carnival-row-serie-saison1-avis-Orlando-Bloom

Carnival Row : une série steampunk qui marque le retour d’Orlando Bloom

En 2019, Amazon Prime Video dévoilait sa nouvelle série mettant en vedette Orlando Bloom. Mais le beau Britannique n’est pas la seule surprise de ce programme : son esthétique résolument steampunk est aussi à apprécier. A l’occasion du tournage de la saison 2, Le Mag du Ciné revient sur la première partie.
Le titre ne permettant pas de deviner le sujet, il est bon de savoir que Carnival Row se déroule dans un univers de fantasy en pleine ère industrielle, dans lequel cohabitent dans une entente relative humains, fées, pucks (sortes de faunes), et autres créatures magiques. Plusieurs intrigues se mêlent : politique, romantique, sociétale, le tout flirtant avec le gore.

Une plongée dans un univers passionnant

La force de Carnival Row est son univers très réussi, entre bonne société (presque victorienne) en pleine industrialisation, et fantastique, par le biais des êtres magiques, dans la République de Burgue, pays peuplé d’humains dans lequel se sont réfugiés fées et pucks suite à la guerre. Il y a peu de bonnes séries steampunk et celle-ci a le mérite d’être dépaysante.
Les scènes se déroulent autant dans des intérieurs bourgeois guindés que dans des rues mal famées rappelant le Londres de Jack L’Eventreur. On suit avec intérêt la vie de tous les jours des personnages. Dans ce monde, les humains règnent en maîtres et méprisent les « faes » (en V.O.), soit les créatures magiques au sang jugé inférieur et cantonnées aux tâches ingrates de la société (travaux et ménages pour les pucks, prostitution pour les fées, qui semblent en majorité de sexe féminin).

Plusieurs intrigues tiennent le rythme

L’autre point fort de Carnival Row est son rythme, jamais ralenti, et ce grâce au passage d’une intrigue à l’autre, qui ne permettent pas au spectateur de relâcher son attention. Entre la romance amour-haine qu’entretiennent en secret Rycroft Philostrate, inspecteur humain au grand cœur (Orlando Bloom) et Vignette Stonemoss, fée réfugiée de guerre (Cara Delevingne), les machinations politiques des deux clans rivaux pro et contre les créatures magiques, les meurtres sauvages et monstrueux qui ensanglantent la ville et l’arrivée d’un puck riche dans un quartier où on les méprise, le spectateur n’a pas le temps de s’ennuyer.
La série réserve de plus son lot de mystères et de surprises qui donneront envie de regarder l’épisode suivant sans attendre.

Une distribution en forme

Enfin, la crédibilité des acteurs achève de rendre ce programme prenant et de fidéliser le spectateur. Orlando Bloom, d’ordinaire déjà très juste, est ici particulièrement convaincant en inspecteur torturé, essayant de lutter contre la corruption de son monde. La série marque son grand retour sur nos écrans (certes sur le petit écran, mais ce dernier a pris toujours plus d’importance par rapport au cinéma) de manière réussie, pour cet acteur propulsé au rang de superstar dans sa vingtaine, mais ayant finalement effectué une consécration en demi-teinte.
Jared Harris (Mad Men, Fringe, The Expanse, The Crown) est excellent en chancelier, dirigeant la République de Burgue, secondé par Piety, son épouse aux dents longues, incarnée par Indira Varma (Game of Thrones). Quant à Tamzin Merchant (Les Tudors) et David Gyasi (Cloud Atlas, Interstellar), ils se donnent la réplique à la perfection. Petit bémol pour Cara Delevingne (Suicide Squad) : bien que physiquement parfaite pour incarner la fée Vignette Stonemoss, cette habituée des catwalks a parfois des réactions un peu caricaturales, notamment des colères qui sonnent faux.

Carnival Row est une série à voir, parce qu’elle apporte quelque chose de nouveau : beaucoup de mystère et une forme très soignée font mouche. La première saison compte 8 épisodes d’environ 50-70 min, tous disponibles sur Amazon Prime Video. Une deuxième saison est en tournage.

Carnival Row : bande-annonce

Synopsis : Dans un univers steampunk où se mêlent société victorienne et créatures magiques, l’inspecteur Rycroft Philostrate enquête sur des meurtres tout en essayant de vivre une relation secrète avec la fée Vignette Stonemoss… 

Carnival Row – Fiche technique

Création : René Echevarria et Travis Beacham
Production : Legendary Television, Amazon Studios
Casting : Orlando Bloom, Cara Delevingne, Tamzin Merchant, David Gyasi, Indira Varma, Jared Harris…
Diffusion : Amazon Prime Video
Nombre de saisons : 1, saison 2 en tournage
Nombre d’épisodes : 8
Durée d’un épisode : 50-70 min
Date de diffusion originale : 30 août 2019
Pays : Etats-Unis

 

 

Plus d'articles
Sherlock-Holmes-Detective-de-l-etrange-critique-livre
« Sherlock Holmes » sous tous les angles