the-girlfriend-experience-saison-1-riley-keough

The Girlfriend Experience S1, série de Seimetz & Kerrigan : Critique

[Critique] The Girlfriend experience

Synopsis : Jeune et jolie étudiante en droit, Christine est prise comme stagiaire dans un célèbre cabinet d’avocats. Rapidement, ses études coûteuses et sa libido vont la conduire à rejoindre le monde secret des escorts girls.

Un jeu complexe :

D’abord lymphatique et presque inconsistante dans son caractère sensuel, The Girlfriend Experience s’élève et se révèle d’épisode en épisode, cédant la place à un thriller psychologique perspicace et fascinant, à l’image de son personnage.
Le vernis qui semble au départ recouvrir une jeune femme ambitieuse, froide et vaguement apathique se craquelle peu à peu pour laisser deviner à la fois les faiblesses et le génie du personnage brillamment interprété par Riley Keough. Christine Reade est une étudiante extrêmement intelligente. Elle joue son rôle à la perfection : la comédie de la vie, du travail, où tout est écrit et appris par cœur. On pourrait même y voir quelques traits autistiques tant son quotidien est réglée, solitaire et tant sa relation aux autres, à ses collègues et à sa famille semble compliquée et douloureuse.
Christine n’a pas d’ami, comme elle le dit si bien. Elle ne fait confiance à personne, ne se livre pas, garde tout pour elle jusqu’à en avoir le souffle coupé. On lui a d’ailleurs conseillé de « respirer », le meilleur conseil qu’on lui ait donné dit-elle. Mais lorsque l’ennemi viole son jardin secret, tout-à-coup, elle suffoque. Christine est humaine, Christine est fragile.

the-girlfriend-experience-michael-nicholas-campbellAlors, pour ne pas perdre le contrôle, l’étudiante a un garde-fou : le sexe, seul plaisir qu’elle s’autorise, seul moment de relâche où elle se permet de fermer les yeux. Et lors de ses ébats, elle se détend complètement et s’échappe un instant de sa difficile réalité. Surprise dans un moment d’intimité par une caméra, Christine n’en reviendra pas elle-même et regardera à plusieurs reprises ce film où elle se masturbe. Avec une certaine curiosité, la belle observera cet acte réconfortant où elle paraît vraiment prendre du plaisir…être heureuse peut-être ? Car dans cette vie factice, le bonheur et l’amour semblent lui manquer cruellement. Sans doute un amour paternel dirons-nous ; en témoignent son attachement à Michaël et les larmes versées pour le sexagénaire…

Une série génésique :

the-girlfriend-experience-christine-readeCertains diront que The Girlfriend Experience est dérangeante, voyeuriste, qu’elle s’attaque aux tabous de façon peut-être éhontée mais, à travers les yeux de Christine – qu’on suit de près, caméra au-dessus de son épaule ou dans son dos –, c’est le naturel de la chose qui nous éclate au visage.
Car la corruption est partout dans la série : dans ce cabinet juridique, dans la famille de Michaël prête à tout pour récupérer l’héritage, dans la fausse amitié d’Avery, dans l’agence d’escorts et même (et surtout) dans l’amour mensonger et perverti de son client Jake. Mais elle déserte les draps du personnage, où l’acte est simple, propre, libérateur. Ici, point de perversion. Le sexe est décrit comme un geste naturel et « normal » qui tranche avec l’aspect malsain et angoissant de tout le reste. La sexualité devenant ainsi le seul temps calme et serein de la série. Au-delà du thriller sulfureux, The Girlfriend Experience est une expérimentation sociologique, une étude des relations humaines dans un contexte où l’argent et l’ambition salissent tout. L’escort est une compagne, une thérapeute qui tente de se sauver par la même occasion. Et pas question d’en avoir honte. Avec délicatesse, Riley Keough interprète ce personnage volontaire, énigmatique et charnel, qui lutte contre les conventions manichéennes et patriarcales.
Droite comme un i, Christine restera fière, courageuse, insaisissable et, finalement, insalissable.
Adaptée du film de Steven Soderbergh, The Girlfriend experience est décidément une série originale, intelligente et subtile qui, si elle ne plaît pas à tout le monde, ne manquera pas de piquer l’intérêt du spectateur.

Retrouvez la bande-annonce et la critique des épisodes 1 à 4 : Ici

Fiche Technique : The Girlfriend Experience

Titre original : The Girlfriend Experience
Genre : Série dramatique, thriller
Production : Steven Soderbergh, Philip Fleishman, Lodge Kerrigan, Amy Seimetz
Acteurs principaux : Riley Keough, Paul Sparks, Mary Lynn Rajskub, Briony Glassco, Kate Lyn Sheil, Alexandra Castillo
Pays d’origine : États-Unis
Chaîne d’origine : Starz
Nb. de saisons : 1
Nb. d’épisodes : 13
Durée : 30 minutes
Diff. originale : 10 avril 2016 – en production

États-Unis – 2016

Redactrice LeMagduCiné