. » explique Guzikowski à propos de la Compagnie Ford Motor et de la peinture toxique qu’elle déversait sur le territoire indien. « C’était incroyablement intéressant pour moi, alors j’ai commencé à réfléchir à la possibilité d’écrire quelque chose qui se passerait à cet endroit. (…) Je voulais rendre l’histoire authentique, je voulais que ça sonne vrai. »

Et pour que l’histoire de The Red Road « sonne vrai », Guzikowski loue les services d’Automn Wind Scott, un Ramapough à la présidence de la Commission du New Jersey sur les Affaires des Indiens d’Amérique. Le réalisateur n’hésite pas non plus à montrer que la communauté indienne n’est pas reconnue par le gouvernement fédéral en insistant sur le manque d’égard dont la police fait preuve.

Mais à trop vouloir gagner en réalisme, la série se perd parfois dans des longueurs qui altèrent le récit, l’action et le suspense. Les tableaux se multiplient, le spectateur s’ennuie, perd le fil. Fort heureusement, le cadre et les décors invitent au voyage.

Un théâtre mystérieux

Les décors verts et sauvages sont tout simplement magnifiques et contribuent à rendre l’atmosphère de la série ténébreuse et énigmatique. Pour se faire, The Red Road a été tournée dans la région d’Atlanta, dans la Montagne de Pierre (Stone Mountain) en Géorgie. Les personnages, troubles et ambivalents, recèlent des secrets qui ne manquent pas de piquer notre curiosité. Le scénario est complexe et fascinant et les acteurs sont talentueux. Outre Jason Momoa et Martin Henderson, on retrouve dans le casting Lisa Bonnet qui interprétait Denise dans The Cosby Show et Tom Sizemore (La Chute du Faucon Noir).

Par certains aspects, l’ambiance dans The Red Road rappelle celle des séries telles que Twin-Peaks de David Lynch ou Top of the Lake de Jane Campion qui explorent les nuances et les recoins obscurs d’une ville isolée et de ses habitants. Les plans généraux des paysages forestiers et du lac avalent la petite ville perdue et la musique inquiétante de Daniel Licht (compositeur de Dexter) transporte le spectateur dans ce monde aux portes de l’irréel.

Mais là encore, le spectateur peut regretter cette sensation de déjà-vu et, en ce sens, la série manque un peu d’originalité.

Trailer – The Red Road

Fiche Technique –  The Red Road:

2014 – 6 épisodes
Créateur : Aaron Guzikowski et Bridget Carpenter. Pilote réalisé par James Gray

Distribution : Jason Momoa, Martin Henderson, Tom Sizemore, Julianne Nicholson, Kiowa Gordon, Allie Gonino, Tamara Tunie

Musique : Daniel Licht

Producteur : James Bigwood, Avram Kaplan, Ed Tapia

Producteur exécutif : Bridget Carpenter, Sarah Condon, Aaron Guzikowski

Genre : Drame, Thriller

Écrit par le scénariste de Prisoners et porté par James Gray (La Nuit nous appartient), réalisateur du pilote, The Red Road est un polar intense sous haute tension. Le casting prestigieux, Jason Momoa (Game of Thrones), Martin Henderson (The Ring), Julianne Nicholson (Un été à Osage County) et Tom Sizemore (La Chute du Faucon Noir), vous invite dans les montagnes Ramapo où les apparences sont souvent trompeuses.

Une seule règle : n’ayez confiance en personne !

Le the-red-road-saison1-serie-Sundance-Chanel27 Mai en coffret 2 DVD

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES DVD

Format image : 1.78, 16/9ème compatible 4/3

Format son : Français & Anglais DTS 5.1

Sous-titres : Français

Durée : 6 épisodes de 43 min env

 

Redactrice LeMagduCiné
Plus d'articles
liste-confinement-guerre-des-mondes
Liste de confinement #4 : La Guerre des mondes, L’Emmurée vivante, Vif-argent….