Plus fort que les bombes : le drame norvégien arrive aux U.S.A.

Plus fort que les bombes : une diffusion aux U.S.A. pour le drame familial norvégien présenté à Cannes.

Synopsis : Trois ans après le décès de son épouse, la célèbre photographe Isabelle Reed (Isabelle Huppert), Gene (Gabriel Byrne) parvient tant bien que mal à vivre sa vie auprès de son fils Conrad (Devin Druid), un adolescent introverti. Une exposition des photos d’Isabelle conduit le fils aîné, Jonah (Jesse Eisenberg), à revenir à la maison familiale et à vivre de nouveau avec son père et son frère – ce qui n’était pas arrivé depuis un long moment.

New-York, le 26 mai 2015, la compagnie The Orchad vient d’annoncer l’acquisition des droits de l’exploitation Nord-américaine du drame familial de Joachim Trier : Plus fort que les bombes (Louder than bombs). Avec Plus fort que les bombes, Le réalisateur norvégien de Reprise et d’Oslo, 31 août a poursuivi son ascension jusqu’à la sélection officielle du festival de Cannes.

Le film porte à l’écran Gabriel Byrne (Vikings, Miller’s Crossing, Usual suspects), Jesse Eisenberg (Bienvenue à Zombieland 1 et 2, The Social Network, Insaisissables) et l’actrice française Isabelle Huppert (The Disappearance of Eleanor Rigby, La Religieuse). Le casting est complété par Amy Ryan (Birdman, Evasion, Gone Baby Gone), David Strathairn (Godzilla, Alphas, Good Night and Good Luck) et le jeune Devin Druid. Plus fort que les bombes a été coécrit par Eskil Vogt, le scénariste et réalisateur de Blind, Un rêve éveillé et qui avait déjà collaboré sur Oslo, 31 août.

Au-delà de l’affection et des frictions qui rythme la vie de cette famille en reconstruction, le film montre les réactions de chacun face à cette perte brutale. Aux mêmes instants, les trois protagonistes réagissent différemment aux souvenirs de cette épouse et mère. Plus fort que les bombes observe ces trois hommes qui cherchent un moyen de revivre ensemble et de se réconcilier malgré la perte de cette femme exceptionnelle qui a profondément influencé leur vie. Les disputes, amenées avec un humour surprenant, informent le spectateur sur le parcours des trois personnages et les actes significatifs qui ont changé leur famille pour toujours.

Le site américain Indiewire décrit le film comme « un conte intelligent et mesuré imprégné et complété par les performances de tous [les acteurs]. » tandis que The Village Voice écrit que « Trier a créé une dimension jamais vue jusque là. » Le réalisateur norvégien, Joachim Trier, explique à son tour : « Je suis excité de travailler avec une compagnie aussi innovatrice et visionnaire que The Orchad qui va accompagner notre film auprès des audiences Nord-américaines. Nous avons tourné le film aux U.S.A. donc c’est particulièrement significatif d’avoir trouvé ce célèbre partenaire pour notre diffusion. »

« Plus fort que les bombes est calme, sensible, filmé à la perfection, bonifié par la performance d’un casting prestigieux », ajoute Paul Davidson, vice-président à The Orchads. « Nous sommes absolument motivés par cette histoire non conventionnelle et spirituelle, dont nous allons développer l’audience. »

Plus fort que les bombes est produit par Motlys et Memento film. Du côté américain, se joignent les producteurs Joshua Astrachan de Animal Kingdom, Marc Turtletaub (réalisateur de Safety not Guaranteed) de Beachside et Albert Berger (Nebraska, Retour à Cold Mountain) et Ron Yerxa (Charlie Countryman) de Bona Fide.

PLUS FORT QUE LES BOMBES Extrait du Film # 2 (Cannes 2015)

Plus d'articles
la-jetee-marker-apocalypse-critique
La Jetée de Chris Marker : l’apocalypse du souvenir