james-bond-news-daniel-craig-150-millions

James Bond : Daniel Craig encore dans la course ?

Last updated:

Alors que l’identité de son successeur tarde (encore) à se faire connaitre, il semblerait que Daniel Craig soit toujours l’homme de la situation sitôt qu’il est question de jouer à James Bond. La preuve : Sony aimerait s’arroger les services du blond de 48 ans pour deux nouveaux films de la saga et aurait pour ce faire aligné une juteuse somme d’argent sur la table. 

Luke Evans, Jamie Bell, Aidan Turner, Tom Hiddleston, Damian Lewis, Tom Hardy… Plus le temps passe et plus la liste des prétendants au smoking le plus prisé au monde s’alourdit. Rien d’étonnant à cela me direz-vous : James Bond étant une icône nationale outre-Manche, rien de plus normal que de voir les acteurs du monde entier tenter leur chance afin d’entrer dans la postérité. Mais dans l’équation, rapidement devenue insoluble, subsiste une variable : Daniel Craig. L’actuel locataire de l’Aston Martin DB5, bien que contractuellement lié à la saga pour encore un film, semble en effet partagé à l’idée de reprendre du service. daniel-craig-james-bond-deux-autres-films-150-millions-newsEn cause ? Une condition physique qui s’érode mais surtout une lassitude progressive acquise aux lendemains du tournage de Spectre, qui l’aura éloigné des siens pendant 8 mois. Un état de disette que compte bien stopper Sony, car si l’on se fie aux informations détenues par le média Radar Online (toujours très bien renseigné soit-dit en passant), la firme japonaise aurait proposé la coquette somme de 150 millions de dollars pour s’allouer les services de l’acteur pour deux nouveaux films de la saga. Un cachet en or qui le propulserait de très loin comme comédien le mieux payé de tous les temps pour un film, mais qui servirait avant tout à stabiliser le terrain, le temps que la production puisse lui trouver une relève :

« Les studios sont désespérés et cherchent par tous les moyens possibles à s’arroger les services de l’acteur le temps qu’ils lui castent un successeur plus jeune »

La source interne à la production rajoute par ailleurs que Craig est la clé de tout ce foutoir car sa présence serait qualifiée de providentiel :

« Daniel est, selon les directeurs de Sony, la clé pour une transition réussie. C’est pourquoi ils sont prêts à payer cette somme pour arriver à cela. Tout le monde sait à quel point les responsables l’adorent, et l’idée de le perdre, à un moment aussi crucial de la franchise, n’est pas une option »

Cela dit, malgré l’extreme générosité déployée par Sony, rien n’indique encore pour le moment si l’acteur va répondre par la positive. Au vu du récent Spectre, on l’espère de tout coeur, d’autant qu’une clause du contrat de Christoph Waltz, stipule très explicitement que l’acteur autrichien révélé par Quentin Tarantino serait de la partie pour les deux films si Craig venait à revenir. De quoi augurer un combat de titan entre l’espion charmeur et sa plus illustre némésis, Blofeld.

La bande-annonce de Spectre (actuellement dernière aventure avec Daniel Craig) : 

Plus d'articles
ripd-film-critique
R.I.P.D : un blockbuster bêtifiant