Consequences-film-slovene-cineaste-Darko-Stante-avis
Consequences : Photo Matej Zemljic |Copyright Epicentre Films

Consequences : Portrait d’un jeune homme en feu

« La société slovène n’est pas prête pour ce genre de film ». Darko Stante, 44 ans, signe avec Consequences, un premier film sur une jeunesse slovène troublée, en quête de repères. Parti-pris délicat, où violence et désirs s’embrasent mutuellement.

Une affaire de conséquences : du passé, des actes, des erreurs. Et Consequences c’est l’histoire d’Andrej, un jeune délinquant placé dans un centre de détention pour mineurs. Une colère l’anime doublée d’un sentiment d’incompréhension du monde des adultes. Ce sera l’heure des mises à l’épreuve, des bizutages, des chantages, des apprivoisements et des acceptations. Affronter un monde régi par ses codes et son langage. Andrej fera la rencontre de Zelko, un chef de gang qui va venir tout chambouler et bouleverser son rapport à la violence et au désir…

La Slovénie garde encore les séquelles de l’après-guerre en matière institutionnelle. La plupart des centres de détention sont restés bloqués dans les années 70, ayant des conséquences sur le système éducatif où l’on est passé d’un autoritarisme de circonstance à une forme de laxisme. Et les bouleversements sociétaux à l’œuvre en Slovénie compliquent considérablement le travail des éducateurs, qui ne s’adaptent plus au problème de cette jeunesse slovène en pleine mutation, et deviennent semblables aux parents de ces jeunes : agressifs et désabusés.

Un travail de fond que Darko Stante a pu observer de près puisqu’il a lui-même travaillé en tant qu’éducateur dans des centres de redressement pour jeunes. L’envie de raconter ces histoires et notamment celle d’Andrej est venue notamment de là.

« J’ai été inspiré par la vie quotidienne et les conversations de ces jeunes dont j’ai pu être témoin. Je me suis toujours interrogé sur l’approche pédagogique de ces centres qui ne prenaient pas en considération la détresse émotionnelle des garçons qu’ils accueillaient. » Darko Stante

Un cinéma-vérité que le cinéaste slovène filme avec un ton très juste autant par les situations que les interprétations – convaincant Matej Zemljic. Cette plongée dans le système éducatif slovène prend la forme d’un récit initiatique sur une jeunesse délinquante en manque de cadre. Elle affronte la violence d’un monde qui les a abandonnés. Ces abîmés de la vie, qui se confrontent perpétuellement à l’autorité, permettent donc au cinéaste d’illustrer les carences éducatives de son pays. La mise en scène est de circonstance : caméra portée, brutale et proche des corps. Une manière de faire ressentir le réel avec plus d’intensité. Un parti pris filmique qui s’adapte parfaitement lorsque l’on s’approche de la question du désir.

Consequences est donc un film sur les corps, la violence et l’homosexualité et interroge le rapport à la masculinité dans un milieu exclusivement composé d’hommes. Mais le film aborde également la question de l’utilisation des réseaux sociaux à des fins nocives et comment il change le rapport aux autres. Il y est question de manipulation et d’humiliation.

Un premier long métrage qui semble toutefois trop calqué sur son sujet et nous emmène sur des sentiers de multiples fois battus. Le film souffre de la comparaison avec ses prédécesseurs sur les mêmes thématiques. Les mécanismes narratifs, scénaristiques et filmiques restent les mêmes et à aucun moment le film ne sort de sa feuille de route. Il y a quelque chose de scolaire et de déjà-vu qui se dégage de l’écriture. Une prévisibilité qui reste son principal défaut.

Cependant, il ne faut pas s’y méprendre, un film de l’acabit de Consequences qui sort aujourd’hui en Slovénie relève d’une véritable utilité politique et sociale. Parce qu’il aborde frontalement la question de l’homosexualité et des failles éducatives, dans un pays et une société qui n’a toujours pas affronté ces problématiques. L’existence d’un film comme celui-ci ne peut être qu’une bonne nouvelle. Un coup d’essai prometteur à défaut d’être abouti.

Synopsis : Andrej, un jeune délinquant, est placé dans un centre de détention pour mineurs. Il y fait la rencontre de Zelko, un chef de gang pour qui il voue une véritable fascination. Conscient de l’emprise qu’il exerce sur Andrej, Zelko le pousse à commettre des délits de plus en plus graves qui pourraient avoir des conséquences irréversibles… 

Consequences – Fiche technique

Scénario et réalisation: Darko Štante
Avec Matej Zemljic, Timon Sturbej, Gasper Markun, Lovro Zafred, Lea Bok, Rosana Hribar, Dejan Spasic, Blaz Setnikar, Iztok Drabik Jug, Matjaz Pikalo, Igor Matijevic, Urban Kuntaric, Dominik Vodopivec..
Image: Rok Kajzer Nagode
Son: Julij Zornik
Décors: Špela Kropušek
Musique : Vladimir « Doša » Kosovič
Montage: Sara Gjergek
Distribution: Epicentre Films

 

Note des lecteurs0 Note0
3