Cannes 2017 : Visages Villages, un documentaire au triste goût d’inachevé

Last updated:

Deux ans après lui avoir remis une Palme d’Or pour l’ensemble de sa carrière, le Festival de Cannes ne cesse de rendre hommage à Agnès Varda. En résulte un documentaire « Visages Villages » présenté en Séance Spéciale dont la vue nous fait un peu regretter que le dernier coup d’éclat de cette grande dame du cinéma soit un film aussi convenu et pesant.

Synopsis : Agnès Varda et JR partent ensemble sur les routes françaises pour rencontrer des gens et poursuivre leur travail commun.

Cannes-2017-Visages-Villages-Agnes-Varda-JR-affichePour qui a suivi le travail de documentariste d’Agnès Varda ces dernières années (on pense notamment aux Plages d’Agnès), son gout pour se mettre en scène afin de parler de ses tourments mélancoliques est devenu une récurrence presque stylistique. La voir se complaire dans cette forme d’art n’a donc rien de surprenant si ce n’est qu’elle est ici accompagnée par JR, un artiste manifestement peu rompu à cet exercice qu’est celui de passer devant la caméra.  Puisque étant tous deux experts de l’image, et nourrissant un gout commun pour la photographie et les rencontres avec les « gens vrais », il n’aura pour ainsi dire pas été difficile de convaincre leurs amateurs respectifs qui ont massivement participé à la campagne de crowd-funding à l’origine du film. Des origines qui trouve d’ailleurs place au sein d’un road-trip dans l’esprit des films de Raymond Depardon ; nos deux compères traversant la France pour se mettre au contact de badauds à qui ils parlent de tout plein de sujets. Autant dire un projet passionnant dans sa proposition de cinéma-vérité, jusqu’à ce qu’il devienne flagrant que le principal sujet de tous les dialogues ne sera autre qu’eux-mêmes.

Nos deux artistes bien connus pour leur humilité respective se retrouvent ainsi au cœur d’un dispositif qui pourrait paraitre parfaitement nombriliste, et sombrant même souvent dans la complaisance auto-promotionnelle. Il est pourtant évident que les conversations les plus poseuses n’ont été rajoutés que pour venir compléter un montage déjà relativement insuffisant. Mais le résultat est là : voir Agnès filmer JR au travail devient de plus en plus rare tandis que les conversations vont se focaliser sur leur propre rapport à l’art et à la vie. Des échanges tour à tour légers et superficiels mais qui ne nous apportent que trop peu sur le questionnement propre à la création artistique que l’on attendait voir se créer comme fil conducteur. On s’émeut évidemment de les voir tous les deux habités par une profonde mélancolie mais moins de voir que cette nostalgie s’exprime à l’image par des flashbacks renvoyant à leurs précédentes réalisations. Et que le tout se fasse dans un échange de phrases post-synchronisées et rendu par un mixage son amateuriste fait perdre à ces moments d’émotions leur charme et leur spontanéité. Puisqu’il est pensé comme un film-testament, on regrettera qu’Agnès Varda puisse nous quitter sur ce petit film loin de l’audace à laquelle elle nous avait habitué.

Visages Villages [Hors compétition]

Un film d’Agnès Varda et JR
Avec Agnès Varda et JR
Distributeur : Le Pacte
Sortie le 28 juin 2017

France – 2017

Visages Villages : Bande annonce

https://www.youtube.com/watch?v=YlQ104-3XYs

[irp]

Plus d'articles
oscar-2017-palmares
Oscars 2017 : La La Land n’a pas tout raflé, mais qui alors?