War on Everyone : Rencontre avec Alexander Skarsgård, Michael Peña & John Michael McDonagh

À l’occasion de la projection de War on Everyone au Festival du Film Américain de Deauville, CineSeriesMag a eu l’occasion de rencontrer Alexander Skarsgård, Michael Peña et John Michael McDonagh.

Alexander Skarsgård est un acteur suédois ayant joué dans Tarzan, Melancholia, Battleship ou encore Zoolander 2. Parallèlement, Michael Pena est un acteur américain qui a joué dans Fury, Ant-Man ou Seul sur Mars. Enfin, John Michael McDonagh est un réalisateur irlandais qui a déjà réalisé deux films avant War on Everyone : The Guard et Calvary.

Synopsis : Le film nous raconte l’aventure de deux policiers corrompus de l’Alabama qui font vivre un enfer à la communauté qu’ils sont censés protéger… jusqu’à ce qu’ils rencontrent un gangster pire qu’eux.

La critique du film est à retrouver en cliquant ici.

Michael et Alexander, qu’est-ce qui vous a le plus attiré dans le scénario ?

Michael Peña : J’ai lu le scénario et l’ai trouvé vraiment politiquement incorrect. C’est ce que j’ai adoré. Mais il est également très drôle et très intéressant. Enfin, je l’ai trouvé très très chaud, ce qui n’est pas pour me déplaire ! *Rires* Puis, jouer des scènes où son personnage est bourré, c’est toujours agréable !

Alexander Skarsgård : Le scénario de War on Everyone est assez atypique. Il ne ressemble pas à des dizaines de films que l’on a pu voir auparavant. Dans ce scénario, on perçoit les inspirations, mais le film est tout de même singulier, drôle et puissant. John est un excellent réalisateur qui a su s’associer avec un bon scénariste. Il a vraiment tout pour plaire. Je précise qu’il ne m’a pas payé pour dire cela. *Rires*

[irp posts= »74410″ name= »Deauville 2016 : War on Everyone de John Michael McDonagh (Avant-première) »]

Aviez-vous peur de faire une nouvelle comédie, sachant qu’il y en a énormément qui sortent chaque année ?

Alexander Skarsgård : L’écriture et les idées de John sont si bonnes et agréables que vous ne pouvez pas refuser.

John Michael McDonagh : Personnellement, je trouve que mes comédies sont vraiment drôles. *Rires* Aux États-Unis, je trouve que beaucoup de comédies ne sont pas drôles, en raison de leur scenario. Les scénaristes ont tendance à faire passer les blagues au-dessus de leurs personnages pour faire rire les gens. C’est le cas dans toutes les sitcoms, où les personnages ne représentent rien, ils sont là pour faire rire le spectateur par les dialogues. À mon avis, c’est le personnage même qui doit rendre les choses drôles par ses humeurs. C’est le personnage qui rend une blague drôle, et non l’inverse. J’espère que j’ai réussi à le prouver dans War on Everyone.

Alexander Skarsgård : C’est comme ces réalisateurs qui font des blagues privées (private jokes) dans leurs films. Je n’en comprends pas l’intérêt puisque que le spectateur ne peut pas les comprendre. En fin de compte, beaucoup de blagues ne fonctionnent pas et le film semble raté, même si ce n’est pas foncièrement le cas!

Michael Peña : Pour ma part, j’ai un personnage qui est parfois drôle, ce qui fait de lui un être singulier. Il se croit très intellectuel en utilisant des mots compliqués et de belles phrases. Alors le spectateur pense qu’il est stupide. Mais il est vraiment intelligent. On peut douter de ce fait, mais c’est la réalité!
Bob n’est jamais confiant parce qu’il dit «Je veux être intelligent, je dois être intelligent et je dois montrer aux autres que je le suis. » En outre, sa couleur de peau ne joue pas en son avantage. D’ailleurs, je ne sais pas si vous avez remarqué que j’ai des origines mexicaines? *Rires*

Alexander Skarsgård : Oh ! J’avais jamais remarqué ça avant ! *Rires*

Quand on vous écoute répondre aux questions, vous parlez beaucoup  des personnages et comment ils doivent être interprétés, comment un acteur devrait appréhender un rôle. Vous êtes tous un peu sur la même longueur d’onde. Même si le film n’est pas encore sorti, avez-vous l’intention de travailler ensemble dans l’avenir ?

Alexander Skarsgård : Je pense que John va d’abord voir s’il a gagné assez d’argent avec ce film et si nos interprétations lui ont permis de devenir riche. *Rires* Mais bien sûr, ce serait un plaisir de refaire quelque chose avec lui, mais aussi avec Michael. Ce sont deux grandes personnalités du cinéma.

John Michael McDonagh : En parlant d’argent, je voudrais prendre ma retraite dans 5 ans, avoir assez d’argent pour pouvoir aller en Australie, ou je ne sais où. Mais oui, j’aimerais travailler avec eux à nouveau. C’était un peu stressant mais très gratifiant. J’étais mécontent de certaines personnes de l’équipe technique, mais je me rends compte que je n’ai jamais eu de problème avec les acteurs de mes films. J’ai toujours su bien m’entourer. Je pense que pour faire quelque chose de bien, il faut débattre avec les acteurs et c’est à ce moment que je remarque qu’ils veulent le meilleur pour le film. Ils veulent que le film soit le meilleur possible, en s’impliquant au maximum.

Michael Peña : Je t’en prie John, nous étions là pour ça. Mais sinon, ce serait un vrai plaisir pour moi aussi.

Pensez-vous être les nouveaux «Starsky et Hutch» ?

Alexander Skarsgård : Non, ils sont malheureusement meilleurs que nous ! Et puis, nous n’avons pas la même voiture qu’eux ! Nous serons les nouveaux Starsky et Hutch quand nous aurons une voiture aussi classe !

John Michael McDonagh : La voiture de War on Everyone est quand même pas mal du tout…

Michael Peña : Je me demande même si nos deux personnages ne sont pas exactement les opposés de
Starsky et Hutch. Je sais que si nous nous trouvions face à eux, nous les battrions sûrement et nous prendrions toute leur cocaïne parce qu’ils vivaient dans les années 80. Les années 80, c’était le paradis pour ceux qui voulaient prendre de la cocaïne! On se demande souvent comment Starsky et Hutch font pour être si rapides, mais en fait, ils peuvent remercier la cocaïne ! Ensuite, nous irions encore boire un verre avec eux. Sérieusement, je suis un fan de cette série télévisée et de ces gars. Mais attention, je ne parle pas du film avec Ben Stiller et Owen Wilson !

Merci à Aude Dobuzinskis et Darkstar de nous avoir permis de faire cette interview.

 

Retrouvez la bande-annonce de War on Everyone :

https://www.youtube.com/watch?v=WN_jmpJi4iA

 

Plus d'articles
crash-film-carlotta-films
Crash de David Cronenberg : à corps perdus sur le bitume