Jamais le premier soir : Critique du film de Mélissa Drigeard

Jamais le premier soir

Jamais le premier soir ou la recherche bonheur à tout prix

Le 1er janvier 2014 tombe cette année un mercredi, le jour des sorties cinéma, commençons l’aventure par une critique d’une comédie française réalisée par Mélissa Drigeard qui dira de son long métrage qu’il est « Une satire de la recherche systématique du bien-être »

Une comédie légère introduisant 3 représentations différentes de femmes à la recherche de l’amour. Julie (Alexandra Lamy), la jolie quarantaine naïve et romantique, se fait larguer par son mec par coursier au bureau. Déprimée, elle décide de se refaire une santé en achetant des livres « d’épanouissement  personnel » qu’elle se procure dans sa librairie de quartier, tenue par Marc (Jean-Paul Rouve). Sa nouvelle bible, « Le bonheur, ça s’apprend », sous le bras, elle décide de partir à la  quête de l’amour.

Ses deux meilleurs amies Louise (Mélanie Doutey) et Rose (Julie Ferrier) ne sont pas mieux loties en amour. Louise derrière un look de femme fatale enchaîne les relations sans lendemain et tombe amoureuse de son patron sans le dire à ses copines, et Rose, prof de tennis au franc parler, vit elle aussi une vie de couple en bout de course…

Jamais le premier soir, une comédie romantique qui s’amuse de tous ces gourous…Une satire sur cette recherche du bonheur systématique dans des livres, des coachings, des séances chez le psy… Une recherche du bonheur éperdue pour un bon nombre de personnes dans une société en crise qui ne voit pas parfois que ce qu’ils cherchent est à la portée de leurs regards.

Une quête assez bien capturée par la réalisatrice Mélissa Drigeard, même s’il manque cette audace, cette énergie pour en faire un film vraiment aboutit. Dommage, car le thème de base, sans être original, aurait pu être traité de façon vraiment amusante provoquant de l’empathie chez le spectateur (mais ce n’est pas le cas). Les situations cocasses ne sont pas assez percutantes, l’écriture manque de rythme, les filles s’y amuseront peut être un peu, mais n’y trouveront rien d’exceptionnel.

Au final un film à voir pour le trio d’actrices de charmantes et pour passer une soirée sans prise de têtes.

Synopsis : Julie est une jeune femme pétillante mais continuellement malheureuse en amour. Se faire larguer par coursier à son travail semble donc lui porter le coup de grâce. Mais le livre « Le bonheur, ça s’apprend » devient sa bible et elle en applique les conseils à la lettre au travail et en amour. Cette nouvelle lubie de « pensée positive » laisse sceptiques ses deux meilleures amies dont la vie amoureuse n’est pas non plus au beau fixe. Quand l’une, Louise, entretient une liaison secrète avec son boss, l’autre, Rose, subit le quotidien d’un couple en bout de course. Devenue cliente régulière d’une librairie où elle dévalise le rayon « épanouissement personnel », Julie va y faire des rencontres qui vont peut-être enfin changer sa vie…

Fiche technique : Jamais le premier soir

Pays : France
Année De Production : 2 013
Date De Sortie : 01 Janvier 2014
Genre : Comédie, Romance
Durée : 90 Min
Réalisateur : Mélissa Drigeard
Acteurs : Alexandra Lamy, Mélanie Doutey, Julie Ferrier, Jean-Paul Rouve et Grégory Fitoussi
Distributeur : Europacorp Distribution

Plus d'articles
starman-john-carpenter-karen-allen-jeff-bridges-1984
Starman (1984), de John Carpenter : coiffé au poteau