Jean-Gabin-critique-bd
L'immense Jean Gabin prend place dans la collection « 9 1/2 » des éditions Glénat. Qualifié sous forme de sous-titre d'« Homme aux yeux bleus », particularité physique mise en exergue tout au long de l'album, le comédien français se voit effeuillé, par-delà l'icône, par le scénariste et historien du cinéma Noël Simsolo et le dessinateur italien Vincenzo Bizzarri.
Nautilus-critique-bd
Second tome d'un triptyque, « Mobilis in Mobile » s'inscrit, comme son prédécesseur « Le Théâtre des ombres », à la croisée de Rudyard Kipling (Kim) et Jules Verne (Vingt Mille Lieues sous les mers). Kimball O’Hara, suspecté d'animosité anti-coloniale, doit se dédouaner de toute responsabilité à la suite d'un attentat ayant ravagé le port de Bombay. Et pour ce faire, il n'a d'autre choix que faire évader le capitaine Némo, détenu dans une prison sibérienne, et lui emprunter le célèbre Nautilus, considéré comme le sous-marin le plus performant jamais conçu. Car pour s'innocenter, « Kim » doit à tout prix récupérer des documents prisonniers des coffres d'une épave coulée au fond des mers.
Mêlant réflexions sur la vie et sur l'art, mais aussi Histoire de l'art et philosophie, Les bonheurs de l'art est une livre original et complet. Comme son sous-titre l'indique, 18 oeuvres majeures pour changer son regard sur la vie et être heureux, l'ouvrage s'appuie sur une vingtaine de peintures, sculptures, dessins ou tapisseries pour amener une réflexion sur différents éléments de la vie quotidienne.
De-Ira-critique-bd
Avec De Ira, Stéphane Hirlemann opère une légère extension : les crises sociales d'aujourd'hui deviennent les cataclysmes de demain. En adoptant le point de vue d'une adolescente conscientisée et rebelle, il décrypte avec une poésie noire la colère sourde qui anime en profondeur les sociétés occidentales.
La-Fiancee-critique-bd
Gwenaëlle Abolivier et Eddy Vaccaro mettent en images la vie d'Odette Nilès, militante communiste internée dans le camp de Choisel au début des années 1940, lorsque la France était sous occupation allemande. Il y a fait la rencontre de Guy Môquet, fils d'un cheminot et député communiste. Les deux adolescents, âgés de 17 ans à peine, y ont vécu une histoire d'amour naissante, mais soudainement avortée...