heavy-water-war-critique-serie-une-werner-heisenberg

The Heavy Water War, une série de Petter S. Rosenlund : critique DVD

La série événement de la télévision norvégienne arrive en DVD et Blu-Ray chez Wild Side

Synopsis : Allemagne, 1938. Le physicien et Prix Nobel Werner Heisenberg intègre le Projet Uranium, dont le but est d’aboutir à la fabrication d’une bombe très puissante. Pour ces travaux, les Allemands ont besoin de l’eau lourde, qui ne se trouve que dans une usine norvégienne, la Norsk Hydro. 1940 : le Reich envahit la Norvège. Les Alliés cherchent alors un moyen de saboter l’usine de fabrication d’eau lourde.

heavy-water-war-critique-serie-norvege

Les cinéphiles avertis connaissent déjà l’histoire véridique de cette Bataille de l’eau lourde, qui avait inspiré le film Les Héros de Télémark, d’Anthony Mann, avec Kirk Douglas et Richard Harris et, plus anciennement encore, un film de Jean Dréville. Ici, le sujet fait l’objet d’une mini-série de 6 épisodes de 44 minutes, une production norvégienne qui obtiendra des scores à faire baver de jalousie les télévisions françaises (64 % de part d’audience !). Et force est de constater que le résultat est une belle réussite, même si on n’apprécie pas les films de guerre.

Un conflit humain

En effet, The Heavy Water War s’attache principalement à l’aspect humain du conflit. La série insiste sur des personnages (dont la grande majorité sont historiques) avec leurs engagements et leurs lâchetés, leurs doutes et leurs peurs, leur hypocrisie et leurs mensonges. D’un côté, par exemple, nous avons Werner Heisenberg, un des pères de la physique quantique. Il travaille pour le régime nazi dans la plus profonde hypocrisie, prétendant œuvrer uniquement pour faire avancer la science et s’aveuglant quant aux conséquences civiles et militaires de ses recherches.

Un autre personnage que l’on va suivre tout au long de la série : Bjørn Henriksen, le directeur de la Norsk Hydro. D’un côté, il n’hésite pas à collaborer activement avec les Nazis en leur livrant l’eau lourde réclamée par le régime hitlérien. Un méchant, pourrait-on se dire ? La série a l’intelligence de ne pas diviser ses personnages d’une façon manichéenne : pas de gentils ni de méchants, mais des humains, avec leurs forces et leurs faiblesses, pris dans un étau historique où chaque situation est périlleuse. Ainsi, il suffit de voir Henriksen avec sa femme pour comprendre qu’il n’a cessé d’agir dans ce qu’il pensait être l’intérêt de son couple, et que ses options étaient très limitées.

heavy-water-war-serie-norvegienne-critique

Pour soutenir ces personnages travaillés qui échappent à la caricature, la série met en place toute une reconstitution soignée et minutieuse, non seulement des décors et costumes, mais aussi de l’ambiance, de l’atmosphère, des mentalités de cette période de guerre.

Une série passionnante

Qu’on ne s’y trompe pas : The Heavy Water War s’intéresse certes aux personnages, mais elle ne laisse pas de côté l’action. Nous sommes en pleine guerre, et ça se voit. Au fil des épisodes, nous avons droit à des bombardements, des parachutages, des courses-poursuites dans la neige, du sabotage, des fusillades, etc.

De plus, le spectateur ne s’ennuie pas un seul instant pendant les quelques 4h30 de série. Le scénario fait alterner les situations et les passages tendus, en se concentrant sur quatre théâtres d’opérations : le laboratoire d’Heisenberg en Allemagne, le QG allié à Londres, l’usine Norsk Hydro et les montagnes norvégiennes où des groupes de saboteurs préparent leurs actions. Passant de l’un à l’autre, la série multiplie les situations de suspense et d’action.

Le résultat est une série captivante et intelligente, remarquablement interprétée et réalisée avec soin.

Sortie en coffret DVD ou Blu-Ray chez Wild Side le 6 avril 2016

the-heavy-water-war-critique-serie-dvd

The Heavy Water War – Bande Annonce

The Heavy Water War – Fiche Technique

Titre original : Kampen om tungtvannet
Créateur : Petter S. Rosenlund
Réalisateur : Per-Olav Sørensen
Scénario : Ketil Gølme Andersen, Lars Andersen, Mette M. Bølstad, Michael W. Horsten, Adam Price, Petter S. Rosenlund
Interprétation : Christoph Bach (Werner Heisenberg), Espen Klouman Høiner (Leif Tronstad), Dennis Storhøi (Bjørn Henriksen), Anna Friel (Julie Smith)
Musique : Kristian Eidnes Andersen
Montage : Per-Erik Eriksen, Silje Nordseth, Martin Stoltz
Photographie : John Christian Rosenlund
Production : Kari Moen Kristiansen
Sociétés de production : Flimkameratene A/S, Headline Pictures, Sebasto Film & TV
Société de distribution : AB Svensk Filmindustri
Editeur du DVD : Wild Side
Nombre d’épisodes : 6
Durée d’un épisode : 44’
Date de diffusion (France) : 20 mars 2016
Genre : drame, guerre

 

Norvège – 2015

Rédacteur LeMagduCiné